Notice médicament

information medicament

KETESSE 50 mg/2 ml, solution injectable/pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

KETESSE est un antidouleur appartenant à la classe de médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Indications thérapeutiques

Il est utilisé pour traiter la douleur aigue modérée à sévère, lorsque la prise de comprimés n’est pas adaptée, telles que les douleurs post-opératoires, colique néphrétique (douleur sévère au niveau des reins) et la lombalgie.

Que contient ce médicament ?

dexkétoprofène

Comment le prendre ?

Instructions pour un bon usage

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Pour atténuer les symptômes, la dose efficace la plus faible devra être utilisée pendant la durée la plus courte possible. Si vous avez une infection et que les symptômes (tels que fièvre et douleur) persistent ou qu’ils s’aggravent, consultez immédiatement un médecin (voir rubrique 2).

Posologie

La dose de KETESSE dont vous avez besoin dépend du type, de la sévérité et de la durée de votre douleur. Votre médecin vous dira combien de comprimés vous devez prendre par jour et pendant combien de temps. La dose recommandée est généralement de 1 ampoule (50 mg) de KETESSE toutes les 8 à12 heures. Si nécessaire, l’injection peut être répétée 6 heures après. Dans tous les cas, la dose totale journalière de 150 mg de KETESSE (3 ampoules) ne doit pas être dépassée.

Le traitement par injection doit être uniquement utilisé pendant la phase aiguë (c’est-à-dire pas plus de 2 jours). Passer à un antalgique par voie orale dès que possible.

Chez les patients âgés ayant une dysfonction rénale et les patients ayant des troubles rénaux ou hépatiques, la dose totale journalière ne doit pas dépasser 50 mg de KETESSE (1 ampoule).

Mode d’administration

KETESSE peut être administré par voie intramusculaire ou par voie intraveineuse (les modalités techniques pour une injection intraveineuse sont indiquées dans la rubrique « Informations réservées aux professionnels de santé »).

Lorsque KETESSE est administré par voie intramusculaire, la solution doit être injectée immédiatement après son extraction de l’ampoule colorée, par injection lente et profonde dans le muscle.

Seule une solution claire et limpide doit être utilisée.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents (de moins de 18 ans).

Si vous avez utilisé plus de KETESSE 50 mg/2 ml, solution injectable/pour perfusion que vous n’auriez dû

Si vous avez pris une dose trop importante de ce médicament, informez immédiatement votre médecin ou rendez-vous au service d’urgences le plus proche. Pensez à prendre avec vous la boîte de ce médicament ou cette notice.

Si vous oubliez d’utiliser KETESSE 50 mg/2 ml, solution injectable/pour perfusion

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Prenez la prochaine dose à l’heure prévue (voir rubrique 3 « Comment utiliser KETESSE 50 mg/2 ml, solution injectable/pour perfusion? »).

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si vous arrêtez d’utiliser KETESSE 50 mg/2 ml, solution injectable/pour perfusion

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables possibles sont listés ci-dessous en fonction de leur fréquence d’apparition.

Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10) :

Nausées et/ou vomissements, douleur au point d’injection, réaction au point d’injection, par exemple inflammation, ecchymoses ou hémorragie.

Effets indésirables peu fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 100) :

Vomissements de sang, tension artérielle basse, fièvre, vision floue, sensations vertigineuses, somnolence, troubles du sommeil, maux de tête, anémie, douleur abdominale, constipation, troubles digestifs, diarrhée, sècheresse de la bouche, bouffées vasomotrices, éruption cutanée, dermatite, démangeaisons, augmentation de la transpiration, fatigue, douleur, sensation de froid.

Effets indésirables rares (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 1000) :

Ulcère peptique, ulcère gastro-intestinal perforé ou hémorragique, pression artérielle élevée, évanouissement, respiration trop lente, inflammation des veines superficielles due à un caillot sanguin (thrombophlébite superficielle), extrasystole, battements cardiaques rapides, œdème périphérique, œdème laryngé, sensation anormale, sensation de fièvre et de frissons, tintements dans les oreilles (acouphènes), démangeaisons, jaunisse, acné, douleur au dos, douleur rénale, urines fréquentes, troubles menstruels, troubles de la prostate, raideur musculaire, raideur articulaire, crampe musculaire, tests de la fonction hépatique anormaux (tests sanguins), augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie), diminution du taux de sucre dans le sang (hypoglycémie), augmentation des triglycérides dans le sang (hypertriglycéridémie), corps cétoniques dans les urines (cétonurie), protéines dans les urines (protéinurie), atteintes des cellules hépatiques (hépatite), insuffisance rénale aigue.

Effets indésirables très rares (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10000) :

Réaction anaphylactique (réaction d’hypersensibilité qui peut entraîner un collapsus), ulcération de la peau, de la bouche, des yeux et de la région génitale (syndrome de Stevens-Johnson et de Lyell), gonflement du visage ou gonflement des lèvres et de la gorge (angiœdème), essoufflement dû à un rétrécissement des voies aériennes (bronchospasme), souffle court, pancréatite, peau sensible, hypersensibilité à la lumière, atteinte rénale, diminution du nombre de globules blancs (neutropénie), réduction des plaquettes dans le sang (thrombopénie).

Prévenez immédiatement votre médecin si vous remarquez des effets indésirables au niveau de l’estomac/des intestins au début du traitement (tels que douleurs à l’estomac, brûlures d’estomac ou saignements), si vous avez déjà souffert d’effets indésirables dus à l’utilisation prolongée de médicaments anti-inflammatoires, et particulièrement si vous êtes âgés.

Interrompez l’utilisation de KETESSE dès que vous remarquez l’apparition d’une éruption cutanée, ou d’une lésion sur les surfaces muqueuses (par exemple la surface à l’intérieur de la bouche), ou tout signe d’allergie.

Au cours d’un traitement par anti-inflammatoires non stéroïdiens, une rétention hydrique et un gonflement (particulièrement au niveau des chevilles et des jambes), une augmentation de la pression artérielle et une insuffisance cardiaque ont été rapportés.

Les médicaments tels que KETESSE peuvent être associés à une faible augmentation du risque d’attaque cardiaque (« infarctus du myocarde ») ou d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Chez les patients atteints de lupus érythémateux systémique ou connectivite mixte (troubles du système immunitaire affectant les tissus conjonctifs), les médicaments anti-inflammatoires peuvent rarement causer de la fièvre, des maux de tête et une raideur de la nuque.

Prévenez immédiatement votre médecin si les signes d’une infection apparaissent ou s’aggravent lorsque vous utilisez KETESSE.

Les effets indésirables les plus fréquemment observés sont de type digestif. Un ulcère peptique, une perforation ou un saignement digestif, parfois fatals, particulièrement chez les sujets âgés, peut survenir.

Des nausées, vomissements, diarrhées, flatulences, constipation, dyspepsie, douleur abdominale, melaena, hématémèse, stomatite ulcérative, exacerbation d'une recto-colite hémorragique ou d'une maladie de Crohn ont été rapportés après administration. Moins fréquemment, une inflammation de la muqueuse de l’estomac (gastrite) a été observée. Comme avec les autres AINS, des réactions hématologiques (purpura, anémie aplasique et hémolytique, rarement agranulocytose et hypoplasie médullaire) peuvent apparaître.

Déclaration des effets secondaires

Liste des effets indésirables possibles :

Inflammation du côlonCrohnEcchymosesGazInflammation de l'estomacHémorragie gastro-intestinaleHémorragieInflammationMal au coeurStomatiteUlcèreVomiDouleur au site d'injectionPerforationInjection