Notice médicament

information medicament

TRANDOLAPRIL MYLAN 0,5 mg, gélule

À quoi sert ce médicament ?

Trandolapril, substance active de TRANDOLAPRIL MYLAN, gélule, appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (parfois appelés IEC). Les IEC agissent en provoquant la relaxation des vaisseaux sanguins et en aidant ainsi le cœur à pomper le sang dans l'ensemble du corps. Cela contribue à faire baisser la pression artérielle.

TRANDOLAPRIL MYLAN est indiqué pour le traitement de l'hypertension artérielle. Il peut également être utilisé pour protéger le cœur dans les suites d'infarctus du myocarde.

Que contient ce médicament ?

trandolapril

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 2.93

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute. Avalez les gélules entières, sans les croquer et prenez-les avec un verre d'eau. Prenez-les toujours à la même heure de la journée.

Le nombre de gélules que vous aurez à prendre dépend de la maladie à traiter. Si vous prenez déjà des diurétiques, votre médecin peut vous dire de diminuer la dose du diurétique, voire de l'arrêter, avant de commencer TRANDOLAPRIL MYLAN, gélule.

Adultes :

Hypertension artérielle :

La dose d'attaque recommandée est de 0,5 mg une fois par jour. Votre médecin pourra augmenter cette dose à 1 ou 2 mg par jour. La dose maximale est de 4 mg par jour.

Insuffisants cardiaques et hypertendus :

Votre traitement sera commencé à l'hôpital. La dose initiale recommandée est de 0,5 mg une fois par jour.

Traitement à la suite d'un infarctus du myocarde :

Normalement, le traitement est commencé dès le troisième jour après l'infarctus du myocarde, généralement à faible dose (0,5 mg par jour).

Votre médecin augmentera probablement progressivement cette dose jusqu'à un maximum de 4 mg par jour.

Posologie chez les adultes précédemment traités avec des diurétiques (comprimés pour faire uriner) :

Le traitement diurétique (traitement pour faire uriner) doit être arrêté au moins 72 heures (3 jours) avant de commencer TRANDOLAPRIL MYLAN, gélule et/ou ce traitement par trandolapril peut débuter à la posologie de 0,5 mg une fois par jour. La dose sera ensuite ajustée par votre médecin en fonction de l'effet du traitement.

Patients âgés :

Il n'est pas nécessaire de diminuer la dose si votre fonction rénale est normale. Votre médecin contrôlera votre tension et évaluera votre fonction rénale en cours de traitement.

Il convient cependant d'être prudent si vous prenez en même temps des diurétiques (traitement pour faire uriner) ou si vous souffrez d'une altération de la fonction cardiaque, rénale ou hépatique.

Utilisation chez les enfants et les adolescents :

TRANDOLAPRIL MYLAN, gélule ne doit pas être administré aux enfants.

Patients présentant des troubles rénaux :

Votre médecin ajustera votre dose en fonction des résultats de vos examens biologiques (0,5 - 1 mg par jour).

Patients sous dialyse rénale : 0,5 mg par jour.

Patients présentant des troubles hépatiques :

La dose initiale est de 0,5 mg par jour. Votre médecin peut ajuster ensuite la dose si nécessaire.

Si vous avez pris plus de TRANDOLAPRIL MYLAN 0,5 mg, gélule que vous n’auriez dû

Contactez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien si vous avez pris une quantité trop élevée de ce médicament.

Les symptômes de surdosage sont une baisse importante de la pression artérielle, un état de choc, un ralentissement de la pensée (léthargie), un pouls lent, des troubles de l'équilibre sodé et une altération de la fonction rénale.

Si vous oubliez de prendre TRANDOLAPRIL MYLAN 0,5 mg, gélule

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre TRANDOLAPRIL MYLAN 0,5 mg, gélule

Il est important de continuer à prendre vos gélules jusqu’à ce que votre médecin vous dise d’arrêter. N'arrêtez pas votre traitement juste parce que vous vous sentez mieux. L'arrêt du traitement peut entraîner une aggravation de votre maladie.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Arrêtez immédiatement de prendre TRANDOLAPRIL MYLAN, gélule si l’un des effets suivants survient et rendez-vous à l’hôpital le plus proche ou demandez conseil à votre médecin.

Rare (peut affecter 1 personne sur 1 000) :

    · augmentation du nombre d’infections telles que fièvre, frissons importants, mal de gorge ou aphtes (cela peut indiquer un nombre faible de globules blancs dans l'organisme) ;

    · évanouissement brusque, engourdissement ou faiblesse des bras ou des jambes, mal de tête, étourdissement et confusion, trouble de la vue, difficulté à avaler, trouble de l’élocution, confusion du discours ou perte de la parole (cela peut être les signes d'un accident vasculaire cérébral ou d'un mini-accident vasculaire cérébral causé par un caillot de sang ou une hémorragie touchant l’irrigation sanguine de certaines parties du cerveau) ;

    · sensation de lourdeur ou d’oppression sur la poitrine accompagnée de douleurs dans la poitrine et d’essoufflement plus rapide pendant l’effort (cela peut être les signes de problèmes cardiaques tels que l’angor) ;

    · douleur soudaine à la poitrine qui se propage dans le cou ou le bras accompagnée d’essoufflement et de sensation de moiteur (pouvant être les signes d’une crise cardiaque ou d’autres problèmes de cœur) ;

    · rythme cardiaque irrégulier, lent ou rapide. Si le rythme est rapide, vous pouvez ressentir une sorte de martèlement dans la poitrine (cela peut provoquer une activité irrégulière lors d’un examen avec un appareil ECG) ;

    · diminution de l’activité cardiaque provoquant fatigue, faiblesse et/ou rétention de liquide (gonflement des jambes et des chevilles), difficulté à respirer incluant une toux avec expectoration spumeuse ou liquide ;

    · vomissement de sang (présence éventuelle de particules ressemblant à des grains de café) ;

    · jaunissement de la peau et du blanc des yeux, urines foncées, selles décolorées, fatigue, fièvre, nausées, sensation de faiblesse, somnolence et douleurs abdominales, les analyses révélant une fonction hépatique anormale ou des taux élevés de bilirubine dans le sang (signes éventuels de problèmes hépatiques ou d'une obstruction des voies biliaires principales) ;

    · brusque gonflement des lèvres, de la langue, du visage, de la gorge ou du cou, ce qui peut provoquer des difficultés à avaler ou à respirer (signes d’une réaction allergique) ;

    · production d'une quantité réduite d'urine ou absence d'urine, urines troubles ou présence de sang dans les urines, douleur à la miction ou lombalgie (signes éventuels de problèmes rénaux graves) ;

    · anomalies congénitales, notamment troubles cutanés et formation anormale de vaisseaux sanguins ;

    · fatigue, essoufflements, refroidissement des extrémités et pâleur de la peau, difficulté à cicatriser après une coupure (ces signes peuvent être indicateurs d'un nombre faible d'érythrocytes dans l'organisme).

Fréquence indéterminée (ne peut être estimé sur la base des données disponibles) :

    · renflements de la peau avec rougeurs et démangeaisons appelé urticaire (signes d’une réaction allergique) ;

    · faiblesse, hématomes ou hémorragies inexpliqués ou anormaux, ou infections éventuellement graves plus fréquentes (signes éventuels d'une réduction sévère de tous les types de cellules sanguines) ;

    · constipation persistante avec estomac ballonné et vomissements (signes éventuels d'une occlusion intestinale) ;

    · douleurs gastriques intenses pouvant irradier dans le dos (il peut s'agir de problèmes de pancréas) ;

    Autres effets indésirables :

Fréquent (peut affecter 1 personne sur 10) :

    · étourdissements ou maux de tête ;

    · diminution de la tension artérielle ;

    · sensation de faiblesse générale ;

    · toux avec ou sans production d'expectoration.

Peu fréquent (peut affecter 1 personne sur 100) :

    · troubles du sommeil ;

    · réduction ou absence de libido ;

    · somnolence ;

    · sensation d'étourdissements avec perte d'équilibre (vertiges) ;

    · bouffées de chaleur ;

    · essoufflements, mal de gorge, rhume ou symptômes pseudo-grippaux (possibilité d'une infection, ou d'une congestion ou d'une inflammation des voies respiratoires) ;

    · sensation d’envie de vomir ou problèmes intestinaux tels que diarrhée, constipation et douleurs à l’estomac ;

    · démangeaisons, éruptions cutanées ;

    · douleurs dorsales, spasmes musculaires ou douleurs dans les mains et les pieds ;

    · difficulté à maintenir une érection ;

    · sensation générale de malaise ou de ne pas se sentir comme d'habitude ;

    · douleurs thoraciques ;

    · rétention d’eau, gonflement des mains, des pieds ou des chevilles ;

    · sensation d’un cœur qui bat dans la poitrine.

Rare (peut affecter 1 personne sur 1 000) :

    · sensation d’étourdissement ou de vertiges lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout (ceci peut être dû à une diminution importante de la tension artérielle) ;

    · inconfort ou brûlures à la miction, ou difficulté à uriner, miction plus fréquente (possibilité d'une infection urinaire touchant le rein, la vessie ou les tuyaux qui les relient) ;

    · augmentation du volume des urines ;

    · taux élevés de lipides sanguins, par exemple cholestérol (augmentation du risque de formation de caillots dans le sang) ;

    · les analyses de sang peuvent montrer des taux élevés en glucose, acide urique ou autres composés azotés, des taux faibles en sodium ou des taux anormaux d'enzymes ;

    · augmentation ou réduction de l'appétit ;

    · articulations enflées et douloureuses, en particulier au niveau des orteils en raison d’une accumulation de cristaux (goutte) ;

    · nervosité, agitation, angoisse, dépression, possibilité d'un manque d'intérêt ou d'enthousiasme, ou possibilité de voir, de ressentir ou d'entendre des choses qui n'existent pas ;

    · évanouissement, contraction musculaire, picotements dans les mains et dans les pieds ;

    · migraines avec ou sans aura, ou perte du goût ;

    · problèmes oculaires ou visuels, par exemple paupières enflées et enflammées, yeux larmoyants, vision trouble ou vision double ;

    · bourdonnement d’oreille constant ;

    · hypertension artérielle ;

    · réduction de la température, coloration des mains et des pieds ou varices ;

    · saignements de nez, gorge irritée ou nez qui coule ;

    · gonflement de la muqueuse gastrique ;

    · vomissements, indigestion, sécheresse buccale ou flatulences ;

    · transpiration excessive ;

    · lésions cutanées rouges recouvertes d'une pellicule blanche et squameuses (psoriasis) ou lésions cutanées enflammées, gonflées, rouges, caractérisées par des démangeaisons, des suintements et la formation de croûtes (eczéma) ;

    · acné ou sécheresse cutanée ;

    · faiblesse musculaire ou douleurs musculaires, articulaires ou osseuses. Les articulations peuvent aussi être rigides et enflées ;

    · fatigue ;

    · lésions ;

    Très rare (peut affecter une personne sur 10 000)

    · inflammation de la peau (dermatite).

Fréquence indéterminée (ne peut être estimé sur la base des données disponibles) :

    · augmentation du taux de potassium dans le sang ;

    · problèmes d'équilibre ;

    · augmentation de la créatinine, de l'urée, de la phosphatase alcaline, de la lactate déshydrogénase dans le sang ;

    · résultats anormaux aux analyses de sang ;

    · chute des cheveux ;

    · fièvre ;

    D'autres effets secondaires ont été signalés suite à la prise d'IEC autres que le trandolapril. Vous êtes susceptible de ressentir ces effets indésirables. La fréquence à laquelle ils se produisent ne peut être estimée d'après les données disponibles. Ils comprennent :

    · gonflement de la muqueuse intestinale ;

    · difficulté à reconnaître certaines personnes ou à s'en souvenir, difficulté à déterminer le lieu ou l'heure, ou problèmes de mémoire ;

    · difficulté à respirer par le nez avec douleurs au visage (signes éventuels de problèmes de sinus) ;

    · gonflement de la langue ;

    · augmentation dans le sang de certains globules blancs, ou augmentation des marqueurs dans le sang qui indiquent une attaque de l'organisme par le système immunitaire ;

    Liste des effets indésirables possibles :

    TouxMal de têtePA basseNerveux/nerveuseTête qui tourneAffections respiratoires NCAAsthénie