Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

ORALAIR 100 IR & 300 IR, comprimé sublingual

À quoi sert ce medicament ?

ORALAIR contient un extrait allergénique de pollens de 5 graminées.

Le traitement par ORALAIR est destiné à augmenter votre tolérance aux pollens de graminées dans le but de réduire ainsi vos symptômes allergiques.

ORALAIR est indiqué pour le traitement de l'allergie aux pollens de graminées se manifestant par une rhinite (éternuements, écoulement nasal ou démangeaisons, congestion nasale) avec ou sans conjonctivite (démangeaison des yeux et larmoiement) chez les adultes, adolescents et enfants à partir de 5 ans.

Avant la mise en route de ce traitement, votre allergie aux pollens de graminées sera diagnostiquée par un médecin expérimenté et formé au traitement des maladies allergiques qui effectuera les tests cutanés et/ou sanguins appropriés.

Que contient ce médicament ?

extrait allergénique de pollen de pâturin des prés

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 15%

Prix: 63.42

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

ORALAIR doit être prescrit par des médecins formés et expérimentés dans le traitement des allergies. Lorsqu'il est prescrit à des enfants, le médecin doit avoir l'expérience adaptée pour la prise en charge des enfants.

Le premier comprimé du traitement d’initiation devra être pris sous la surveillance du médecin.Cela vous donnera la possibilité de discuter avec votre médecin de tout effet secondaire que vous pourriez ressentir.

Posologie

Le traitement se compose d'une phase d'initiation (incluant une augmentation progressive de la dose sur une période de 3 jours) et d’une phase d'entretien.

Traitement d’initiation

Le traitement par ORALAIR doit être initié comme suit :

L’IR (Index de Réactivité) exprime l’activité.

ORALAIR 100 IR est destiné uniquement à la période d’augmentation progressive de la dose et non au traitement d’entretien.

Traitement d’entretien

La dose est de 300 IR (un comprimé) par jour jusqu’à la fin de la saison pollinique.

Mode d’administration

Le premier comprimé d’ORALAIR devra être pris sous la surveillance du médecin pendant au moins 30 minutes. Cette précaution permet de surveiller votre sensibilité au médicament. C’est aussi la possibilité de discerner avec lui les effets indésirables qui peuvent éventuellement survenir après la prise du comprimé sublingual.

Le comprimé sublingual doit être gardé sous la langue jusqu'à sa dissolution complète (pendant au moins 1 minute) avant d'être avalé.

Pour le deuxième jour du traitement (Jour 2), placez simultanément les 2 comprimés 100 IR sous la langue avant de les avaler après une minute environ.

Il est conseillé de prendre le comprimé pendant la journée, bouche vide. Ne mangez et ne buvez rien dans les 5 minutes qui suivent la prise du comprimé.

Durée du traitement

Se conformer à la prescription de votre médecin jusqu'à la fin du traitement. Commencez le traitement environ 4 mois avant le début de la saison pollinique et poursuivez jusqu'à la fin de la saison pollinique.

Il n'y a pas d'expérience concernant l'immunothérapie par ORALAIR chez les patients âgés de plus de 50 ans.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Il n’y a pas d’expérience avec ORALAIR chez les enfants de moins de 5 ans.

Il n’y a pas d’expérience au-delà d’une saison pollinique chez les enfants.

La posologie chez les adolescents et les enfants à partir de 5 ans est la même que chez les adultes.

Si vous avez pris plus de ORALAIR 100 IR & 300 IR, comprimés sublinguaux que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus d'ORALAIR que vous n'auriez dû, des symptômes allergiques peuvent se manifester, y compris des symptômes locaux dans la bouche et la gorge. Si les manifestations sont importantes, contactez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez de prendre ORALAIR 100 IR & 300 IR, comprimés sublinguaux

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous avez interrompu le traitement avec ORALAIR pendant plus de 7 jours, contactez votre médecin pour qu’il détermine avec vous les modalités de reprise.

Si vous arrêtez de prendre ORALAIR 100 IR & 300 IR, comprimés sublinguaux

Si vous ne terminez pas le traitement avec ORALAIR, vous pouvez ne pas observer de bénéfice continu du traitement.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Au cours du traitement par ORALAIR, vous allez être exposé(e) à des substances pouvant provoquer des réactions se manifestant localement (au site d'application) et/ou sur tout votre corps. Des réactions au site d'application (telles que démangeaison de la bouche et irritation de la gorge) peuvent donc survenir. Ces réactions surviennent généralement au début du traitement, sont temporaires et diminuent au cours du temps.

Arrêtez de prendre ORALAIR et contactez immédiatement votre médecin ou l’hôpital si vous ressentez l’un des symptômes suivants :

    · Gonflement rapide du visage, de la bouche, de la gorge ou de la peau

    · Difficultés à avaler

    · Difficultés à respirer

    · Modification de la voix

    · Hypotension (pression artérielle basse)

    · Sensation de plénitude dans la gorge (comme un gonflement)

    · Urticaire ou démangeaisons cutanées

Le traitement ne doit être repris que sur avis médical.

Les autres effets indésirables possibles sont les suivants :

Très fréquent (survient chez plus d'1 personne sur 10) :

Démangeaison dans la bouche, irritation de la gorge, mal de tête.

Fréquent (survient chez moins d'1 personne sur 10) :

    · Inflammation des yeux, démangeaison oculaire, yeux larmoyants

    · Démangeaison des oreilles

    · Rhinite (nez bouché, nez qui coule, démangeaison nasale, éternuement, gêne nasale), congestion des sinus

    · Gonflement ou démangeaison des lèvres ou de la langue, douleur au niveau de la langue

    · Troubles dans la bouche (tels que sécheresse, picotement, engourdissement, inflammation, douleur, cloque ou gonflement)

    · Troubles de la gorge (tels que sécheresse, gêne, douleur, cloque ou gonflement), enrouement, difficulté à avaler

    · Inflammation de la bouche, inflammation du nez et de la gorge

    · Asthme, difficulté à respirer

    · Toux

    · Gêne au niveau de la poitrine

    · Brûlures d'estomac, problèmes de digestion, douleur d'estomac, diarrhée, vomissement, nausée

    · Affection persistante de la peau caractérisée par sécheresse, rougeur et démangeaison, urticaire, démangeaison

Peu fréquent (survient chez moins d'1 personne sur 100) :

    · Gonflement des yeux, yeux rouges, yeux secs

    · Infection des oreilles, sensation de vertige, gêne au niveau des oreilles

    · Ulcération de la bouche ou de la langue, gonflement du palais, inflammation des gencives ou des lèvres ou de la langue

    · Augmentation de la taille des glandes salivaires, production excessive de salive

    · Modification du goût, éructation

    · Sensation de gorge serrée, engourdissement de la gorge, sensation de corps étranger dans la gorge

    · Respiration sifflante

    · Réaction allergique s'accompagnant d'un gonflement du visage et de la gorge, hypersensibilité

    · Ganglions enflés

    · Éruption cutanée, acné, herpès labial, lésion cutanée consécutive à un grattage

    · Dépression, fatigue, somnolence,

    · Syndrome grippal

Rare (survient chez moins d'1 personne sur 1000) :

    · Gonflement du visage, rougeur

    · Anxiété

    · Augmentation du taux des polynucléaires éosinophiles

Dans un essai clinique, les adultes traités par ORALAIR durant trois saisons polliniques consécutives ont rapporté moins d’effets indésirables au cours des deuxième et troisième années par rapport à la première année de traitement.

Fréquence non connue

Des cas additionnels d’inflammation de l’œsophage ont été rapportés.

Effets indésirables chez les enfants et les adolescents

Les effets indésirables suivants ont été rapportés plus fréquemment chez les enfants et les adolescents qui ont reçu ORALAIR que chez les adultes : toux, inflammation du nez et de la gorge, gonflement dans la bouche (très fréquent), syndrome d'allergie orale, inflammation des lèvres, sensation de boule dans la gorge, inflammation de la langue, gêne au niveau des oreilles (fréquent).

Les effets indésirables suivants ont également été rapportés chez les enfants et les adolescents : bronchite, angine (fréquent), douleur au niveau de la poitrine (peu fréquent).

Effets indésirables supplémentaires chez les adultes, les adolescents et les enfants (apparus après la commercialisation, fréquence inconnue) :

Aggravation de l'asthme, réaction allergique généralisée.

Les effets indésirables :

Douleur abdominaleAdolescenceAsthmeBronchiteDouleur dans la poitrineConjonctiviteTouxDifficulté à avalerEczéma allergiqueDiarrhéeIndigestionRespiration difficileTrouble de l'oreilleOedèmeSensibilité de la langueMal de têteHypoesthésieCongestion nasaleRhinopharyngiteMal au coeurNerveux/nerveuseDémangeaisonsRhiniteTrouble de la peauÉternuementStomatiteAngineUrticaireVomiBouche sècheLangue épaisseLarmes excessivesGêne thoraciqueOedème de la gorgeOedème buccalGêne dans la boucheParesthésie oraleIrritation de la gorgePrurit de l'oreilleAffections oculaires NCAGêne dans le nezPrurit oralAffections respiratoires NCANez qui couleInfestationMal de gorge de l'ecclésiastiqueGêne oropharyngéeDouleur oropharyngéeRhinite allergiquePrurit de la langueInfection