Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

PULMOTEC, Creuset de graphite pour la préparation de Technegas pour inhalation

À quoi sert ce medicament ?

Ce médicament est à usage uniquement diagnostique.

PULMOTEC, en présence de pertechnétate (99mTc) de sodium et chauffé à 2550°C sous argon ultra pur, produit un aérosol de micro-particules de carbone marquées au technétium-99m, appelé Technegas.

Après inhalation du Technegas, on obtient des images scintigraphiques des poumons.

Ces images aident votre médecin ou le spécialiste de médecine nucléaire à reconnaître une anomalie de répartition de la ventilation pulmonaire. L’administration du Technegas est généralement associée à l’injection intraveineuse d’un autre radiopharmaceutique destiné à détecter une anomalie de l’irrigation sanguine des poumons.

Que contient ce médicament ?

graphite

Comment le prendre ?

Votre médecin ou le spécialiste de médecine nucléaire déterminera la quantité de Technegas qui vous sera administrée pour obtenir une scintigraphie donnant l’information médicale souhaitée. Cette dose correspond à environ 40 MBq inhalés pour un adulte.

Le Becquerel (Bq) est l’unité de radioactivité. MBq signifie mégabecquerel.

Pour les enfants des doses plus faibles sont utilisées.

    · Le Technegas est administré par inhalation. La première inhalation étant dépourvue d’oxygène, de l’oxygène pourra vous être administré pendant quelques instants avant l’inhalation de Technegas. Il existe plusieurs possibilités d’administration du produit et pour déterminer la méthode qui vous est le plus appropriée, dans un premier temps sans administration de Technegas, il vous sera demandé d’essayer de respirer avec l’embout buccal, puis, secondairement de reproduire cette manœuvre, l’embout buccal étant connecté au générateur de Technegas.

    · Si vous êtes gêné pendant l’administration du produit, vous pouvez retirer l’embout buccal entre deux inhalations de Technegas.

    · Afin d’obtenir une répartition uniforme du Technegas dans vos poumons, le produit peut vous être administré en position couchée.

    · Une série de 4 à 6 images est généralement suffisante pour fournir à votre médecin ou au spécialiste de médecine nucléaire l’information recherchée.

Si vous avez reçu plus de PULMOTEC que vous n’auriez dû:

    · Un surdosage est pratiquement impossible. Les administrations sont préparées et contrôlées avec précision.

    · En cas de suspicion de surdosage, votre médecin ou le spécialiste de médecine nucléaire vous demandera de boire abondamment et d’uriner fréquemment.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou au spécialiste de médecine nucléaire qui pratiquera l’examen.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, PULMOTEC peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

    · De rares cas d’étourdissement, des sensations ébrieuses et de nausée ont été rapportés. Ils ont été attribués à une baisse transitoire de l’oxygène dans le sang, qui peut survenir particulièrement lors de la première respiration de Technegas, dépourvue d’oxygène. Ce risque est minimisé par l’administration d’oxygène avant l’inhalation du Technegas.

    · Si ces effets surviennent, le médecin ou le spécialiste de médecine nucléaire vous remettra en contact avec l’air ambiant ou de l’oxygène.

Déclaration des effets secondaires