Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

TAGRISSO 40 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

TAGRISSO contient la substance active osimertinib, qui appartient à un groupe de médicaments appelés inhibiteurs de protéine kinase, qui sont utilisés pour traiter le cancer. TAGRISSO est utilisé

pour traiter les adultes atteints d’un type de cancer du poumon appelé « cancer bronchique non à petites cellules ». Si un test a montré que votre cancer présente certaines modifications (mutations) au

niveau d’un gène appelé « EGFR » (récepteur du facteur de croissance épidermique), votre cancer est susceptible de répondre à un traitement par TAGRISSO. TAGRISSO peut vous être prescrit :

après l’ablation complète de votre cancer en tant que traitement post-chirurgie (adjuvant) ou

à titre de premier médicament pour traiter votre cancer qui s’est étendu à d’autres parties de

votre corps ou

dans certaines circonstances si votre cancer a déjà été traité auparavant par d’autres inhibiteurs de protéine kinase.

Comment agit TAGRISSO ?

TAGRISSO agit en bloquant l’EGFR et peut aider à ralentir ou à stopper le développement de votre

cancer du poumon. Il peut également aider à réduire la taille de la tumeur et à empêcher la tumeur de revenir après son ablation chirurgicale.

Si vous prenez TAGRISSO après ablation complète de votre cancer, cela signifie que votre

cancer contient des anomalies au niveau du gène EGFR, une « délétion au niveau de l’exon 19 » ou une « substitution au niveau de l’exon 21 ».

Si TAGRISSO est le premier inhibiteur de protéine kinase que vous recevez, cela signifie que

votre cancer étendu contient des anomalies au niveau du gène EGFR, par exemple « délétions au niveau de l’exon 19 » ou « substitutions au niveau de l’exon 21 ».

Si votre cancer a progressé pendant votre traitement par d’autres inhibiteurs de protéine kinase,

cela signifie que votre cancer contient une anomalie génétique appelée « T790M ». En raison de cette anomalie, les autres inhibiteurs de protéine kinase peuvent ne plus fonctionner.

Si vous avez des questions concernant la manière dont agit ce médicament ou la raison pour laquelle ce médicament vous a été prescrit, adressez-vous à votre médecin.

Que contient ce médicament ?

osimertinib

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 5213.95

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Quantité à prendre

La dose recommandée est d’un comprimé de 80 mg par jour.

Si nécessaire, votre médecin pourra réduire votre dose à un comprimé de 40 mg par jour.

Comment prendre ce médicament

TAGRISSO se prend par voie orale. Avalez le comprimé entier avec de l’eau. Vous ne devez ni écraser, ni diviser, ni mâcher le comprimé.

Prenez TAGRISSO chaque jour au même moment.

Vous pouvez prendre ce médicament avec ou sans nourriture.

Si vous avez des difficultés à avaler le comprimé, vous pouvez le mélanger dans de l’eau :

Mettez le comprimé dans un verre.

Ajoutez 50 ml (environ deux-tiers d’un verre plein) d’eau plate (non gazeuse) – n’utilisez pas d’autres liquides.

Remuez jusqu’à ce que le comprimé se soit dispersé en très petites particules – le comprimé ne sera pas complètement dissous.

Buvez le liquide immédiatement.

Pour être certain d’avoir pris tout le médicament, rincez le verre complètement avec de nouveau 50 ml d’eau et buvez-le.

Si vous avez pris plus de TAGRISSO que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus que votre dose normale, contactez immédiatement votre médecin ou rendez- vous à l’hôpital le plus proche.

Si vous oubliez de prendre TAGRISSO

Si vous oubliez une dose, prenez-la dès que vous vous en rendez compte. Cependant, s’il reste moins

de 12 heures avant la dose suivante, ne prenez pas la dose oubliée. Attendez et prenez la dose suivante au moment habituel.

Si vous arrêtez de prendre TAGRISSO

N’arrêtez pas de prendre ce médicament sans l’avis de votre médecin. Il est important de prendre ce médicament chaque jour, aussi longtemps que votre médecin vous le prescrit.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves

Informez immédiatement votre médecin si vous remarquez les effets indésirables graves suivants (voir également la rubrique 2) :

Difficultés soudaines à respirer accompagnées d’une toux ou de fièvre – il peut s’agir d’un

signe d’inflammation au niveau des poumons (une maladie appelée « pneumopathie interstitielle diffuse »). La plupart des cas peuvent être traités, mais certains cas ont été fatals.

Votre médecin pourra souhaiter arrêter votre traitement par TAGRISSO si vous présentez cet effet indésirable. Cet effet indésirable est fréquent : il peut toucher jusqu’à 1 personne sur 10.

Le syndrôme de Stevens-Johnson peut apparaître au niveau du tronc sous la forme de macules

rougeatres ou de plaques circulaires avec souvent une bulle centrale, la peau qui pèle, des ulcères dans la bouche, la gorge, le nez, les organes génitaux et être précédé de fièvre et de

symptômes s’apparentant à la grippe. Cet effet indésirable est rare : il peut toucher jusqu’à 1 personne sur 1000.

Modifications de l'activité électrique du cœur (allongement de l'intervalle QTc) telles que battements cardiaques rapides ou irréguliers, vertiges, étourdissements, douleurs dans la

poitrine, essoufflement et évanouissement. Cet effet secondaire est peu fréquent : il peut affecter jusqu'à 1 personne sur 100.

Un larmoiement, une sensibilité à la lumière, une douleur oculaire, une rougeur oculaire, ou des

modifications de la vision. Cet effet indésirable est peu fréquent : il peut toucher jusqu’à 1 personne sur 100.

Informez immédiatement votre médecin si vous remarquez les effets indésirables graves mentionnés ci-dessus.

Autres effets indésirables

Très fréquents (peuvent toucher plus de 1 personne sur 10)

Diarrhée – peut apparaître et disparaître pendant le traitement. Informez votre médecin si votre diarrhée ne disparaît pas ou si elle devient sévère.

Problèmes au niveau de la peau et des ongles – les signes peuvent notamment inclure des

douleurs, des démangeaisons, une sécheresse de la peau, un rash, des rougeurs autour des ongles. Ces manifestations sont plus susceptibles de survenir au niveau des zones exposées au

soleil. L’utilisation régulière de produits hydratants sur la peau et les ongles peut être utile. Informez votre médecin si vos problèmes au niveau de la peau ou des ongles s’aggravent.

Stomatite - inflammation de la muqueuse interne de la bouche ou ulcères dans la bouche.

Perte de l’appétit.

Réduction du nombre de globules blancs (leucocytes, lymphocytes ou neutrophiles) dans le sang.

Réduction du nombre de plaquettes dans le sang.

Fréquents (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 10)

Saignement de nez (épistaxis).

Perte de cheveux (alopécie)

Démangeaison (urticaire) – Tâches en relief, qui grattent et apparaissent à n’importe quel

endroit sur le corps, elles peuvent être roses ou rouges et de forme ronde. Prévenez votre docteur si vous remarquez cet effet idésirable.

Syndrome main-pied – Cela peut inclure des rougeurs, gonflements, picottements ou une

sensation de brûlure avec une fissure de la peau de la paume des mains et/ou de la plante des pieds.

Augmentation d’une substance dans le sang qui s’appelle la créatinine (produite par votre corps et éliminée par vos reins).

Résultats anormaux des analyses sanguines relatives à la créatine phosphokinase sanguine (une enzyme libérée dans le sang lorsque le muscle est endommagé).

Peu fréquents (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 100)

Lésions en forme de cible, qui sont des réactions de la peau ressemblant à des anneaux (suggérant un érythème polymorphe).

Inflammation des vaisseaux sanguins de la peau. Cela peut prendre l’apparence d’un bleu ou d’une plaque d’éruption cutanée qui ne blanchit pas lorsque que l’on appuie dessus.

Rare (peut toucher jusqu'à 1 personne sur 1000)

Inflammation du muscle pouvant entraîner une douleur ou une faiblesse musculaire.

Déclaration des effets secondaires

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

Perte des cheveux ou de poilsTroubles de l'appétitCancerInflammation cutanéeÉruption d'origine médicamenteuseDiarrhéeEczémaHémorragie nasaleÉruption cutanéeFolliculiteMaladie des poumonsInflammation du lit unguéalRash avec démangeaisonsDémangeaisonsTrouble de la peauStomatitePeau rougeUrticaireXérodermieAgitationRash pustuleuxOnycholysePlaies dans la bouchePeau sèchePneumopathie interstitielle diffuseRash maculeuxRash vésiculeuxFissures de la peauDystrophie unguéaleCouleur anormale des onglesDermatite acnéiformeRash folliculairePustuleKératite ponctuéeXéroseOnychomalaciePerte d'ongleInfection ongulaire SAIÉrosion de la cornéeRash maculopapuleuxStriures unguéalesOngles cassésSyndrome mains-pieds secondaire à la chimiothérapieAcnéPrurit des paupièresAnomalie de l'épithélium cornéenÉruption cutanée papuleuseOnychalgieInfectionCongestion pulmonaire SAIÉrosion cutanée