Notice médicament

information medicament

ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ 50 mg, comprimé sécable

À quoi sert ce médicament ?

ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ est un médicament hormonal qui s’oppose aux effets des hormones sexuelles mâles (androgènes), produites également en faible quantité par l’organisme féminin.

Chez la femme, ce médicament est préconisé dans le traitement de certaines maladies hormonales se manifestant par une augmentation du système pileux. Vous ne devez prendre de l’acétate de cyprotérone à 50 mg que lorsque l’utilisation d’acétate de cyprotérone à plus faible dose ou d'autres options de traitement n'a pas permis d’obtenir des résultats satisfaisants.

Chez l’homme, ce médicament est préconisé pour atténuer les symptômes du cancer de la prostate.

Que contient ce médicament ?

cyprotérone (acétate de)

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 9.5

Comment le prendre ?

Posologie

Dans tous les cas se conformer strictement à l'ordonnance de votre médecin.

A titre indicatif, la posologie est généralement de :

    · chez l'homme : dans le traitement de certaines maladies de la prostate, la posologie est en général de 4 à 6 comprimés par jour (en 2 ou 3 prises),

    Mode d’administration

    Voie orale.

    Avalez le comprimé avec de l’eau.

    Fréquence d'administration

    Voir posologie.

    Durée du traitement

    Tenir compte de la prescription de votre médecin.

    Votre médecin réévaluera les bénéfices et les risques de votre traitement au moment de la ménopause.

    L'utilisation prolongée (plusieurs années) d’ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ 50 mg, comprimé doit être évitée (voir la rubrique « Avertissements et précautions ».

    Si vous avez pris plus d’ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ 50 mg, comprimé sécable que vous n’auriez dû

    Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

    Les études de toxicité après prise accidentelle d’une dose supérieure ou après une intoxication n’ont pas montré de toxicité particulière.

    Si vous oubliez de prendre ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ 50 mg, comprimé sécable

    Chez la femme : en cas d’oubli, si l’heure de prise est dépassée de plus de 12 heures, l’action contraceptive d’ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ n’est plus garantie. Poursuivre le traitement selon le schéma thérapeutique prescrit par votre médecin mais associer des mesures contraceptives supplémentaires (préservatif ou autre) jusqu’à la fin du cycle en cours. En fin de cycle, en cas d’absence de règles, exclure l’éventualité d’une grossesse avant la reprise du traitement.

    Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

    Si vous arrêtez de prendre ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ 50 mg, comprimé sécable

    Les symptômes à l’origine de la prescription d’ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ peuvent réapparaitre.

    Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

    Quels sont ses effets indésirables possibles ?

    Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

    Chez l'homme :

      · stérilité temporaire,

      · sensibilité et augmentation du volume des seins,

      · impuissance,

      · baisse de la libido,

      · très rarement : un traitement prolongé par ACETATE DE CYPROTERONE SANDOZ peut induire une perte osseuse (ostéoporose),

      · bouffées de chaleur, sudation,

      · anémie.

    Chez la femme :

      · des troubles des règles peuvent être observés ; il convient de les signaler à votre médecin,

      · inhibition de l’ovulation,

      · tension mammaire,

      Référez-vous également à la rubrique 4 (Quels sont les effets indésirables éventuels ?) de la notice de l’estrogène pris en association.

    Chez l’homme et chez la femme :

      · variation de poids,

      · dyspnée (sensation d’essoufflement, difficultés respiratoires),

      · migraines, maux de tête,

      · éruption cutanée,

      · toxicité hépatique : jaunisse, augmentation des enzymes du foie, hépatites parfois sévères, rares tumeurs du foie,

      · très rarement : troubles et accidents thromboemboliques (formation de caillots sanguins dans les vaisseaux), aggravation d’une insuffisance veineuse des membres inférieurs, phlébite, embolie pulmonaire, thrombose d’une artère,

      · fatigabilité, asthénie et occasionnellement états d'agitation, humeur dépressive peuvent survenir,

      · réaction allergique (démangeaisons, urticaire, œdème),

      Pour plus d’information, consulter la rubrique « Déclarer un effet indésirable » sur le site Internet de l’ANSM : http://ansm.sante.fr.