Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

NephroMAG 0,2 mg, trousse pour préparation pharmaceutique

À quoi sert ce medicament ?

Classe pharmacothérapeutique

NephroMAG est un agent radiopharmaceutique à visée diagnostique pour l'exploration des voies rénales.

Indications thérapeutiques

Ce produit est une trousse pour préparation radiopharmaceutique pour injection. La préparation s'effectue donc en milieu hospitalier, dans un service de radiopharmacie spécialisé. La solution finale injectable permet de soumettre vos reins et votre appareil urinaire à un examen d'imagerie médicale à visée diagnostique.

Grâce à une substance radioactive appropriée, le technétium (99mTc), une solution de mertiatide marqué au technétium (99mTc) est préparée. Ce médicament est indiqué chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte pour l'exploration à visée diagnostique des reins, des voies urinaires et du débit urinaire.

A l'aide d'une caméra spéciale, votre médecin obtiendra des images qui lui permettront d'observer vos reins en fonctionnement et de diagnostiquer la morphologie et la fonction rénales ainsi que de la totalité des voies urinaires. L'examen permet de voir dans quelle mesure vos reins sont capables d'éliminer de votre sang, (c'est ce qu'on appelle la "clairance rénale") la substance injectée et comment ensuite votre appareil urinaire parvient à excréter cette substance.

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Après reconstitution et radiomarquage avec la solution de pertechnétate (99mTc) de sodium, l'agent radiopharmaceutique obtenu, le mertiatide marqué au technétium (99mTc) est indiqué pour l'évaluation des affections néphrologiques et urologiques, notamment pour l'étude de la fonction, de la morphologie et de la perfusion rénales et le drainage des voies urinaires.

Que contient ce médicament ?

mercaptoacétyltriglycine

Comment le prendre ?

Instructions pour un bon usage

Votre médecin préparera la solution radioactive pour injection et vous l'injectera, par voie intraveineuse, en une seule fois immédiatement avant le début de l'examen à visée diagnostique.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Chez l'adulte

La dose recommandée est généralement de 40 à 200 MBq, en fonction de la pathologie à étudier et de la méthode à utiliser. Les études du flux sanguin rénal ou du transport au travers des uretères exigent généralement une dose plus importante que les études du transport intrarénal, tandis que la rénographie requiert des activités plus faibles que la scintigraphie séquentielle.

Chez l'enfant

Bien que NephroMAG puisse être employé chez des patients pédiatriques, aucune étude n'a formellement été réalisée. L'expérience clinique indique que pour une utilisation pédiatrique l'activité doit être réduite.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus de NephroMAG 0,2 mg, trousse pour préparation pharmaceutique que vous n'auriez dû:

Ce médicament vous sera administré par votre médecin dans des conditions strictement définies, en conséquence, celle-ci ne vous expose donc à pratiquement aucun risque. Le risque de "surdosage" de radiations ionisantes est extrêmement peu probable. En buvant de grandes quantités d'eau et en urinant fréquemment vous pourrez encore réduire la dose de radiations reçue par votre organisme. Si nécessaire, votre médecin pourra favoriser l'excrétion de la radioactivité en utilisant certains médicaments (diurèse forcée).

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce produit, interrogez votre médecin.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, NephroMAG 0,2 mg, trousse pour préparation pharmaceutique est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet.

Ce sont principalement des réactions anaphylactoïdes peu sévères caractérisées par une éruption cutanée de type urticaire, un gonflement des paupières et une toux qui ont été rapportées en de très rares occasions, chez moins de 1 patient sur 10 000. Des troubles circulatoires de faible intensité (caractérisés par des vertiges ou une soudaine perte de connaissance [syncope] ont parfois été rapportés.

Votre médecin sait comment traiter ces effets immédiatement si cela s'avère nécessaire.

L'exposition aux rayonnements ionisants est associée à l'induction de cancer et au développement potentiel d'anomalies congénitales. La dose de radiation absorbée est probablement très inférieure à la radioactivité ambiante à laquelle vous êtes naturellement exposé(e) pendant une année dans votre environnement habituel. Dans le cas des examens de médecine nucléaire à visée diagnostique, les connaissances actuelles suggèrent que la fréquence de ces effets indésirables est très faible en raison des faibles doses de radiation utilisées.

Si vous souffrez d'une insuffisance rénale, celle-ci peut avoir pour conséquence d'augmenter l'exposition aux radiations.