Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

UMULINE NPH KWIKPEN 100 UI/1 mL, suspension injectable

À quoi sert ce médicament ?

UMULINE NPH KWIKPEN est un stylo pré-rempli qui contient la substance active, l’insuline humaine et est utilisée pour le traitement du diabète. Vous êtes diabétique lorsque votre pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline pour réguler le niveau de glucose dans votre sang (glycémie). UMULINE NPH assure un contrôle du glucose à long terme. Son action est prolongée par la présence du sulfate de protamine dans la suspension.

Votre médecin peut vous prescrire UMULINE NPH KWIKPEN ainsi qu’une insuline d'action rapide. Une notice spécifique accompagne cette autre insuline. Ne changez pas d'insuline sauf sur prescription de votre médecin. Observez la plus grande prudence si vous changez d'insuline. Chaque type d’insuline a une couleur et un symbole différents sur la boîte et le stylo ce qui vous permettra de les différencier facilement.

Que contient ce médicament ?

insuline humaine recombinante isophane

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 34.72

Comment le prendre ?

Vérifiez toujours la dénomination et le type d'insuline figurant sur le conditionnement et l'étiquette du stylo pré-rempli délivré par votre pharmacien. Assurez-vous que vous avez la forme d'UMULINE prescrite par votre médecin.

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute. Afin de prévenir la transmission éventuelle de maladies, chaque stylo doit être uniquement utilisé par vous, même si l’aiguille est changée.

Posologie

    · Vous devez normalement injecter UMULINE NPH comme votre insuline basale. Votre médecin vous aura avisé du type d’insuline à utiliser, de la dose exacte de l'injection, de son heure et de sa fréquence. Ces consignes vous sont exclusivement réservées. Observez-les scrupuleusement et rendez-vous régulièrement chez votre médecin.

    · Si vous changez de type d'insuline (passage, par exemple, d'une insuline animale à une insuline humaine), vous pouvez nécessiter un changement de dose. Ce changement peut être effectué lors de la première injection ou progressivement au cours de plusieurs semaines ou plusieurs mois.

    · UMULINE NPH en stylo pré-rempli convient uniquement pour des injections sous-cutanées. Si vous avez besoin d’injecter votre insuline par une autre voie, parlez-en à votre médecin.

Préparation d'UMULINE NPH KWIKPEN :

    · Immédiatement avant utilisation, faites rouler le stylo d’UMULINE NPH KWIKPEN 10 fois entre la paume des mains puis retournez-le 10 fois, afin de remettre l’insuline en suspension, jusqu’à ce qu’elle prenne un aspect uniformément trouble ou laiteux. Si cet aspect n’est pas obtenu, répétez la procédure ci-dessus jusqu’à ce que le contenu de la cartouche soit bien mélangé. Les cartouches contiennent une petite bille de verre pour faciliter le mélange. Ne pas agiter vigoureusement car la formation d’une mousse pourrait gêner la mesure exacte de la dose. Examinez les cartouches régulièrement et ne pas les utiliser si la suspension présente des floculations ou si des particules blanches restent collées au fond ou sur les parois de la cartouche, lui donnant un aspect givré. Vérifiez-le avant chaque injection.

Réglage du stylo (consultez votre manuel d’utilisation) :

    · Lavez-vous d'abord les mains.

      Injection d'UMULINE NPH :

        · Avant de procéder à l'injection, nettoyez la peau selon les instructions que l’on vous a données. Injectez sous la peau comme on vous l’a appris. N’injectez pas directement dans une veine. Après l’injection, laissez l’aiguille sous la peau pendant 5 secondes afin de vous assurer que vous avez injecté votre dose en totalité. Ne frottez pas l’endroit où vous venez de faire l’injection. Assurez-vous que vous injectez à une distance d’au moins 1 cm de la dernière injection et que vous observez une « rotation » des emplacements d’injection, comme on vous l’a appris.

      Après l’injection :

        · Une fois l’injection terminée, retirez l’aiguille du stylo en utilisant le capuchon extérieur de l’aiguille. Cette opération permet de maintenir l’insuline stérile et empêche les fuites. Elle empêche également tout retour d’air dans le stylo et le colmatage de l’aiguille. Ne partagez pas vos aiguilles et votre stylo. Replacez le bouchon sur le stylo.

      Injections ultérieures :

        · Lors de chaque utilisation du stylo, vous devez utiliser une nouvelle aiguille. Avant chaque injection, chassez les bulles d’air. Vous pouvez vous assurer de la quantité d’insuline restante en tenant le stylo l’aiguille pointée vers le bas. L’échelle qui figure sur la cartouche indique le nombre d’unités restantes.

        · Ne mélangez aucune autre insuline dans votre stylo jetable. N’utilisez plus le stylo une fois vide. Débarrassez-vous en en suivant les instructions de votre pharmacien ou de votre infirmière.

      Si vous avez utilisé plus d’UMULINE NPH KWIKPEN 100 UI/mL, suspension injectable que vous n’auriez dû :

      Si vous avez utilisé plus d’UMULINE NPH KWIKPEN que vous n’auriez dû, un abaissement du niveau de sucre dans le sang peut survenir. Vérifiez votre niveau de sucre (voir paragraphe A à la rubrique 4).

      Si vous oubliez d’utiliser UMULINE NPH KWIKPEN 100 UI/mL, suspension injectable:

      Si vous utilisez moins d’UMULINE NPH KWIKPEN que vous n’auriez dû, une augmentation du niveau de sucre dans le sang peut survenir. Vérifiez votre niveau de sucre. Ne vous injectez pas de double dose pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

      Si vous arrêtez d’utiliser UMULINE NPH KWIKPEN 100 UI/mL, suspension injectable:

      Si vous utilisez moins d’UMULINE NPH KWIKPEN que vous n’auriez dû, une augmentation du niveau de sucre dans le sang peut survenir. Ne changez pas d’insuline sauf sur prescription de votre médecin.

      Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

      Quels sont ses effets indésirables possibles ?

      Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

      L’insuline humaine peut provoquer une hypoglycémie (abaissement du niveau de sucre dans le sang). Reportez-vous au paragraphe ci-dessous « Problèmes courants du diabète » pour plus d’information sur l’hypoglycémie.

      Effets indésirables possibles

      L’allergie générale est très rare (affecte moins d’un utilisateur sur 10 000). En voici les symptômes :

      Si vous pensez avoir ce type d'allergie à l'insuline avec UMULINE NPH, consultez votre médecin immédiatement.

      L’allergie locale est fréquente (affecte moins d’un utilisateur sur 10). Elle peut se manifester par une rougeur, un œdème ou des démangeaisons au point d'injection. Cette réaction disparaît habituellement en quelques jours voire quelques semaines. Consultez votre médecin si ceci vous arrive.

      Modifications cutanées au site d’injection :

      Si vous injectez trop souvent votre insuline au même endroit, le tissu adipeux peut devenir plus mince (lipoatrophie) ou plus épais (lipohypertrophie) (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100). Des grosseurs sous la peau peuvent également être causées par l’accumulation d’une protéine appelée amyloïde (amyloïdose cutanée, la fréquence de survenue est indéterminée). L’insuline risque de ne pas agir correctement si vous l’injectez dans une zone présentant des grosseurs. Changez de site d’injection à chaque fois pour éviter de telles modifications cutanées.

      Un œdème (par exemple, gonflement au niveau des bras, des chevilles ; rétention d’eau) a été rapporté en particulier au début du traitement par insuline ou lors d’un changement du traitement pour améliorer le contrôle de votre glycémie.

      Problèmes courants du diabète

      A. Hypoglycémie

      Hypoglycémie (abaissement du niveau de sucre dans le sang) signifie qu’il n’y a pas suffisamment de sucre dans le sang et peut être provoquée par :

        · une dose trop élevée d'UMULINE NPH ou d’une autre insuline ;

        · le fait que vous sautiez ou retardiez vos repas ou changiez de régime alimentaire ;

        · des exercices ou des activités intenses juste avant ou après un repas ;

        · une infection ou une maladie (en particulier des diarrhées ou des vomissements) ;

        · des changements de vos besoins en insuline ou

        · une insuffisance rénale ou hépatique en voie d'aggravation.

      Les boissons alcoolisées ainsi que certains médicaments sont susceptibles d'influencer votre glycémie.

      Les premiers symptômes de l'hypoglycémie apparaissent habituellement rapidement et comprennent :

      Lorsque vous n'êtes pas certain de votre capacité à en reconnaître les symptômes précurseurs, évitez toute situation, comme la conduite de véhicule, dans laquelle vous ou d’autres personnes pourraient être exposés à un risque du fait de votre hypoglycémie.

      N’utilisez pas UMULINE NPH si vous estimez qu’une hypoglycémie (abaissement du niveau de sucre dans le sang) est imminente.

      Si votre glycémie est basse, consommez des préparations glucosées, du sucre ou des boissons sucrées. Puis, consommez des fruits, des biscuits ou un sandwich selon les conseils de votre médecin et reposez-vous. Ceci vous permettra fréquemment de maîtriser une hypoglycémie légère ou un surdosage mineur d'insuline. En cas d'aggravation, si votre respiration est superficielle et si votre peau devient pâle, avisez-en immédiatement votre médecin. Une injection de glucagon peut traiter une hypoglycémie assez grave. Prenez du glucose ou du sucre après l'injection de glucagon. Si vous n'obtenez aucune réaction au glucagon, un traitement hospitalier sera nécessaire. Demandez à votre médecin des renseignements concernant le glucagon.

      B. Hyperglycémie et acidocétose diabétique

      Les symptômes graves sont une respiration difficile et un pouls rapide. Consultez un médecin immédiatement.

      Si une hypoglycémie (abaissement du niveau de sucre dans le sang) ou une hyperglycémie (trop de sucre dans le sang) n’est pas traitée, il peut s’ensuivre des complications sérieuses telles que maux de tête, nausées, vomissements, déshydratation, évanouissement, coma voire même décès.

      Trois étapes simples pour éviter une hypoglycémie ou une hyperglycémie :

        · Ayez toujours avec vous des seringues et un flacon d’UMULINE NPH de remplacement.

        · Ayez toujours avec vous un document indiquant que vous êtes diabétique.

        · Ayez toujours du sucre avec vous.

      C. En cas de maladie

      Si vous êtes malade et plus particulièrement, si vous vous sentez malade ou si vous avez des nausées, vos besoins en insuline pourront être différents. Même si vous ne vous alimentez pas normalement, vous avez néanmoins toujours besoin d'insuline. Testez vos urines ou votre sang, suivez les instructions qui vous ont été données dans ce cas et consultez votre médecin ou votre infirmière.

      Déclaration des effets secondaires

      Les effets indésirables :

      Réaction localeInjectionDiabèteOedèmeAllergieHypoglycémieIrritableDémangeaisonsA perdu connaissance