Notice médicament

information medicament

COMIRNATY 30 microgrammes/dose, dispersion à diluer pour solution injectable Vaccin à ARNm (à nucléoside modifié) contre la COVID-19

À quoi sert ce médicament ?

Comirnaty est un vaccin utilisé pour prévenir la COVID-19 due au SARS-CoV-2.

Comirnaty 30 microgrammes/dose dispersion à diluer pour solution injectable peut être administré aux adultes et aux adolescents à partir de l’âge de 12 ans.

Le vaccin permet au système immunitaire (les défenses naturelles de l’organisme) de produire des

anticorps et des cellules sanguines qui agissent contre le virus, apportant ainsi une protection contre la COVID-19.

Comirnaty ne contient pas le virus et ne risque donc pas de vous donner la COVID-19.

Que contient ce médicament ?

tozinaméran

Comment le prendre ?

Comirnaty est administré après dilution sous la forme d’une injection de 0,3 mL dans un muscle du haut du bras.

Vous recevrez 2 injections.

Il est recommandé de recevoir la seconde dose du même vaccin 3 semaines après la première dose pour que la vaccination soit complète.

Si vous êtes immunodéprimé(e), vous pouvez recevoir une troisième dose de Comirnaty au moins 28 jours après la deuxième dose.

Une dose de rappel de Comirnaty doit être administrée dès 3 mois après la primo-vaccination par Comirnaty chez les personnes âgées de 12 ans et plus.

Une dose de rappel de Comirnaty peut également être administrée chez les personnes âgées de 18 ans et plus qui ont reçu une primo-vaccination par un autre vaccin à ARNm ou un vaccin à vecteur

adénoviral. Veuillez vous adresser à votre professionnel de santé pour vérifier si vous êtes éligible à la dose de rappel et pour savoir quand cette dose de rappel doit être administrée.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de Comirnaty, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les vaccins, Comirnaty peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables très fréquents : peuvent toucher plus de 1 personne sur 10

• site d’injection : douleur, gonflement

• fatigue

• maux de tête

• douleurs musculaires

• frissons

• douleurs articulaires

• diarrhée

• fièvre

Certains de ces effets indésirables ont été légèrement plus fréquents chez les adolescents de 12 à 15 ans que chez les adultes.

Effets indésirables fréquents : peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10

• rougeur au site d’injection

• nausées

• vomissements

Effets indésirables peu fréquents : peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100

• gonflement des ganglions lymphatiques (observé plus fréquemment après la dose de rappel)

• sensation de malaise

• douleur dans le bras

• insomnies

• démangeaisons au site d’injection

• réactions allergiques de type éruption cutanée ou démangeaison

• sensation de faiblesse ou manque d’énergie/somnolence

• diminution de l’appétit

• transpiration excessive

• sueurs nocturnes

Effets indésirables rares : peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000

• paralysie soudaine et temporaire des muscles d’un côté du visage entrainant un affaissement

• réactions allergiques de type urticaire ou gonflement du visage

Effets indésirables très rares : peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10 000

• inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou inflammation de la muqueuse située à

l’extérieur du cœur (péricardite) pouvant entraîner un essoufflement, des palpitations ou des douleurs thoraciques

Effets indésirables de fréquence indéterminée

(ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

• réaction allergique sévère

• gonflement étendu du membre vacciné

• gonflement du visage (un gonflement du visage peut survenir chez les patients ayant reçu des injections de produits de comblement dermique au niveau du visage)

• réaction cutanée qui provoque des taches ou des plaques rouges sur la peau, qui peuvent

ressembler à une cible ou à une « cocarde » avec un centre rouge foncé entouré d’anneaux rouges plus pâles (érythème polymorphe)

• sensation inhabituelle au niveau de la peau, telle qu’un picotement ou un fourmillement (paresthésie)

votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de

Liste des effets indésirables possibles :

AdolescenceRéaction anaphylactiqueUrticaire géanteArticulation douloureuseAsthénieVaccineDiarrhéeÉruption cutanéePerte d'énergieFièvreMal de têteAllergieHypoesthésieLéthargieMyocarditeMal au coeurNerveux/nerveuseTranspiration nocturneDouleurParesthésieParePéricarditeDémangeaisonsPeau rougeUrticaireVomiFrissonsDouleur au site d'injectionSe sent très malMal musculaireLymphadénopathieParalysieDémangeaisons au site d'injectionInsomnieInjection