Notice médicament

information medicament

CONCERTA LP 54 mg, comprimé à libération prolongée

À quoi sert ce médicament ?

Dans quel cas est-il utilisé ?

CONCERTA LP est utilisé pour le traitement du trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

    · Il est utilisé chez les enfants âgés de 6 ans et plus et chez les adultes.

    CONCERTA LP n’est pas à utiliser pour le traitement du TDAH chez l’enfant de moins de 6 ans.

    · Psychologique,

    · éducative et

    Il est prescrit uniquement par des médecins ayant l’expérience des troubles du comportement de l’enfance, de l’adolescence ou de l’adulte. Si vous êtes un adulte n’ayant jamais reçu de traitement, le spécialiste procédera à des tests afin de confirmer que vous êtes atteint de TDAH depuis l’enfance. Bien qu’il n’existe pas de traitement curatif pour le TDAH, ce dernier peut être contrôlé par la mise en place de programmes de traitement.

    · à rester assis et,

    Ils ne sont pas responsables de ces difficultés.

    Beaucoup d’enfants et d’adolescents luttent pour pouvoir parvenir à rester assis et se concentrer. Le TDAH peut engendrer des problèmes dans la vie quotidienne. Les enfants et les adolescents atteints du TDAH peuvent avoir des difficultés à apprendre et à faire leurs devoirs. Ils ont du mal à bien se comporter chez eux, à l’école ou dans d’autres lieux.

    Les adultes atteints de TDAH ont souvent des difficultés à se concentrer. Ils se sentent souvent agités, impatients et manquant d’attention. Ils peuvent éprouver des difficultés à organiser leur vie privée et professionnelle.

    Tous les patients atteints de TDAH n’ont pas besoin d’être traités par un médicament.

    Le TDAH n’affecte pas l’intelligence.

Que contient ce médicament ?

méthylphénidate

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 25.69

Comment le prendre ?

Posologie

Vous ou votre enfant devez veiller à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Votre médecin commencera habituellement le traitement par une faible dose et augmentera la dose journalière par palier de 18 mg à un intervalle minimum d’une fois par semaine, si nécessaire.

L’objectif doit être de prescrire la dose la plus faible qui est efficace pour vous. Votre médecin décidera de la dose journalière maximale pour vous ou votre enfant Vous ou votre enfant devez prendre CONCERTA LP une fois par jour le matin avec un verre d’eau. Le comprimé doit être avalé en entier et ne doit être ni mâché, ni cassé, ni écrasé. Le comprimé peut être pris avec ou sans nourriture.

Le comprimé ne se dissout pas complètement après que tout le médicament ait été libéré et il peut arriver que l’enveloppe du comprimé apparaisse dans vos selles. Cela est normal.

Utilisation chez les enfants (âgés de 6 ans et plus)

    · La dose de départ recommandée de Concerta LP est de 18 mg une fois par jour pour les enfants ne prenant actuellement pas de méthylphénidate ou pour les enfants passant d’un autre stimulant au méthylphénidate.

    · La dose journalière maximale est de 54 mg.

Utilisation chez les adultes

Pour les adultes ayant déjà pris Concerta LP :

    · Si vous avez déjà pris Concerta LP en tant qu’enfant ou adolescent, la même posologie journalière (mg/jour) peut être utilisée ; votre médecin vérifiera régulièrement pour voir si un ajustement est nécessaire.

    Pour les adultes n’ayant jamais pris Concerta LP :

    · La dose de départ recommandée est de 18 mg par jour.

    Les choses que fera votre médecin lorsque vous ou votre enfant est sous traitement

    o un contrôle de l’appétit

    o la mesure de la taille et du poids

    o la mesure de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque

    Quels sont ses effets indésirables possibles ?

    Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Bien que certaines personnes aient des effets indésirables, la plupart des personnes pense que le méthylphénidate les aide. Votre médecin vous parlera de ces effets indésirables.

    Certains effets indésirables pourraient être graves. Si vous présentez l’un des effets indésirables mentionnés ci-dessous, consultez votre médecin immédiatement :

    Fréquents (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10)

      · battements de cœur irréguliers (palpitations) ;

      · changements de l’humeur ou troubles de l’humeur ou changements de la personnalité.

    Peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 100)

      · penser ou ressentir l’envie de se donner la mort ;

      · voir, ressentir ou entendre des choses qui ne sont pas réelles, ce sont des signes de psychose ;

      · discours et mouvements incontrôlables du corps (syndrome de Gilles de La Tourette) ;

      · signes d’allergies tels que rash, démangeaisons cutanées ou urticaire, gonflement de la face, des lèvres, de la langue ou d’autres parties du corps, souffle court, sifflement ou gêne respiratoire.

    Rares (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 1 000)

      · se sentir inhabituellement excité, hyperactif ou désinhibé (manie)

    Très rares (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10 000)

      · attaque cardiaque ;

      · mort subite ;

      · tentative de suicide ;

      · crises (crises convulsives, convulsions, épilepsie) ;

      · desquamation cutanée ou plaques rouge-violacées ;

      · inflammation ou obstruction des artères du cerveau ;

      · paralysie temporaire ou trouble des mouvements et de la vision, difficultés pour parler (ces effets peuvent être les signes d’affections des vaisseaux sanguins du cerveau) ;

      · spasmes musculaires affectant les yeux, la tête, le cou, le corps et le système nerveux que vous ne pouvez pas contrôler ;

      · diminution du nombre de cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes) qui peuvent vous rendre plus sujet aux infections, vous faire saigner et avoir des bleus plus facilement ;

      · une augmentation soudaine de la température corporelle, une tension artérielle très élevée et de graves convulsions (« Syndrome malin des neuroleptiques »). Il n’est pas certain que cet effet indésirable soit entraîné par le méthylphénidate ou par d’autres médicaments pris en association avec le méthylphénidate.

    Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

      · pensées indésirables qui reviennent ;

      · évanouissement inexpliqué, douleur dans la poitrine, respiration courte (ces effets peuvent être les signes de problèmes cardiaques) ;

      Si vous ou votre enfant présente l’un des effets indésirables mentionnés ci-dessus, consultez immédiatement un médecin.

    Si d’autres effets indésirables incluant les suivants deviennent graves, informez votre médecin ou votre pharmacien :

    Très fréquents (pouvant affecter plus d’une personne sur 10)

      · maux de tête ;

      · nervosité ;

      · incapacité à dormir.

    Fréquents (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10)

      · douleur articulaire ;

      · vision floue ;

      · céphalée de tension ;

      · sécheresse buccale, soif ;

      · difficulté à s’endormir ;

      · température élevée (fièvre) ;

      · diminution de la libido ;

      · perte inhabituelle des cheveux ou cheveux clairsemés ;

      · tension musculaire, crampes musculaires ;

      · perte ou diminution d’appétit ;

      · difficultés à avoir ou maintenir une érection ;

      · démangeaison, éruption cutanée ou éruptions cutanées avec démangeaisons et rougeurs (urticaire) ;

      · avoir inhabituellement envie de dormir, se sentir somnolent ou se sentir fatigué ;

      · grincement ou serrement des dents excessif (bruxisme) ;

      · avoir un sentiment de panique ;

      · sensation de picotement, de fourmillement, ou engourdissement de la peau ;

      · augmentation du taux d’alanine aminotransférase (enzyme du foie) dans votre sang ;

      · toux, mal de gorge ou nez et irritation de la gorge ou du nez ; infection des voies respiratoires supérieures ; infection des sinus ;

      · tension artérielle élevée, battements rapides du cœur (tachycardie) ;

      · étourdissements (vertige), sensation de faiblesse, mouvements incontrôlables, difficulté à rester assis et nécessité compulsive à se déplacer ;

      · sensation d’agressivité, d’agitation, d’anxiété, de dépression, d’irritabilité, de tension, de nervosité et de comportement anormal ;

      · estomac perturbé ou indigestion, douleurs à l'estomac, diarrhées, nausées, gêne au niveau de l’estomac et vomissements ;

      · sudation excessive ;

      · perte de poids.

    Peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 100)

      · sécheresse oculaire ;

      · constipation ;

      · gêne au niveau de la poitrine ;

      · sang dans les urines ;

      · lassitude ;

      · secousses ou tremblements ;

      · besoin augmenté d’uriner ;

      · douleur musculaire, contractions musculaires ;

      · souffle court ou douleur au niveau de la poitrine ;

      · sensation de chaleur ;

      · augmentation des résultats des tests hépatiques (observés par un examen sanguin) ;

      · colères, besoin impératif de bouger ou envie de pleurer, trop parler, sensibilité excessive aux bruits, problèmes de sommeil.

    Rares (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 1 000)

      · problèmes de libido ;

      · sentiment de désorientation ou de confusion ;

      · trouble de la vision ou vision double ;

      · gonflement des seins chez les hommes ;

      · rougeur de la peau, éruption cutanée rouge.

    Très rares (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10 000)

      · crampes musculaires ;

      · petites marques rouges sur la peau ;

      · fonction hépatique anormale incluant une insuffisance hépatique soudaine et un coma ;

      · modification des résultats d’examens - incluant les examens hépatiques et sanguins ;

      · pensées anormales, absence de sensation ou d’émotion, nombreuses répétitions des mêmes actions, obsession pour une seule chose ;

      · sensation d’engourdissement des doigts et des orteils, de picotement et changement de couleur des doigts et orteils (du blanc au bleu, puis rouge) quand il fait froid (phénomène de Reynaud).

    Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

      · migraine ;

      · pupilles dilatées ;

      · fièvre très élevée ;

      · battements du cœur lents, rapides ou supplémentaires ;

      · crise majeure (état de grand mal épileptique) ;

      · le fait de croire des choses qui ne sont pas vraies ;

      · douleur sévère au niveau de l’estomac, souvent avec nausées et vomissements ;

      · problèmes au niveau des vaisseaux sanguins du cerveau (AVC, artérite cérébrale ou occlusion cérébrale) ;

      · incapacité à contrôler l’élimination de l’urine (incontinence) ;

      · spasme des muscles de la mâchoire rendant difficile l’ouverture de la bouche (trismus),

      · bégaiement.

    Effets sur la croissance

    Lorsqu’il est utilisé pendant plus d’un an, le méthylphénidate peut provoquer un retard de croissance chez certains enfants. Cet effet survient chez moins d’un enfant sur 10.

      · il peut y avoir une absence ou un ralentissement de la prise de poids et de la croissance ;

      · votre médecin surveillera attentivement votre poids et votre taille ou ceux de votre enfant, ainsi que la manière dont vous ou votre enfant vous alimentez ;

      Liste des effets indésirables possibles :

      AgressionTroubles de l'appétitTroubles du rythme cardiaqueArticulation douloureuseAsthénieHyperhidroseNerveux/nerveusePalpitationsParesthésieDémangeaisonsSoifTicÉnervementDouleur oropharyngéeInfection des voies aériennes supérieuresAttaque de paniqueRetard de croissanceComportement anormalImpuissanceAnorexie mentale et boulimiePerte des cheveux ou de poilsTouxIndigestionMal de têteHypertensionIrritableRhinopharyngiteMal au coeurCéphalées de tensionInfection des sinusSpasmesAccélération cardiaqueUrticaireTête qui tourneVomiBouche sècheAgitationChangements d'humeurDéfaut d'accommodationGêne abdominaleDouleur abdominale hauteGain pondéral anormalAnxiété et dépressionHumeur basseDésir sexuel diminuéDiarrhéeSensation vertigineuseDyskinésiePerte d'énergieFièvreFréquence cardiaqueTension musculaireInsomniePerte de poidsSomnolenceImpatience psychomotrice