Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

FARMORUBICINE 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

À quoi sert ce medicament ?

(L : antinéoplasiques et immunomodulateurs)

Ce médicament est un cytostatique : il empêche la croissance de certaines cellules. Il est préconisé notamment dans certaines maladies du sein, de l'ovaire, du poumon, de la sphère oto-rhino-laryngologique et de l'appareil digestif.

Que contient ce médicament ?

épirubicine (chlorhydrate d')

Comment le prendre ?

Posologie

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose administrée doit être évaluée en fonction de l'état clinique du patient (foie, cœur, rein).

Mode d'administration

Administration intraveineuse stricte.

L'injection du médicament est lente et s'effectue dans la tubulure d'une perfusion intraveineuse de solution de glucose isotonique.

A l'attention du personnel soignant :

Comme pour tout cytotoxique, la préparation et la manipulation de ce produit nécessitent un ensemble de précautions permettant d'assurer la protection du manipulateur et de son environnement, dans les conditions requises pour le patient.

En plus des précautions usuelles pour préserver la stérilité des préparations injectables, il faut :

    · mettre une blouse à manches longues et poignets serrés, afin d'éviter toute projection de solution sur la peau,

    · porter également un masque chirurgical à usage unique et des lunettes enveloppantes,

    · mettre des gants à usage unique, après lavage aseptique des mains,

    · préparer la solution sur un champ de travail,

    · arrêter la perfusion, en cas d'injection hors de la veine,

    · éliminer tout matériel ayant servi à la préparation de la solution (seringues, compresses, champs, flacon) dans un conteneur réservé à cet effet,

    · détruire les déchets toxiques,

    Les femmes enceintes doivent éviter la manipulation des cytotoxiques.

Fréquence d'administration

Chaque traitement est séparé d'un intervalle de 3 à 4 semaines.

Durée du traitement

La durée du traitement est définie par votre médecin.

Si vous avez utilisé plus de FARMORUBICINE 200 mg/100 ml, solution pour perfusion que vous n’auriez dû

Le surdosage de FARMORUBICINE peut entraîner une atteinte de la moelle osseuse, des effets gastrointestinaux, et des complications cardiaques.

Le traitement de ces effets sera symptomatique. FARMORUBICINE ne peut être éliminé par dialyse.

Si vous oubliez d’utiliser FARMORUBICINE 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser FARMORUBICINE 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables très fréquemment rapportés, susceptibles de survenir chez plus de 10 patients sur 100 :

    · Infection,

    · conjonctivite (inflammation des yeux avec yeux rouges et larmoyants),

    · insuffisance de la moelle osseuse, leucopénie (diminution du nombre des globules blancs), neutropénie (diminution du nombre des neutrophiles dans le sang), anémie (diminution du nombre de globules rouges qui peut entraîner une sensation de fatigue), neutropénie fébrile (diminution du nombre des neutrophiles dans le sang accompagnée de fièvre), thrombopénie (diminution du nombre des plaquettes sanguines),

    · kératite (inflammation de la cornée),

    · bouffées de chaleur,

    · phlébite (formation d’un caillot dans une veine),

    · vomissements, diarrhées, nausées,

    · chute des cheveux et des poils,

    · toxicité cutanée (réactions locales de la peau),

    · coloration rouge des urines pendant 1 à 2 jours après la prise du médicament,

    · aménorrhée (absence de règles),

    · malaise, fièvre, inflammation des muqueuses, dont la muqueuse de la bouche,

    · modifications des enzymes du foie (transaminases),

    · cystite (après une administration intravésicale).

Effets indésirables fréquemment rapportés, susceptibles de survenir chez 1 à 10 sur 100 patients :

    · diminution de l’appétit, déshydratation,

    · insuffisance cardiaque, rythme cardiaque lent, rapide, troubles de la conduction et du rythme cardiaques,

    · diminution de la fraction d’éjection ventriculaire gauche,

    · hémorragie, rougeur,

    · inflammation de la muqueuse de l’œsophage, douleur gastro-intestinale, érosion gastro-intestinale, ulcère gastro-intestinal,

    · Eruption cutanée, démangeaisons, modification de la couleur de la peau et des ongles (plus foncés), modifications cutanées,

    · rougeur de la peau au site de perfusion,

    · frissons.

Effets indésirables peu fréquents, susceptibles de survenir chez 1 à 10 sur 1000 patients :

    · sepsis (infection du sang), pneumonie (infection pulmonaire),

    · leucémie (cancer du sang),

    · embolie (formation de caillots dans les vaisseaux sanguins avec risque d’obstruction), embolie artérielle (formation de caillots dans les artères avec risque d’obstruction), embolie pulmonaire (formation de caillots obstruant l’artère pulmonaire),

    · thrombophlébite (formation d’un caillot dans une veine profonde),

    · hémorragie gastro-intestinale,

    · urticaire, érythème (rougeur de la peau),

    · fatigue.

Effets indésirables rares, susceptibles de survenir chez 1 à 10 sur 10 000 patients :

    · réactions anaphylactiques (réactions allergiques sévères),

    · augmentation des taux d’acide urique dans le sang,

    · étourdissements,

    · cardiotoxicité (par ex. : anomalies de l’électrocardiogramme, rythme cardiaque irrégulier, détérioration de la fonction du muscle cardiaque),

    · azoospermie (absence de spermatozoïdes dans le sperme),

Effets indésirables indéterminés dont la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles :

    · choc septique (infection généralisée), cellulite (inflammation des tissus mous sous-cutanés),

    · hypoxie tissulaire consécutive à l’insuffisance médullaire (diminution de la quantité d’oxygène dans les tissus),

    · choc (diminution brutale de la circulation sanguine),

    · ulcération de la muqueuse orale, ulcération de la bouche, gêne abdominale, saignements et pigmentation au niveau de la bouche, (apparition de taches brunes dans la bouche),

    · réaction de photosensibilité (rougeur de la peau lorsqu’elle est exposée au soleil ou aux rayons ultraviolets),

    · phlébosclérose (épaississement des parois d’une veine), douleur locale, nécrose des tissus après injection (lésion sévère de la peau).

    · phénomène de rappel (modifications de la peau, là où vous avez reçu des radiations précédemment).

Les effets indésirables :

Perte des cheveux ou de poilsAbsence de règlesAnémieTroubles de l'appétitBloc de brancheConjonctiviteInflammation de la vessieDéshydratationDiarrhéeInflammation de l'oesophageÉruption cutanéeFièvreInsuffisance cardiaqueHémorragieInflammationInflammation de la cornéeLeucopénieMal au coeurNeutropéniePhlébiteIntoxicationDémangeaisonsTrouble de la peauStomatiteThrombopéniePeau rougeTachycardie ventriculaireVomiFrissonsTroubles d'hyperpigmentationSe sent très malUlcère gastro-intestinalFréquence cardiaque basseFraction d'éjectionChromaturiePerfusionGranulocytopénieBouffée de chaleurDouleur gastro-intestinaleNeutropénie fébrileAffections oculaires NCAToxicité cutanéeÉrosion gastro-intestinaleTransaminases anormalesInfestationInsuffisance de la moelle osseuseLésionInfection