Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

BETOPTIC 0,5 POUR CENT, collyre

À quoi sert ce medicament ?

Ce médicament est préconisé dans le traitement de certaines maladies de l’œil comportant une hypertension intraoculaire (tension excessive à l’intérieur de l’œil) : glaucome, hypertonie intraoculaire.

Que contient ce médicament ?

bétaxolol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.89

Comment le prendre ?

Posologie

La dose recommandée est d’1 goutte, 2 fois par jour (matin et soir).

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Mode d’administration

Voie locale

EN INSTILLATION OCULAIRE

Comme pour tous les collyres, effectuer, dans l’ordre, les opérations suivantes :

1) Se laver soigneusement les mains.

2) Eviter de toucher l’œil ou les paupières avec l’embout compte-gouttes.

3) Pour instiller BETOPTIC 0,5 POUR CENT, collyre, regarder vers le haut et tirer légèrement la paupière inférieure vers le bas.

4) Instiller une goutte dans l’œil (ou les yeux) atteint(s).

5) Relâcher la paupière inférieure, cligner des yeux et essuyer proprement l’excédent.

6) Refermer le flacon après usage.

Lorsque vous réalisez une occlusion nasolacrymale ou une fermeture des paupières pendant 2 minutes, l'absorption systémique est réduite. Il peut en résulter une diminution des effets secondaires systémiques et une augmentation de l'activité locale.

Si une goutte tombe à côté de votre œil, recommencez.

En cas de traitement concomitant par un autre collyre ou pommade ophtalmique, il convient d’attendre au moins 5 minutes entre chaque médicament. Les pommades ophtalmiques doivent être appliquées en dernier.

Sur l’étiquette du flacon, vous pouvez inscrire la date limite d’utilisation : DATE D’OUVERTURE + 15 jours.

Fréquence d'administration

2 instillations par jour (matin et soir).

Durée du traitement

Respectez la prescription de votre médecin.

Si vous avez utilisé plus de BETOPTIC 0,5 POUR CENT, collyre que vous n’auriez dû

Rincez vos yeux avec de l’eau tiède ou avec du sérum physiologique stérile. Ne mettez pas d’autre goutte jusqu’à ce que le moment soit venu de mettre la goutte suivante.

Les symptômes éventuels en cas de surdosage incluent une baisse du rythme cardiaque, une diminution de la pression artérielle, une insuffisance cardiaque et des difficultés respiratoires.

Si vous oubliez d’utiliser BETOPTIC 0,5 POUR CENT, collyre

Continuez avec la dose suivante comme prévu. Cependant, s’il est presque l’heure de prendre la dose suivante, ignorez la dose manquée et continuez votre traitement comme prévu. Ne prenez pas de dose double pour compenser.

Si vous arrêtez d’utiliser BETOPTIC 0,5 POUR CENT, collyre

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Vous pouvez généralement continuer à prendre le collyre, à moins que les effets ne soient graves. En cas de doute, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Ne pas arrêter de prendre BETOPTIC 0,5 POUR CENT, collyre sans en parler à votre médecin.

Les effets indésirables suivants ont été observés lors de l’utilisation de BETOPTIC 0,5 POUR CENT,collyre :

Très fréquents (survient chez plus de 1 personne sur 10) :

    · Effets oculaires : gêne oculaire

Fréquents (survient chez 1 à 10 personnes sur 100) :

    · Effets oculaires : vision floue, augmentation de la sécrétion des larmes

    · Effets indésirables généraux : maux de tête

Peu fréquents (survient chez 1 à 10 personnes sur 1000) :

    · Effets oculaires : inflammation de la surface de l’œil avec ou sans dommage à la surface, inflammation de la conjonctive, inflammation de la paupière, déficience visuelle, sensibilité à la lumière, douleur oculaire, sécheresse oculaire, fatigue des yeux, contractions involontaires des muscles des paupières, démangeaison oculaire, écoulement oculaire, croûtes sur la paupière, inflammation oculaire, irritation oculaire, trouble de la conjonctive, gonflement des yeux, rougeur de l’œil.

    · Effets indésirables généraux : diminution du rythme cardiaque, augmentation du rythme cardiaque, asthme, essoufflement, nausée, inflammation à l’intérieur du nez.

Rares (survient chez 1 à 10 personnes sur 10 000) :

    · Effets oculaires : opacification de l’œil (cataracte)

    · Effets indésirables généraux : évanouissements, altération du goût, toux, écoulement nasal, inflammation de la peau, éruption cutanée, diminution de la pression artérielle, anxiété, diminution de la libido.

D’autres effets secondaires issus de l’expérience post-commercialisation, dont la fréquence n’est pas connue, ont été signalés :

    · Effets oculaires : rougeur des paupières

    · Effets indésirables généraux : rythme cardiaque irrégulier, sensation vertigineuse, perte de cheveux, faiblesse du corps, allergies, troubles du sommeil (insomnie), dépression.

Comme d'autres médicaments ophtalmiques à usage local, le bétaxolol est absorbé dans la circulation générale. Cela peut entraîner des effets indésirables similaires à ceux observés avec les agents bêta-bloquants systémiques. L’incidence des effets indésirables systémiques après l’administration topique ophtalmique est inférieure à une administration systémique. Les effets indésirables listés sont des réactions observées au sein de la classe des bêta-bloquants ophtalmiques.

Affections du système immunitaire :

Réactions allergiques systémiques incluant œdème de Quincke, urticaire, rash localisé et généralisé, prurit, réaction anaphylactique.

Troubles métaboliques et nutritionnels :

Hypoglycémie.

Troubles psychiatriques :

Insomnie, dépression, cauchemars, perte de mémoire.

Affections du système nerveux :

Syncope, accident vasculaire cérébral, ischémie cérébrale, augmentation des signes et symptômes de myasthénie grave, étourdissements, paresthésie, et maux de tête.

Affections oculaires :

Signes et symptômes d'irritation oculaire (par exemple brûlure, picotements, démangeaisons, larmoiements, rougeurs), blépharite, kératite, vision floue et décollement de la choroïde après chirurgie filtrante (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi), diminution de la sensibilité cornéenne, sécheresse des yeux, érosion de la cornée, ptosis, diplopie.

Troubles cardiaques :

Bradycardie, douleur thoracique, palpitations, œdème, arythmie, insuffisance cardiaque congestive, bloc auriculo-ventriculaire, arrêt cardiaque, insuffisance cardiaque.

Troubles vasculaires :

Hypotension, phénomène de Raynaud, mains et pieds froids.

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux :

Bronchospasme (surtout chez les patients atteints de la maladie bronchospastique préexistante), dyspnée, toux.

Troubles gastro-intestinaux :

Dysgueusie, nausées, dyspepsie, diarrhée, bouche sèche, douleurs abdominales, vomissements.

Troubles des tissus cutanés et sous-cutanés :

Alopécie, rash psoriasiforme ou exacerbation d'un psoriasis, rash cutané.

Affections musculo-squelettiques et systémiques :

Myalgie.

Troubles du système reproducteur et mammaires :

Dysfonctionnement sexuel, diminution de la libido.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration :

Asthénie/fatigue.

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

Gêne dans l'oeil