Notice médicament

information medicament

TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé est une association de deux antalgiques (médicaments contre la douleur), le tramadol et le paracétamol qui agissent ensemble pour soulager vos douleurs.

TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé est indiqué dans le traitement des douleurs modérées à sévères lorsque votre médecin estime qu’une association de tramadol et de paracétamol est nécessaire.

TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé est réservé à l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.

Que contient ce médicament ?

tramadol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 2.9

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose initiale recommandée est de deux comprimés. Si nécessaire, votre médecin peut vous prescrire des prises supplémentaires espacées de six heures.

Ne prenez jamais plus de 8 comprimés par jour (ce qui équivaut à 300 mg de chlorhydrate de tramadol et 2 600 mg de paracétamol). La posologie doit être ajustée à l’intensité de votre douleur et à votre sensibilité individuelle à la douleur. En général, la dose la plus faible soulageant la douleur doit être prise.

Patients avec une maladie grave du foie (insuffisance hépatique)

Les patients avec une insuffisance hépatique grave ne doivent pas prendre TRAMADOL/ PARACETAMOL KRKA. Si dans votre cas, l’insuffisance hépatique est faible ou modérée, votre médecin peut augmenter l’intervalle entre les prises.

Utilisation chez les enfants

TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé n'est pas recommandé chez les enfants âgés de moins de 12 ans.

Patients âgés

Chez les patients âgés (plus de 75 ans), l’excrétion de tramadol peut être retardée. Si vous êtes dans ce cas, votre médecin peut augmenter l’intervalle entre les prises.

Mode d'administration

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau. Ils ne doivent pas être mâchés ni écrasés.

La durée du traitement doit être la plus courte possible.

Si vous avez l’impression que l’effet de TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé est trop fort (par exemple, grande somnolence ou difficultés à respirer) ou trop faible (par exemple, soulagement insuffisant de la douleur), consultez votre médecin ou pharmacien. Si vous ne constatez aucune amélioration de vos symptômes, consultez votre médecin.

Si vous avez pris plus de TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien même si vous vous sentez bien, en raison d'un risque d’atteinte hépatique dont les symptômes n'apparaîtront qu'ultérieurement. Si vous prenez plus de TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA que vous ne devriez, vous pouvez être sujet à de graves désordres de l’apport sanguin aux organes, de troubles de la conscience allant jusqu’au coma, de convulsions, ou vous pouvez avoir des difficultés à respirer, vous sentir mal, vomir, perdre du poids ou ressentir des douleurs abdominales.

Si vous oubliez de prendre TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé

Ne prenez pas de dose double pour compenser le comprimé que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez oublié de prendre une dose de TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé, prenez le prochain comprimé à l'heure habituelle.

Si vous arrêtez de prendre TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé

Si vous prenez TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA 37,5 mg/325 mg, comprimé pelliculé depuis un certain temps et que vous voulez arrêter votre traitement, vous devez en parler à votre médecin car un phénomène de dépendance peut apparaître. Vous ne devriez pas soudainement arrêter de prendre ce médicament à moins que votre médecin vous le demande. Si vous souhaitez arrêter de prendre votre médicament, parlez-en d'abord avec votre médecin, en particulier si vous le prenez depuis longtemps. Votre médecin vous conseillera quand et comment arrêter, ce qui peut être fait en diminuant graduellement la dose pour réduire le risque de développer des effets secondaires inutiles (symptômes de sevrage). Un arrêt brutal du traitement peut entraîner certains effets indésirables tels que: anxiété, agitation, nervosité, insomnie, hyperactivité, tremblements et troubles gastriques.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables très fréquents (peuvent toucher plus d’1 personne sur 10) :

    · nausées ;

    · vertiges ;

    Ils sont généralement modérés et peu gênants.

Effets indésirables fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10) :

    · vomissements ;

    · digestion difficile (constipation, ballonnements, diarrhée) ;

    · maux de ventre ;

    · bouche sèche, maux de tête ;

    · mouvements brusques ;

    · confusion ;

    · troubles du sommeil ;

    · troubles de l'humeur (anxiété, nervosité, euphorie (un sentiment de bien-être permanent)) ;

    · transpiration excessive ;

    · démangeaisons.

Effets indésirables peu fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · hypertension, troubles du rythme cardiaque ou de la fréquence cardiaque ;

    · difficulté à uriner ou miction douloureuse/présence de protéines dans les urines ;

    · réactions cutanées (éruptions, urticaire) ;

    · bourdonnements dans les oreilles ;

    · dépression ;

    · cauchemars ;

    · hallucinations (voir, entendre, ressentir ou sentir des choses qui ne sont pas réelles) ;

    · perte de mémoire ;

    · difficultés à avaler ;

    · sang dans les selles ;

    · frissons ;

    · bouffées de chaleur ;

    · douleur dans la poitrine ;

    · contractions musculaires involontaires ;

    · sensations de fourmillement inhabituelles (picotements) ;

    · essoufflement ;

    · augmentation des enzymes hépatiques.

Effets indésirables rares (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1000) :

    · dépendance médicamenteuse ;

    · convulsions, difficulté à coordonner les mouvements ;

    · troubles visuels ;

    · état confusionnel aigu (délire) ;

    · perte de conscience transitoire ;

    · rétrécissement de la pupille (myosis) ;

    · troubles de la parole ;

    · dilatation excessive de la pupille (mydriase).

Effets indésirables très rares (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10000) :

    · toxicomanie.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    Les effets indésirables suivants ont été rapportés chez les personnes prenant des médicaments contenant uniquement du chlorhydrate de tramadol ou du paracétamol. Contactez votre médecin si vous présentez l'un de ces effets pendant que vous prenez TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA :

    · sensation de faiblesse lorsque vous vous levez après être resté allongé ou assis, diminution de la fréquence cardiaque, évanouissement, modification de l'appétit, faiblesse musculaire, respiration ralentie ou affaiblie, modification de l'humeur, modification de l'activité, modification de la perception, aggravation d'un asthme existant,

    Dans de rares cas, les personnes ayant pris du tramadol depuis quelques temps peuvent se sentir mal en cas d'arrêt brutal du traitement. Elles peuvent se sentir agitées, anxieuses, nerveuses ou tremblantes. Ces personnes peuvent être hyperactives, avoir des difficultés à dormir et avoir des troubles gastro-intestinaux. Quelques personnes ont également eu des attaques de panique, des hallucinations, des sensations inhabituelles telles que des démangeaisons, des picotements ou un engourdissement, et un bourdonnement d'oreilles (acouphène). Si vous rencontrez ce type de symptômes après l'arrêt de TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA, contactez votre médecin.

    Exceptionnellement, les bilans sanguins ont pu révéler des anomalies, par exemple un taux anormalement bas de plaquettes, ce qui peut provoquer des saignements de nez ou de gencives.

    De très rares cas de réactions cutanées sévères ont été rapportés avec des médicaments contenant du paracétamol.

    L’utilisation de TRAMADOL/PARACETAMOL KRKA avec un traitement qui fluidifie le sang (tels que les dérivés de la coumarine, la warfarine) peut augmenter le risque de saignement. Vous devez immédiatement signaler à votre médecin tout saignement prolongé ou inattendu.

Liste des effets indésirables possibles :

Douleur abdominaleAngoisseConfusConstipationDiarrhéeIndigestionGazMal de têteHyperhidroseMal au coeurNerveux/nerveuseDémangeaisonsTrouble du sommeilTremblementTête qui tourneVomiBouche sècheEuphorieTrouble de l'humeurSomnolence