information medicament

PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique - HYPOLIPIDEMIANTS/HYPOCHOLESTEROLEMIANTS ET HYPOTRIGLYCERIDEMIANTS / INHIBITEURS DE LA HMG-COA REDUCTASE,

Ce médicament est un hypolipémiant.

Il est utilisé pour diminuer le taux de cholestérol dans le sang.

Indications thérapeutiques

Hypercholestérolémies

Traitement de certaines hypercholestérolémies (taux élevé de cholestérol dans le sang) et de certains troubles des lipides (graisses), lorsque le régime et les autres traitements non médicamenteux (tels que l’exercice physique, la perte de poids) sont insuffisants.

Prévention des maladies cardiovasculaires

Diminution du risque de complication cardio-vasculaire (crise cardiaque, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral) et de décès lié à cette maladie chez des patients :

    · ayant eu un problème cardiaque (crise cardiaque, angor instable) et présentant un taux de cholestérol normal ou élevé,

    Le traitement doit être associé au suivi des conseils hygiéno-diététiques (régime, exercice physique) préconisés par votre médecin.

Greffe d’organe

Diminution du taux de cholestérol chez des patients qui ont eu une greffe d’organe.

Que contient ce médicament ?

pravastatine sodique

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.95

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Respectez toujours la dose indiquée par votre médecin lorsque vous prenez PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé :

    · Chez l’adulte, la dose habituelle varie de 40 mg à 40 mg par jour.

    · Chez les enfants et les adolescents ayant une maladie héréditaire qui provoque un taux élevé de cholestérol dans le sang, la dose habituelle varie de :

    o 10 à 20 mg par jour entre 8 et 13 ans,

    Votre médecin peut être amené à vous prescrire des doses plus faibles, en particulier si vous avez une maladie des reins ou du foie (insuffisance rénale ou hépatique).

    Seul votre médecin choisira la dose adaptée à votre cas.

    En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Mode d’administration

PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé est utilisé par voie orale.

Prenez le ou les comprimés de préférence le soir, avec un grand verre d’eau, pendant ou en dehors des repas.

Durée du traitement

N’oubliez pas que pour être efficace, ce traitement doit être utilisé très régulièrement, et aussi longtemps que votre médecin vous l’a prescrit, même si c’est pour une durée très longue.

Dans tous les cas, se conformer strictement à l’ordonnance de votre médecin.

Si vous avez pris plus de PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé que vous n’auriez dû

Si vous avez pris trop de comprimés, ou si une autre personne en a avalé accidentellement, contactez votre médecin ou l’hôpital le plus proche afin de recevoir des conseils.

Si vous oubliez de prendre PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé

Si vous oubliez de prendre un comprimé, ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Continuez votre traitement comme prévu

Si vous arrêtez de prendre PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n’y soit pas sujet.

Contactez immédiatement votre médecin traitant en cas de :

douleur musculaire, sensibilité musculaire douloureuse, faiblesse musculaire, surtout si vous ressentez un malaise ou si vous avez de la fièvre en même temps. En effet, ces signes musculaires peuvent être graves et dans de très rares cas, mettre votre vie en danger.

    Les effets indésirables suivants sont peu fréquents (chez plus de 1 personne sur 1000 patients traités et moins de 1 personne sur 100 patients traités) :

    · Effets neurologiques : étourdissement, maux de tête, troubles du sommeil, insomnies.

    · Effets oculaires : troubles de la vision.

    · Effets digestifs : digestion difficile, douleurs abdominales, nausées, vomissements, constipation, diarrhées.

    · Effets sur la peau : démangeaisons, éruption sur la peau, urticaire, problèmes touchant les cheveux et le cuir chevelu, y compris perte de cheveux (alopécie).

    · Effets sur la vessie : problèmes urinaires.

    · Effets génitaux : troubles sexuels.

    · Effets sur les muscles et les articulations : douleurs et crampes musculaires (avec parfois augmentation des enzymes musculaires (CPK), visible lors d’une prise de sang), douleurs articulaires.

    · Effets sur le foie : augmentation de certaines enzymes du foie (transaminases) visible lors d’une prise de sang.

    Les effets indésirables suivants sont très rares (moins de 1 personne sur 10 000 traitées) :

    · Effets neurologiques : atteinte des nerfs des membres (neuropathie périphérique), sensation de picotement ou de fourmillement (paresthésie).

    · Effets sur le système immunitaire :

    o Des réactions allergiques sévères peuvent se produire et se manifester par un certain nombre de symptômes : gonflement du visage, des lèvres, de la langue et/ou de la gorge pouvant provoquer des difficultés respiratoires (angio-œdème).