Notice médicament

information medicament

VIREAD 163 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

Viread contient une substance active appeléeténofovir disoproxil . Cette substance est un médicament

antirétroviral

ou antiviral utilisé pour traiter l’infection par le VIH, par le VHB ou par les deux. Le ténofovir est uninhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse

généralement appelé INTI et agit en interférant avec le mécanisme d’action de certaines enzymes (dans le cas du VIH latranscriptase inverse ; dans le cas de l’hépatite B l’ ADN polymérase ) essentielles à la reproduction des virus. Dans

le cas du VIH, Viread doit toujours être utilisé en association avec d’autres médicaments pour le traitement de l’infection par le VIH.

Viread 163 mg comprimés est utilisé pour traiterl’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine).

Viread 163 mg comprimés est à usage pédiatrique. Il convient uniquement :

• aux enfants âgés de 6 à moins de 12 ans

• qui pèsent de 22 kg à moins de 28 kg

• qui ont déjà été traités par d’autres médicaments contre le VIH qui ne sont plus totalement efficaces suite au développement d’une résistance ou ayant causé des effets indésirables.

Viread 163 mg comprimés est également utilisé pour traiter l’hépatite B chronique, une infection

par le VHB (virus de l’hépatite B).

Viread 163 mg comprimés est à usage pédiatrique. Il convient uniquement :

• aux enfants âgés de 6 à moins de 12 ans

• pesant de 22 kg à moins de 28 kg

Votre enfant peut être traité par Viread pour une infection au VHB même s’il n’est pas infecté par le VIH.

Ce médicament ne permet pas de guérir l’infection par le VIH. Pendant son traitement par Viread, il

est possible que votre enfant développe des infections ou d’autres maladies associées à l’infection par le VIH. Votre enfant peut également transmettre le VIH ou le VHB à d’autres personnes. Il est donc

important qu’il continue à prendre les précautions nécessaires pour ne pas transmettre ces virus à d’autres personnes.

Que contient ce médicament ?

ténofovir disoproxil

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 168.53

Comment le prendre ?

Votre enfant doit toujours veiller à prendre ce médicament en suivant exactement les indications de son médecin ou pharmacien

. Vérifiez auprès du médecin ou pharmacien de votre enfant en cas de doute.

La dose recommandée est de :

• Enfants âgés de 6 à moins de 12 ans pesant de 22 kg à moins de 28 kg : 1 comprimé par jour avec de la nourriture (par exemple un repas ou une collation).

Le médecin de votre enfant contrôlera son poids.

Votre enfant doit toujours prendre la dose indiquée par son médecinafin de garantir la pleine

efficacité de son médicament et de réduire le risque de développement d’une résistance au traitement. Ne modifiez pas la dose sans que le médecin de votre enfant ne vous ait dit de le faire.

Dans le cas du VIH, le médecin de votre enfant prescrira Viread avec d’autres médicaments antirétroviraux.

Lisez les notices de ces autres antirétroviraux afin de savoir comment prendre ces médicaments.

Si votre enfant a pris plus de Viread qu’il n’aurait dû

Si votre enfant a pris accidentellement trop de comprimés de Viread, le risque qu’il connaisse des effets indésirables éventuels de ce médicament pourrait être accru (voir rubrique 4, Quels sont les effets indésirables éventuels ? ). Contactez le médecin de votre enfant ou le service d’urgences le plus

proche pour demander conseil. Conservez le flacon des comprimés pour pouvoir décrire facilement ce que votre enfant a pris.

Si votre enfant oublie de prendre Viread

Il est important de ne pas oublier de dose de Viread. Si votre enfant oublie une dose, déterminez depuis combien de temps il aurait dû l’avoir prise.

• Si cela fait moins de 12 heures que l’heure de prise habituelle est passée, il doit prendre la dose oubliée dès que possible et prendre la dose suivante à l’heure prévue.

• Si cela fait plus de 12 heuresque votre enfant aurait dû la prendre, qu’il ne prenne pas la dose

oubliée. Attendez et donnez-lui la dose suivante à l’heure prévue. Ne donnez pas de dose double à votre enfant pour compenser le comprimé qu’il a oublié de prendre.

Si votre enfant vomit moins d’une heure après avoir pris Viread, donnez-lui un autre comprimé.

Votre enfant n’a pas besoin de prendre un autre comprimé s’il a vomi plus d’une heure après avoir pris Viread.

Si votre enfant arrête de prendre Viread

Votre enfant ne doit pas arrêter de prendre Viread sans avoir consulté son médecin. L’arrêt du

traitement par Viread peut entraîner une diminution de l’efficacité du traitement préconisé par le médecin de votre enfant.

Si votre enfant a l’hépatite B ou à la fois une infection par le VIH et l’hépatite B (co-infection), il

est très important qu’il n’arrête pas son traitement par Viread sans en parler auparavant avec son médecin. Des tests sanguins ou des symptômes ont indiqué qu’une hépatite s’était aggravée chez

certains patients après l’arrêt du traitement par Viread. Votre enfant pourrait nécessiter des tests sanguins pendant plusieurs mois après l’arrêt du traitement. Chez les patients atteints d’une maladie du

foie avancée ou de cirrhose, l’arrêt du traitement n’est pas recommandé car il pourrait entraîner une aggravation de l’hépatite chez votre enfant.

• Parlez-en avec le médecin de votre enfant avant que ce dernier n’arrête de prendre Viread pour

quelque raison que ce soit, en particulier s’il souffre d’effets indésirables ou d’une autre maladie.

• Informez immédiatement le médecin de votre enfant de tout symptôme nouveau ou inhabituel

que vous pourriez remarquer après l’arrêt du traitement, en particulier les symptômes que vous associez à l’hépatite B de votre enfant.

• Veuillez contacter le médecin de votre enfant avant que ce dernier ne reprenne son traitement par Viread.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations au médecin ou au pharmacien de votre enfant.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Une prise de poids ainsi qu’une augmentation des lipides et du glucose dans le sang peuvent survenir

au cours d'un traitement contre le VIH. Ces modifications sont en partie dues à une amélioration de votre état de santé et de votre mode de vie. Concernant l’augmentation des lipides, celle-ci est parfois

liée aux médicaments contre le VIH. Le médecin de votre enfant procèdera à des examens afin d'évaluer ces changements.

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves éventuels : prévenez immédiatement le médecin de votre enfant

• L’acidose lactique (excès d’acide lactique dans le sang) est un effet indésirablerare (peut

affecter jusqu’à 1 patient sur 1 000) mais grave qui peut être fatal. Les effets indésirables suivants peuvent être des signes d’acidose lactique :

• respiration profonde et rapide

• somnolence

• envie de vomir (nausées), vomissements et douleur dans le ventre

 Si vous pensez que votre enfant aune acidose lactique, contactez son médecin immédiatement.

Autres effets indésirables graves éventuels

Les effets indésirables suivants sontpeu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 patient sur 100) :

• douleur dans le ventre (abdomen) due à une inflammation du pancréas

• lésions au niveau des cellules tubulaires rénales

Les effets indésirables suivants sontrares (peuvent affecter jusqu’à 1 patient sur 1 000) :

• inflammation rénale, urines très abondantes et sensation de soif

• modificationsde l’urinede votre enfant etdouleurs dorsales dus à des problèmes rénaux, y compris une insuffisance rénale

• fragilisation osseuse (accompagnée dedouleurs osseuses et conduisant parfois à des fractures), pouvant survenir en raison de lésions au niveau des cellules tubulaires rénales

• stéatose hépatique (surcharge graisseuse du foie)

Si vous pensez que votre enfant pourrait présenter certains de ces effets indésirables graves, informez-en son médecin.

Effets indésirables les plus fréquents

Les effets indésirables suivants sonttrès fréquents (peuvent affecter au moins 10 patients sur 100) :

• diarrhées, vomissements, envie de vomir (nausées), vertiges, éruption cutanée, sensation d’affaiblissement

Des analyses peuvent également montrer :

• diminution du taux de phosphate dans le sang

Autres effets indésirables éventuels

Les effets indésirables suivants sontfréquents (peuvent affecter jusqu’à 10 patients sur 100) :

des problèmes de foie Les effets indésirables suivants sontpeu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 patient sur 100) :

• diminution du taux de potassium dans le sang

• augmentation de la créatinine dans le sang

• des problèmes de pancréas

L’altération des muscles, la fragilisation osseuse (accompagnée de douleurs osseuses et conduisant parfois à des fractures), les douleurs musculaires, la faiblesse musculaire et la diminution du taux de

potassium ou de phosphate dans le sang peuvent se produire en raison de lésions au niveau des cellules tubulaires rénales.

Les effets indésirables suivants sontrares (peuvent affecter jusqu’à 1 patient sur 1 000) :

• douleur dans le ventre (abdomen) due à une inflammation du foie

• gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge

Déclaration des effets indésirables

Si votre enfant ressent un quelconque effet indésirable, parlez-en à son médecin ou son pharmacien.

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de

Liste des effets indésirables possibles :

AsthénieDiarrhéeÉruption cutanéeGazMal au coeurNerveux/nerveuseTrouble de la peauTête qui tourneVomiHypophosphatémieTransaminasesInfection