Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

DYSPORT 500 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

DYSPORT contient une substance, la toxine botulinique de type A, qui provoque un relâchement des muscles.

DYSPORT agit au niveau de la jonction entre les nerfs et les muscles, en empêchant la libération par les terminaisons nerveuses d’un messager chimique, appelé l’acétylcholine, ce qui inhibe la contraction musculaire.

Ce relâchement musculaire est temporaire et disparaît progressivement.

DYSPORT peut être utilisé chez l’adulte pour traiter :

    · Des contractions anormales des muscles des paupières (blépharospasme),

    · Des contractions musculaires atteignant la moitié du visage (spasme hémifacial),

    · Un certain type de torticolis (contractions anormales des muscles du cou),

    · Des contractions excessives des muscles des jambes, des pieds, des bras et/ou des mains (spasticité des membres supérieurs et/ou inférieurs).

DYSPORT peut être utilisé chez l’enfant à partir de 2 ans pour traiter :

    · Des contractions excessives des muscles des jambes, des pieds et/ou des bras (spasticité des membres inférieurs et/ou supérieurs).

Que contient ce médicament ?

toxine botulinique type a

Comment le prendre ?

Posologie

La dose de DYSPORT dépend de :

    · La raison pour laquelle vous prenez ce médicament.

    · Votre âge.

Par conséquent, votre médecin déterminera la dose selon la situation.

Si vous avez l’impression que l’effet de DYSPORT est trop fort ou trop faible, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Mode d’administration

    · Comment est préparé le médicament ?

La préparation de ce médicament sera réalisée par du personnel expérimenté et dans un local approprié à la préparation.

    · Qui réalisera les injections ?

L’injection doit être réalisée par un médecin ayant une bonne expérience de l’utilisation de ce médicament.

    · Les injections seront faites :

    o soit dans un muscle (voie intramusculaire).

    o soit sous la peau (voie sous cutanée).

L’endroit et la manière dont vous sera injecté ce médicament dépendent de la raison pour laquelle vous prenez ce médicament.

Fréquence d'administration

    · Un intervalle de temps trop rapproché peut provoquer une diminution de l’efficacité du traitement (voir également la rubrique 4). Par conséquent, un intervalle minimum de temps de 3 mois est nécessaire entre 2 séances pour limiter ce risque.

      Si vous avez utilisé plus de DYSPORT 500 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable que vous n’auriez dû

        · Ce médicament a comme effet d’affaiblir les muscles qui entourent l’endroit où le médicament a été injecté.

        · Si vous avez reçu une dose trop élevée de ce médicament, d’autres muscles (éloignés de l’endroit où a été injecté le médicament) peuvent s’affaiblir.

        · Toutefois, cet effet ne survient pas toujours immédiatement après l’injection d’une dose trop élevée.

      Avertissez votre médecin le plus rapidement possible si vous ressentez cet effet ou si vous pensez avoir reçu une dose trop élevée.

      Consultez immédiatement un médecin ou contactez un service médical d’urgence si vous avez des difficultés à avaler, à parler ou à respirer.

      Si vous oubliez d’utiliser DYSPORT 500 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable

      Vous risquez de percevoir une réapparition de la raideur de vos muscles. Informez en votre médecin qui décidera quand la prochaine injection doit être faite.

      Si vous arrêtez d’utiliser DYSPORT 500 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable

      Sans objet.

      Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin.

      Quels sont ses effets indésirables possibles ?

      Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

      Ils sont dits, très fréquents quand ils concernent au moins 1 patient sur 10, fréquents quand ils concernent de 1 à 10 patients sur 100, peu fréquents quand ils concernent de 1 à 10 patients sur 1 000, rares quand ils concernent de 1 à 10 patients sur 10 000 et d’une fréquence indéterminée quand celle-ci ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles.

      Effets indésirables pouvant survenir quel que soit l’endroit de l’injection

        · Fréquent : asthénie, fatigue, symptômes ressemblant à une grippe (fièvre, raideur dans le cou, maux de tête…), douleurs et bleus au site d’injection du médicament.

        · Peu fréquent : démangeaisons

        · Rare : douleurs violentes de l’épaule avec fonte des muscles (amyotrophie névralgique), éruption cutanée.

        · Fréquence indéterminée : engourdissement, réaction allergique, atrophie des muscles.

      Effets indésirables pouvant survenir si vous utilisez ce médicament pour traiter des contractions anormales des muscles des paupières et des muscles atteignant la moitié du visage

        · Très fréquent : chute de la paupière

        · Fréquent : parésie faciale (faiblesse des muscles du visage), vision double, sécheresse de l’œil, larmoiement et gonflement des paupières.

        · Peu fréquent : paralysie du nerf facial

        · Rare : inflammation de la cornée (entropion), gêne visuelle à la lumière (ophtalmoplégie).

      En cas d’injection trop profonde ou mal localisée, une paralysie temporaire des muscles situés à proximité du site d’injection peut survenir.

      Effets indésirables pouvant survenir si vous utilisez ce médicament pour traiter un certain type de torticolis (contractions anormales des muscles du cou)

        · Très fréquent : difficulté à avaler, sécheresse de la bouche, faiblesse des muscles.

        · Fréquent : maux de tête, vertiges, paralysie du visage, vision trouble, baisse de la vue, modification de la voix, difficulté à respirer, douleur cervicale, douleur et raideur ressentie au niveau des muscles et du squelette, douleur des extrémités des membres.

        · Peu fréquent : nausées, vision double, chute de la paupière, diminution du volume des muscles, gène au niveau de la mâchoire.

        · Rare : fausse route (passage accidentel dans les bronches de liquide ou d’aliments).

      Les difficultés à avaler (pouvant entraîner des fausses-routes) sont dépendantes de la dose utilisée et des muscles injectés. Si vous présentez ces symptômes, consultez immédiatement un médecin.

      Effets indésirables pouvant survenir si vous utilisez ce médicament pour traiter des contractions excessives des muscles des jambes, des pieds, des bras et/ou des mains chez l’adulte (spasticité des membres supérieurs et/ou inférieurs)

      Les effets indésirables suivants ont été observés chez l’adulte traité pour une contraction excessive des membres inférieurs :

        · Fréquent : difficulté à avaler, faiblesse des muscles de la jambe ou du bras, douleur des muscles, asthénie, fatigue, apparition de signes évoquant la grippe (par exemple, fièvre, courbatures, douleurs articulaires, maux de tête), réaction au site d’injection (douleur, hématomes, rash, prurit), chutes.

      Les effets indésirables suivants ont été observés chez l’adulte traité pour une contraction excessive des muscles des membres supérieurs :

        · Fréquent : faiblesse des muscles des bras, douleurs aux mains et aux doigts, douleur des muscles et des os au niveau des bras, réactions au site d’injection (par exemple, douleur, érythème, gonflement, …), asthénie, fatigue, apparition de signes évoquant la grippe (par exemple, fièvre, courbatures, douleurs articulaires, maux de tête).

        · Peu fréquent : difficulté à avaler.

      Les effets indésirables suivants ont été observés chez l’adulte traité pour une contraction excessive des muscles des membres inférieurs et des membres supérieurs :

        · Fréquent : difficulté à avaler, faiblesse des muscles de la jambe ou du bras, démarche anormale, blessure accidentelle, chutes.

        Effets indésirables pouvant survenir chez un enfant à partir de 2 ans qui utilise ce médicament pour traiter des contractions excessives des muscles des jambes, des pieds et/ou des bras (spasticité des membres inférieurs et/ou supérieurs).

        Enfants traités pour une contraction excessive des membres inférieurs :

        · Fréquent : faiblesse des muscles, douleur au niveau des muscles, incontinence urinaire (perte d’urine involontaire), apparition de signes évoquant la grippe (par exemple, fièvre, courbatures, douleurs articulaires, maux de tête), réactions au site d’injection (telles que douleur, rougeur, bleus…), modification de la marche, fatigue, chutes.

        · Peu fréquent : asthénie.

      Enfants traités pour une contraction excessive des membres supérieurs :

        · Fréquent : faiblesse des muscles, douleur au niveau des mains et des doigts, apparition de signes évoquant la grippe (par exemple, fièvre, courbatures, douleurs articulaires, maux de tête), perte de force et faiblesse, fatigue, réactions au site d’injection (telles que douleur, éruption cutanée, bleus, gonflement, eczéma (rougeurs, démangeaisons) …), éruption cutanée.

        · Peu fréquent : douleur au niveau des muscles.

      Enfants traités pour une contraction excessive des membres supérieurs et inférieurs :

      En cas d’injection de DYSPORT dans les bras et dans les jambes lors de la même séance d’injection, il n’y a pas d’effet indésirable spécifique par rapport à ceux attendus en cas de traitement séparé.

      Les effets indésirables :

      AsthéniePtosisDouleur au couBleuDifficulté à avalerVision doubleSensation vertigineuseRespiration difficileEczémaÉruption cutanéePerte d'énergieMal de têteHématomeDouleurDouleur d'un membreDémangeaisonsPeau rougeIncontinence d'urineChuteRéaction au site d'injectionFaiblesse musculaireLarmes excessivesOedème de la paupièreMal musculaireAcuité visuelle faibleSécheresse des yeuxYeux troublesFaiblesse du visageSyndrome grippalTroubles de la marcheMal de gorge de l'ecclésiastiqueInjection