Notice médicament

information medicament

LAMOTRIGINE SANDOZ 25 mg, comprimé dispersible

À quoi sert ce médicament ?

LAMOTRIGINE SANDOZ appartient au groupe de médicaments appelés anti-épileptiques. Il est utilisé pour traiter 2 maladies - l'épilepsie et les troubles bipolaires.

LAMOTRIGINE SANDOZ traite l'épilepsie en bloquant les signaux du cerveau qui déclenchent les crises d'épilepsie (convulsions).

    · Chez les adultes et les enfants âgés de 13 ans et plus, LAMOTRIGINE SANDOZ peut être utilisée seule ou avec d'autres médicaments, pour traiter l'épilepsie. LAMOTRIGINE SANDOZ peut également être utilisée avec d'autres médicaments pour traiter les crises survenant dans une maladie appelée syndrome de Lennox-Gastaut.

    LAMOTRIGINE SANDOZ traite également les troubles bipolaires.

    Les personnes ayant des troubles bipolaires (parfois appelés maniaco-dépression) ont des variations d'humeur extrêmes, avec des périodes maniaques (excitation ou euphorie) alternant avec des périodes de dépression (profonde tristesse ou désespoir). Chez les adultes âgés de 18 ans et plus, LAMOTRIGINE SANDOZ peut être utilisée seule ou avec d'autres médicaments, pour prévenir les périodes de dépression qui surviennent dans les troubles bipolaires. On ne sait pas encore comment LAMOTRIGINE SANDOZ agit dans le cerveau pour avoir cet effet.

Que contient ce médicament ?

lamotrigine

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 5.58

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Quelle quantité de LAMOTRIGINE SANDOZ prendre

Cela peut prendre un moment avant de trouver la meilleure dose de LAMOTRIGINE SANDOZ pour vous. La dose que vous prendrez dépendra de :

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Réactions pouvant potentiellement mettre en jeu le pronostic vital : demandez immédiatement l'aide d'un médecin.

Un petit nombre de personnes prenant LAMOTRIGINE SANDOZ présente une réaction allergique ou une réaction cutanée pouvant potentiellement mettre en jeu le pronostic vital, qui peut se transformer en problèmes plus graves si elle n'est pas traitée.

Ces symptômes ont plus de probabilité de survenir pendant les premiers mois de traitement par LAMOTRIGINE SANDOZ, particulièrement si vous commencez par une dose trop élevée ou si votre dose est augmentée trop vite, ou si vous prenez LAMOTRIGINE SANDOZ avec un autre médicament appelé valproate. Les enfants ont plus de probabilité d'être touchés que les adultes, les parents doivent donc être particulièrement vigilants.

Les symptômes de ces réactions incluent :

    · une éruption cutanée ou rougeur, qui peut se transformer en réaction cutanée pouvant mettre en jeu le pronostic vital comme une éruption cutanée étendue accompagnée de cloques et d'une desquamation, particulièrement autour de la bouche, du nez, des yeux et des parties génitales (syndrome de Stevens-Johnson), une desquamation étendue (plus de 30 % de la surface corporelle - nécrolyse épidermique toxique) ou une éruption cutanée étendue avec atteinte du foie, du sang ou d'autres organes (syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques aussi appelé syndrome d’hypersensibilité (DRESS)),

    · des ulcères de la bouche, de la gorge, du nez ou des organes génitaux,

    · une irritation de la bouche ou des yeux rouges ou enflés (conjonctivites),

    · une température élevée (fièvre), des symptômes pseudo grippaux ou une somnolence,

    · un gonflement autour du visage, ou des ganglions gonflés au niveau du cou, de l'aisselle ou de l'aine,

    · des bleus ou des saignements inattendus, ou les doigts qui deviennent bleus,

    · une gorge douloureuse, ou plus d'infections que d'habitude (comme des rhumes),

    · des augmentations des enzymes du foie observées dans les tests sanguins,

    · une augmentation d’un type de globules blancs (les éosinophiles),

    · un gonflement des ganglions lymphatiques,

    Dans beaucoup de cas, ces symptômes seront les signes d'effets indésirables moins graves. Mais vous devez être conscient qu'ils peuvent potentiellement mettre en jeu le pronostic vital et peuvent se transformer en problèmes plus graves, comme la défaillance d'organes, s'ils ne sont pas traités. Si vous remarquez l'un de ces symptômes :

    Consultez immédiatement un médecin. Votre médecin peut décider d'effectuer des tests sur votre foie, vos reins ou votre sang, et peut vous dire d'arrêter de prendre LAMOTRIGINE SANDOZ.

    Dans le cas où vous avez développé le syndrome de Stevens-Johnson ou de nécrolyse épidermique toxique, votre médecin vous préviendra que vous ne devrez jamais plus utiliser la lamotrigine.

    Effets indésirables très fréquents

Ils affectent plus d'1 personne sur 10 :

    · maux de tête,

    Effets indésirables fréquents

Ils affectent jusqu'à 1 personne sur 10 :

    · agressivité ou irritabilité,

    · envie de dormir,

    · sensation de vertiges,

    · frissons ou tremblements,

    · difficultés à dormir (insomnie),

    · sensation d’agitation,

    · diarrhée,

    · bouche sèche,

    · nausées ou vomissements,

    · sensation de fatigue,

    Effets indésirables peu fréquents

Ils affectent jusqu'à 1 personne sur 100 :

    · maladresse et manque de coordination (ataxie),

    · vision double ou vision floue,

    · perte inhabituelle ou raréfaction des cheveux (alopécie),

    Effets indésirables rares

Ils affectent jusqu'à 1 personne sur 1 000 :

    · une réaction cutanée mettant en jeu le pronostic vital (syndrome de Stevens-Johnson) (voir également les informations en début de rubrique 4),

    · un ensemble de symptômes survenant en même temps incluant : fièvre, nausées, vomissements, maux de tête, raideur de la nuque et sensibilité extrême à la lumière. Cela peut être provoqué par une inflammation des membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière (méningite). Ces symptômes disparaissent habituellement à l’arrêt du traitement cependant s’ils continuent ou s’aggravent, contactez votre médecin,

    · mouvements rapides et incontrôlables des yeux (nystagmus),

    Effets indésirables très rares

Ils affectent jusqu'à 1 personne sur 10 000 :

    · une réaction cutanée mettant en jeu le pronostic vital (nécrolyse épidermique toxique) (voir également les informations en début de la rubrique 4),

    · syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS) : (voir également les informations en début de rubrique 4),

    · une température élevée (fièvre) : (voir également les informations en début de rubrique 4),

    · gonflement autour du visage (œdème) ou ganglions gonflés au niveau du cou, de l’aisselle ou de l’aine (adénopathie) : (voir également les informations en début de rubrique 4),

    · modifications de la fonction du foie, qui peuvent se voir dans les analyses de sang, ou insuffisance hépatique : (voir également les informations en début de rubrique 4),

    · un trouble grave de la coagulation, qui peut provoquer de façon inattendue des saignements ou des bleus (coagulation intravasculaire disséminée) : (voir également les informations en début de rubrique 4),

    · lymphohistiocytose hémophagocytaire (LHH) (voir rubrique 2 « Quelles sont les informations à connaître avant de prendre LAMOTRIGINE SANDOZ »),

    · modifications qui peuvent se voir dans les analyses de sang - incluant une diminution du nombre de globules rouges (anémie), une diminution du nombre de globules blancs (leucopénie, neutropénie, agranulocytose), une diminution du nombre de plaquettes (thrombocytopénie), une diminution du nombre de tous ces types de cellules (pancytopénie), et affections de la moelle osseuse appelées anémie aplasique,

    · hallucinations (« voir » ou « entendre » des choses qui ne sont pas réellement là),

    · confusion,

    · sensations d’instabilité ou de tremblements quand vous bougez,

    · mouvements corporels incontrôlables (tics), spasmes musculaires incontrôlables affectant les yeux, la tête et le torse (choréoathétose) ou tout mouvement corporel inhabituel comme des mouvements saccadés, des tremblements ou une raideur,

    · chez les personnes ayant déjà une épilepsie, les crises peuvent survenir plus souvent,

    · chez les personnes ayant une maladie de Parkinson, une aggravation des symptômes,

    Autres effets indésirables

D'autres effets indésirables peuvent survenir chez un petit nombre de personnes mais leur fréquence exacte est inconnue :

    · des troubles osseux, incluant ostéopénie, ostéoporose (amincissement des os) et des fractures ont été rapportés. Faites le point avec votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes en cours de traitement anti-épileptique à long terme, ou si vous avez des antécédents d’ostéoporose, ou en cas de prise de stéroïdes,

    · inflammation du rein (néphrite tubulo-interstitielle), ou inflammation à la fois du rein et de l’œil (néphrite tubulo-interstitielle et uvéite),

    · cauchemars.

    Liste des effets indésirables possibles :

    AgressionDiarrhéeSensation vertigineusePerte d'énergieMal de têteIrritableMal au coeurNerveux/nerveuseDouleurInsomnieSomnolenceTrouble de la peauTremblementVomi