Notice médicament

information medicament

PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé est un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC). Ceux-ci agissent en dilatant les vaisseaux sanguins, facilitant ainsi le travail du cœur pour expulser le sang dans les vaisseaux.

PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé est utilisé :

Pour traiter l’hypertension artérielle,

Pour réduire le risque d’évènements cardiaques tels qu’un infarctus chez les patients ayant une maladie coronaire stable (maladie où l’alimentation du cœur est réduite ou bloquée) et ayant déjà souffert d’un infarctus et/ou ayant subi un pontage ou une dilatation des artères coronaires.

Que contient ce médicament ?

périndopril

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.66

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

En cas d’incertitude consultez votre médecin ou votre pharmacien. Le comprimé doit être avalé avec un verre d’eau, de préférence au même moment de la journée, le matin et avant le repas. Votre médecin décidera de la posologie adaptée pour vous.

Les doses habituelles sont les suivantes :

Hypertension artérielle: les doses habituelles d’attaque et d’entretien sont de 4 mg une fois par jour. Au bout d’un mois, la dose peut être augmentée à 8 mg par jour si besoin. La dose maximale journalière est de 8 mg par jour pour le traitement de l’hypertension artérielle.

Si vous êtes âgé de plus de 65 ans, la dose d’attaque est habituellement de 2 mg par jour. Au bout d’un mois, la dose peut être augmentée à 4 mg par jour et si nécessaire à 8 mg par jour.

Maladie coronaire stable: la dose d’attaque est habituellement de 4 mg par jour. Au bout de deux semaines, la dose peut être augmentée à 8 mg par jour, qui est la dose maximale recommandée dans cette indication.

Si vous êtes âgé de plus de 65 ans, la dose d’attaque est habituellement de 2 mg par jour. Au bout d’une semaine, la dose peut être augmentée à 4 mg par jour et, après une seconde semaine de traitement, à 8 mg par jour.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

L’utilisation chez les enfants et les adolescents n’est pas recommandée.

Si vous avez pris plus de PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé que vous n’auriez dû :

Consultez immédiatement votre médecin, votre pharmacien ou l’hôpital le plus proche

L’évènement le plus probable, en cas de surdosage, est l’hypotension. Si une hypotension importante se produit (associée à des vertiges ou à des étourdissements), elle peut être combattue en allongeant le patient, avec les jambes relevées.

Si vous oubliez de prendre PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé :

Il est important de prendre votre médicament chaque jour car un traitement régulier est plus efficace. Cependant, si vous avez oublié de prendre PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé, reprenez simplement votre traitement le jour suivant comme d’habitude.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé :

Le traitement par PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé étant généralement un traitement de longue durée, vous devez demander conseil à votre médecin avant de l’interrompre.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien, ou à votre infirmier/ère

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous remarquez l’un des effets indésirables potentiellement graves suivants, arrêtez tout de suite de prendre PERINDOPRIL EG 8 mg, comprimé et contactez immédiatement votre médecin :

    · gonflement de la face, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge, difficulté à respirer (angioedème), (voir rubrique 2 «Avertissements et précautions» (peu fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100),

    · vertige sévère ou évanouissement dûs à l’hypotension, (fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10),

    · battements du cœur inhabituellement rapides ou irréguliers, douleurs thoraciques (angor) ou , infarctus (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    · faiblesse des bras ou des jambes, ou problèmes d’élocution pouvant être les signes d’un éventuel accident vasculaire cérébral (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    · respiration sifflante d’apparition soudaine, douleur thoracique, essoufflement ou difficultés respiratoires (bronchospasme) (peu fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100),

    · inflammation du pancréas pouvant entraîner une douleur abdominale et dorsale sévère accompagnée d’un très grand malaise (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    · coloration jaune de la peau ou des yeux (jaunisse) pouvant être le signe d’une hépatite (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    Informez votre médecin si vous remarquez l’un des effets indésirables suivants :

    Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10) :

    · maux de tête,

    · malaises,

    · vertiges,

    · sensations de picotements et de fourmillements,

    · troubles visuels,

    · sifflement (sensation de bruit dans les oreilles) et bourdonnement d’oreille,

    · toux,

    · difficulté respiratoire (dyspnée),

    · troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, douleurs abdominales, troubles du goût, dyspepsie ou digestion difficile, diarrhées, constipation),

    · réactions allergiques (comme des éruptions cutanées, démangeaisons),

    · crampes musculaires,

    Peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100) :

    · dépression,

    · troubles de l’humeur,

    · troubles du sommeil,

    · bouche sèche,

    · démangeaisons intenses ou éruptions cutanées sévères,

    · formation de cloques sur la peau,

    · problèmes rénaux,

    · impuissance,

    · transpiration,

    · excès d’éosinophiles (catégorie de globules blancs),

    · somnolence,

    · évanouissement,

    · palpitations,

    · tachycardie,

    · vascularite (inflammation des vaisseaux sanguins),

    · réaction de photosensibilité (augmentation de la sensibilité de la peau au soleil),

    · arthralgie (douleurs articulaires),

    · myalgie (douleur musculaire),

    · douleur thoracique,

    · malaise,

    · œdème périphérique,

    · fièvre,

    · chute,

    Rare (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 1000) :

      · urines foncées, nausées ou vomissements, crampes musculaires, confusion et convulsion. Ces symptômes peuvent être ceux d’un trouble appelé SIADH (Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique).

      · diminution ou absence de production d’urine,

      · bouffée congestive,

      · aggravation du psoriasis,

      Très rare (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000) :

      · confusion,

      · pneumonie à éosinophiles (un type rare de pneumonie),

      · rhinite (nez bouché ou nez qui coule),

      Si vous développez ces symptômes, veuillez contacter votre médecin au plus vite.

      Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

      Liste des effets indésirables possibles :

      Douleur abdominaleAsthénieConstipationTouxDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionRespiration difficileTrouble de l'oreilleÉruption cutanéeMal de têtePA basseMal au coeurNerveux/nerveuseParesthésieDémangeaisonsTrouble de la peauBruits dans la têteTête qui tourneVomiAffections oculaires NCAAffections respiratoires NCA