Notice médicament

information medicament

OXYGENE MEDICINAL LIQUIDE AIR LIQUIDE ANTILLES GUYANE, gaz pour inhalation, pour évaporateur fixe

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique : Gaz médicaux

    · L'oxygène médical s'administre dans tous les cas où l'oxygène fait défaut dans l'organisme. Il peut être administré sous pression atmosphérique (normobare) ou sous pression supérieure à la pression atmosphérique (hyperbare).

    · Il sert à l'alimentation des appareils respiratoires en anesthésie-réanimation.

    · Il peut servir de vecteur aux médicaments pour inhalation administrés par nébuliseur.

    · Il peut être utilisé dans le traitement des crises d'algie vasculaire de la face.

Que contient ce médicament ?

oxygène

Comment le prendre ?

Posologie

La posologie est fonction de l'état clinique du patient.

L'oxygénothérapie a pour but, dans tous les cas de maintenir une pression partielle artérielle en oxygène (PaO2) supérieure à 60 mmHg (soit 7,96 kPa) ou une saturation du sang artériel en oxygène supérieure ou égale à 90 %.

Si l'oxygène est administré dilué à un autre gaz, sa concentration dans l'air inspiré (FiO2) minimale doit être de 21 %, elle peut aller jusqu'à 100 %.

    · Oxygénothérapie normobare (oxygène administré à la pression atmosphérique):

    - en ventilation spontanée:

    · chez le patient insuffisant respiratoire chronique: l'oxygène doit être administré à un faible débit de 0,5 à 2 litres/minute, à adapter en fonction de la gazométrie,

      · l'oxygène doit être administré à un débit de 7 à 10 litres/mn pendant 15 mn à 30 min.

        · la FiO2 minimale est de 21 % et peut aller jusqu'à 100 %.

        · Oxygénothérapie hyperbare (oxygène administré à une pression supérieure à la pression atmosphérique):

        - la durée des séances en caisson hyperbare à une pression de 2 à 3 atmosphères (soit 2,026 à 3,039 bar), est de 90 minutes à 2 heures. Ces séances peuvent être répétées 2 à 4 fois par jour en fonction de l'indication et de l'état clinique du patient.

      Mode et/ou voie(s) d'administration

      Voie inhalée.

        · Oxygénothérapie normobare: elle consiste à faire respirer au patient un mélange gazeux plus riche en oxygène que l'air ambiant, soit avec une FiO2 supérieure à 21 %, à une pression partielle d'oxygène comprise entre 0,21 et 1 atmosphère (soit 0,213 à 1,013 bar).

        o Chez les patients ne présentant pas de trouble de la ventilation: l'oxygène peut être administré en ventilation spontanée à l'aide de lunettes nasales, d'une sonde nasopharyngée, d'un masque. Ceux-ci devront être adaptés au débit de l'oxygène.

          Si vous avez pris plus d’OXYGENE MEDICINAL LIQUIDE AIR LIQUIDE ANTILLES GUYANE, gaz pour inhalation, pour évaporateur fixe que vous n’auriez dû :

          Dans des situations vulnérables, l'administration excessive d’OXYGENE MEDICINAL LIQUIDE AIR LIQUIDE ANTILLES GUYANE peut affecter la fonction respiratoire et exceptionnellement provoquer des effets néfastes neurologiques pouvant entraîner une perte de conscience dans des situations extrêmes.

          L'utilisation prolongée d'une quantité trop élevée d’OXYGENE MEDICINAL LIQUIDE AIR LIQUIDE ANTILLES GUYANE peut causer une douleur à la respiration, une toux sèche, et même un essoufflement. Si ces signes de surdosage se produisent, contactez toujours votre médecin ou l'hôpital le plus proche.

          Quels sont ses effets indésirables possibles ?

          Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

          Les effets indésirables sont généralement observés avec des concentrations élevées et après une administration prolongée :

          Très fréquent (peut affecter plus d'1 personne sur 10) :

          Chez les nouveau-nés exposés à des concentrations élevées en oxygène : lésions aux yeux, susceptibles d'entraîner une altération de la vision.

          Avec un traitement hyperbare : douleur dans l'oreille, myopie, barotraumatisme (lésions causées à des tissus ou des organes du corps par un changement de pression).

          Fréquent (peut affecter jusqu'à 1 personne sur 10) :

          Avec un traitement hyperbare : convulsion.

          Peu fréquent (peut affecter jusqu'à 1 personne sur 100) : collapsus pulmonaire.

          Avec un traitement hyperbare : rupture du tympan.

          Rare (peut affecter jusqu'à 1 personne sur 1 000) :

          Avec un traitement hyperbare : essoufflement, glycémie anormalement faible chez les patients diabétiques.

          Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée à partir des données disponibles) : douleur à la respiration et toux sèche, sécheresse des muqueuses, irritation et inflammation locales des muqueuses.

          Avec un traitement hyperbare : difficulté respiratoire, contraction musculaire involontaire, vertiges, altération de l'audition, otite séreuse aiguë, vomissement, trouble du comportement, diminution de la vision périphérique, troubles visuels, opacification du cristallin (cataracte).

          Le contact avec de l'oxygène liquide provoque des gelures.

          Liste des effets indésirables possibles :

          BarotraumatismeDouleur dans l'oreilleMyopeTrouble de la rétineConvulsions