Notice médicament

information medicament

DOLOSPASMYL 60 mg/300 mg, capsule molle

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique : ANTISPASMODIQUE MUSCULOTROPE / ANTIFLATULENT - code ATC (A : appareil digestif et métabolisme).

DOLOSPASMYL contient 2 substances actives :

    · L’alvérine qui appartient à une classe de médicaments appelés antispasmodiques musculotropes,

    Ce médicament diminue les contractions musculaires de l’intestin et les ballonnements (gaz).

    Il est utilisé pour soulager les douleurs liées à des contractions (spasmes) de l’intestin qui sont accompagnées de ballonnements.

    Ce médicament est réservé à l’adulte.

Que contient ce médicament ?

alvérine (citrate d')

Comment le prendre ?

Posologie

RESERVE A L'ADULTE

1 capsule 2 à 3 fois par jour.

Mode d'administration

Voie orale.

Fréquence d'administration

A prendre au début des repas ou au moment des douleurs.

Si vous avez pris plus de DOLOSPASMYL, 60 mg/300 mg, capsule molle que vous n’auriez dû :

Des cas de vertiges ont été rapportés lors de prises à une posologie supérieure à celle recommandée. Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre DOLOSPASMYL, 60 mg/300 mg, capsule molle :

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre DOLOSPASMYL, 60 mg/300 mg, capsule molle :

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous ressentez l’un des effets indésirables graves suivants, veuillez contacter un médecin immédiatement :

    · Signes d'une réaction allergique sévère notamment gonflement du visage, des lèvres, de la bouche, de la langue et/ou de la gorge, pouvant provoquer des difficultés à respirer ou à déglutir, éruptions cutanées, démangeaisons, vertiges sévères avec accélération des battements du cœur et une transpiration abondante (réaction allergique sévère considérée comme très rare c’est-à-dire pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000).

    · Signes évoquant un dysfonctionnement du foie. Les symptômes peuvent inclure un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une coloration foncée des urines, une perte d’appétit, des nausées ou des vomissements (atteinte du foie considérée comme très rare c’est-à-dire pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000).

Les autres effets indésirables suivants ont été rapportés avec une fréquence indéterminée (les informations disponibles ne permettent pas d’évaluer la fréquence) :

    · Eruption cutanée,

    · Urticaire,

    · Démangeaisons ;

    · Vertige ;

    · Maux de tête ;

    · Nausée ;

    · Augmentation des taux sanguins d’enzymes du foie (transaminases, phosphatases alcalines) et de la bilirubine (voir rubrique 2).

Déclaration des effets secondaires