Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique

Sans objet.

Indications thérapeutiques

HYPERHES, solution pour perfusion est un substitut du plasma utilisé pour restaurer le volume sanguin quand vous avez perdu du sang, lorsque l’utilisation d’autres produits appelés cristalloïdes est jugée insuffisante.

Que contient ce médicament ?

Comment le prendre ?

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Votre médecin décidera de la dose appropriée que vous devez recevoir.

Votre médecin utilisera la plus petite dose efficace et ne vous perfusera pas HYPERHES, solution pour perfusion pendant plus de 24 heures.

HYPERHES s'administre sous forme d'un bolus intraveineux unique (environ 4 ml/kg=250 ml pour un patient de 60-70 kg).

Mode d'administration

HYPERHES doit être administré sous forme d'un bolus intraveineux unique ou par perfusion sous pression (la dose totale doit être administrée en 2 à 5 minutes).

Bien que l'osmolarité d'HYPERHES soit très élevée, ce produit peut être administré par abord veineux périphérique. La voie veineuse centrale, si elle est disponible, est préférable mais non obligatoire.

Durée de traitement

HYPERHES est réservé à une administration unique. Les perfusions réitérées ne sont pas recommandées.

Comme avec toutes les solutions de colloïdes artificiels, il existe un risque de réaction anaphylactique. Les patients doivent être étroitement surveillés et le traitement doit être interrompu en cas d'apparition d'un quelconque signe ou symptôme.

Instructions concernant la manipulation et l'élimination

HYPERHES ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

A utiliser immédiatement après l'ouverture de la poche.

Toute solution non utilisée doit être éliminée.

N'utiliser que des solutions limpides à légèrement opalescentes et incolores à légèrement jaunâtres et des récipients non endommagés.

Ne pas reconnecter une poche partiellement utilisée.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus de HYPERHES, solution pour perfusion que vous n'auriez dû :

Un surdosage peut entraîner une hypernatrémie (taux anormalement élevé de sodium dans le sang).

Dans un tel cas, il faut instaurer un remplissage vasculaire et procéder à une diurèse forcée, s'il y a hypervolémie (volume du sang circulant anormalement élevé).

L'avis du médecin traitant doit dans tous les cas être demandé.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants ont été observés lors de traitements par des spécialités pharmaceutiques contenant des hydroxyéthylamidons :

Réactions anaphylactoïdes allant d'une simple éruption cutanée à l'apparition de troubles de la circulation, de choc, de bronchospasme et d'arrêt cardiaque (dans de rares cas). Dans l'éventualité d'une réaction d'intolérance, il faut immédiatement interrompre la perfusion et instaurer les traitements médicaux d'urgence appropriés.

Réactions respiratoires bien qu'habituellement discrètes, pouvant s'avérer sévères et mettre le pronostic vital en jeu lorsqu'elles prennent la forme d'œdème pulmonaire d'origine non cardiaque, de bronchospasme ou d'arrêt respiratoire. Une surveillance soigneuse s'impose et les moyens de réanimation appropriés doivent être immédiatement disponibles.

Réactions cardiovasculaires y compris bradycardie et tachycardie, habituellement discrètes, mais pouvant s'avérer sévères et mettre le pronostic vital en jeu lorsqu'elles prennent la forme d'œdème pulmonaire et, rarement d'hypotension artérielle avec arrêt cardiaque secondaire. Une surveillance soigneuse s'impose et les moyens de réanimation appropriés doivent être immédiatement disponibles.

En cas d'administration de solutions hypertoniques chez des patients sans choc hypovolémique important, des symptômes de vasodilatation (hypotension transitoire) peuvent habituellement apparaître.

On ne peut exclure la possibilité d'apparition d'effets indésirables de solutions hypertoniques, comme une myélinolyse centrale du pont ou une hémorragie cérébrale (rupture des veines communicantes méningées) consécutives respectivement à une déshydratation et à une rétraction tissulaire, ou de réactions locales d'intolérance (thrombophlébite, phlébothrombose après administration périphérique).

L'amylasémie peut augmenter pendant l'administration d'hydroxyéthylamidon et interférer sur un diagnostic de pancréatite.

L'administration d'hydroxyéthylamidon peut être associée à des troubles de la coagulation, en fonction des doses administrées.

Des atteintes hépatiques et rénales ont été observées avec une fréquence inconnue (ne peut être estimée à partir des données disponibles)