Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

TARGOCID 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable/pour perfusion ou solution buvable

À quoi sert ce medicament ?

TARGOCID est un antibiotique. Il contient une substance active appelée « teicoplanine ». Il agit en tuant les bactéries responsables d’infections dans votre organisme.

TARGOCID est utilisé chez les adultes et les enfants (y compris les nouveau-nés) pour traiter des infections bactériennes :

    · de la peau et des tissus situés sous la peau, parfois appelés « tissus mous »,

    · des os et des articulations,

    · des poumons,

    · des voies urinaires,

    · du cœur – infection appelée « endocardite »,

    · de la paroi de l’abdomen – péritonite,

    · du sang, dans le cadre de l’une des infections mentionnées ci-dessus.

TARGOCID peut être utilisé pour traiter certaines infections dues à « Clostridium difficile », une bactérie présente dans l’intestin. Pour cela, TARGOCID est pris par voie orale sous la forme d’une solution.

Que contient ce médicament ?

téicoplanine

Comment le prendre ?

La dose recommandée est de :

Adultes et enfants (à partir de 12 ans) sans problèmes de reins

Infections de la peau et des tissus mous, des poumons et infections urinaires

    · Dose initiale (pour les trois premières doses) : 6 mg par kg de poids corporel administrés toutes les 12 heures, par injection dans une veine ou un muscle.

    · Dose d’entretien : 6 mg par kg de poids corporel administrés une fois par jour, par injection dans une veine ou un muscle.

Infections des os et des articulations, et infections du cœur

    · Dose initiale (pour les trois à cinq premières doses) : 12 mg par kg de poids corporel administrés toutes les 12 heures, par injection dans une veine.

    · Dose d’entretien : 12 mg par kg de poids corporel administrés une fois par jour, par injection dans une veine ou un muscle.

Infection due à la bactérie « Clostridium difficile »

La dose recommandée est de 100 à 200 mg par voie orale, deux fois par jour pendant 7 à 14 jours.

Patients adultes et âgés souffrant de problèmes de reins

Si vous avez des problèmes de reins, il sera habituellement nécessaire de réduire votre dose après le quatrième jour de traitement :

    · Pour les personnes souffrant de problèmes de reins légers à modérés, la dose d’entretien sera administrée tous les deux jours, ou la moitié de la dose d’entretien sera administrée une fois par jour.

    · Pour les personnes souffrant de problèmes de reins sévères ou sous hémodialyse, la dose d’entretien sera administrée tous les trois jours, ou un tiers de la dose d’entretien sera administrée une fois par jour.

Péritonite chez un patient sous dialyse péritonéale

La dose initiale est de 6 mg par kg de poids corporel, en une injection unique dans une veine, suivie par :

    · Semaine une : 20 mg/L dans chaque poche de dialyse.

    · Semaine deux : 20 mg/L dans une poche de dialyse sur deux.

    · Semaine trois : 20 mg/L dans la poche de dialyse de nuit.

Nouveau-nés et nourrissons (de la naissance à l’âge de 2 mois)

    · Dose initiale (le premier jour) : 16 mg par kg de poids corporel, par perfusion au goutte-à-goutte dans une veine.

    · Dose d’entretien : 8 mg par kg de poids corporel, une fois par jour par perfusion au goutte-à-goutte dans une veine.

Enfants (de 2 mois à 12 ans)

    · Dose initiale (pour les trois premières doses) : 10 mg par kg de poids corporel administrés toutes les 12 heures, par injection dans une veine.

    · Dose d’entretien : 6 à 10 mg par kg de poids corporel administrés une fois par jour, par injection dans une veine.

Comment utiliser TARGOCID 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable/pour perfusion ou solution buvable

Ce médicament vous sera normalement administré par un médecin ou un(e) infirmier/ère.

    · Par injection dans une veine (voie intraveineuse) ou dans un muscle (voie intramusculaire).

    · Il pourra également être administré par perfusion au goutte-à-goutte dans une veine.

Les nouveau-nés et nourrissons, de la naissance à l’âge de 2 mois, doivent uniquement recevoir ce médicament par perfusion.

Pour le traitement de certaines infections, la solution peut être prise par voie orale.

Si vous avez utilisé plus de TARGOCID 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable/pour perfusion ou solution buvable que vous n’auriez dû

Il est peu probable que votre médecin ou votre infirmier/ère vous donne une quantité excessive de ce médicament. Cependant, si vous pensez que vous avez utilisé une quantité excessive de TARGOCID ou si vous êtes agité(e), dites-le immédiatement à votre médecin ou infirmier/ère.

Si vous oubliez d‘utiliser TARGOCID 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable/pour perfusion ou solution buvable

Votre médecin ou votre infirmier/ère aura des instructions sur les moments auxquels vous donner TARGOCID. Il est peu probable qu’il ne vous administre pas ce médicament de la façon prescrite. Cependant, si cela vous préoccupe, parlez-en à votre médecin ou infirmier/ère.

Si vous arrêtez d‘utiliser TARGOCID 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable/pour perfusion ou solution buvable

N’arrêtez pas d‘utiliser ce médicament sans en parler tout d’abord à votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves

Arrêtez votre traitement et informez immédiatement votre médecin ou votre infirmier/ère si vous constatez l’un des effets indésirables graves suivants - vous pourriez avoir besoin d’un traitement médical en urgence :

Peu fréquent (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 100)

    · réaction allergique subite engageant le pronostic vital – les signes peuvent être : difficultés à respirer ou respiration sifflante, gonflement, éruption, démangeaisons, fièvre, frissons.

Rare (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000)

    · rougissement de la partie supérieure du corps.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · cloques sur la peau, dans la bouche, sur les yeux ou sur les parties génitales – il peut s’agir des signes d’une « nécrolyse épidermique toxique » ou d’un « syndrome de Stevens-Johnson »,

    · éruption squameuse rouge généralisée avec des bulles sous la peau (y compris au niveau des plis cutanés, la poitrine, l’abdomen (dont l’estomac), le dos et les bras) et des cloques accompagnées de fièvre – il peut s’agir des symptômes de ce qui est appelé « pustulose exanthématique aiguë généralisée (PEAG) »,

    · syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS). Le DRESS se manifeste initialement par des symptômes grippaux et une éruption cutanée sur le visage qui s’étend suivis par de la fièvre, une augmentation des enzymes hépatiques observée dans les tests sanguins, une augmentation d’un type de globule blanc (éosinophilie) et le gonflement des ganglions lymphatiques.

Si vous ressentez l’un des effets indésirables ci-dessus, parlez-en immédiatement à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Informez immédiatement votre médecin ou votre infirmier/ère si vous constatez l’un des effets indésirables graves suivants - vous pourriez avoir besoin d’un traitement médical en urgence :

Peu fréquent (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 100)

    · gonflement et caillot dans une veine,

    · difficultés à respirer ou respiration sifflante (bronchospasme),

    · augmentation de la sensibilité aux infections – il peut s’agir d’un signe de diminution du nombre de vos cellules sanguines.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · nombre insuffisant de globules blancs sanguins – les signes peuvent comporter une fièvre, de violents frissons, des maux de gorge ou des ulcères dans la bouche (agranulocytose),

    · problèmes de reins ou changement du fonctionnement de vos reins – révélés par des analyses. La fréquence ou la sévérité des problèmes rénaux peuvent être augmentées si vous recevez des doses plus élevées,

    · crises d’épilepsie.

Si vous ressentez l’un des effets indésirables ci-dessus, parlez-en immédiatement à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Autres effets indésirables

Si vous ressentez l’un des effets indésirables suivants, parlez-en à votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère :

Fréquent (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 10)

    · éruption, érythème, prurit,

    · douleur,

    · fièvre.

Peu fréquent (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 100)

    · diminution du nombre de plaquettes,

    · augmentation de la concentration sanguine d’enzymes provenant du foie,

    · augmentation de la concentration sanguine de la créatinine (mesurée pour surveiller vos reins),

    · perte d’audition, bourdonnements dans les oreilles ou sensation que vous-même ou les objets autour de vous se déplacent,

    · envie de vomir (nausées) ou vomissements, diarrhée,

    · étourdissements ou maux de tête.

Rare (peut toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000)

    · infection (abcès).

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · réaction au site d’injection, telle qu’un rougissement de la peau, une douleur ou un gonflement.

Les effets indésirables :

FièvreDouleurDémangeaisonsPeau rouge