Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

PERINDOPRIL/INDAPAMIDE SANDOZ 2 mg/0,625 mg, comprimé

À quoi sert ce medicament ?

PERINDOPRIL/INDAPAMIDE SANDOZ 2 mg/0,625 mg, comprimé est une association de deux substances actives : le périndopril et l'indapamide. Ce médicament est utilisé dans le traitement de la pression artérielle élevée (hypertension).

    · Le périndopril appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IEC). Ceux-ci agissent en dilatant les vaisseaux sanguins, facilitant ainsi le travail du cœur pour expulser le sang dans les vaisseaux.

    · L'indapamide est un diurétique. Les diurétiques augmentent la quantité d'urine produite par les reins. Cependant, l'indapamide est différent des autres diurétiques ; il n'entraîne qu'une légère augmentation de la quantité d'urine produite.

Chacune de ces deux substances actives réduit la pression artérielle et ils agissent ensemble pour contrôler votre pression artérielle.

Que contient ce médicament ?

périndopril

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.66

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Prendre votre comprimé avec un verre d'eau, de préférence le matin avant le repas.

Adultes

La dose recommandée est d'un comprimé une fois par jour. Votre médecin peut décider d'augmenter la posologie à deux comprimés par jour.

Sujets âgés

Votre médecin décidera de la dose qui est la plus adaptée pour vous. Habituellement, votre médecin initiera le traitement à la posologie d'un comprimé de PERINDOPRIL/INDAPAMIDE SANDOZ 2 mg/0,625 mg, comprimé par jour.

Patients atteints d'insuffisance rénale

Si vous souffrez d'insuffisance rénale, votre médecin pourra décider de modifier la posologie.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Ce médicament ne doit pas être donné aux enfants et adolescents (voir la rubrique « Avertissements et précautions »).

Si vous avez pris plus de PERINDOPRIL/INDAPAMIDE SANDOZ 2 mg/0,625 mg, comprimé que vous n'auriez dû :

Si vous avez pris trop de comprimés, contactez immédiatement votre médecin ou l'hôpital le plus proche. L'effet le plus probable en cas de surdosage est une baisse de la pression artérielle. Si une baisse importante de la pression artérielle se produit (associée à des vertiges ou à des étourdissements), allongez-vous avec les jambes surélevées.

Si vous oubliez de prendre PERINDOPRIL/INDAPAMIDE SANDOZ 2 mg/0,625 mg, comprimé :

Il est important de prendre votre médicament chaque jour car un traitement régulier est plus efficace. Cependant, si vous oubliez de prendre une ou plusieurs doses, prenez-en une dès que vous vous en apercevez, puis poursuivez le traitement prescrit.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre PERINDOPRIL/INDAPAMIDE SANDOZ 2 mg/0,625 mg, comprimé :

Consultez toujours votre médecin si vous envisagez d'arrêter de prendre ce traitement. Même si vous vous sentez bien, il peut être nécessaire de continuer à prendre ce traitement.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous remarquez l'un des effets indésirables suivants, ARRETEZ tout de suite de prendre les comprimés et contactez immédiatement votre médecin. Ce sont les symptômes d'une réaction allergique grave, qui doivent être traités immédiatement, habituellement à l'hôpital.

    · Gonflement de la face, des yeux, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge pouvant causer des difficultés à avaler ou à respirer (angiœdème) (Voir rubrique 2. « Avertissements et précautions ») (Peu fréquent - peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100),

    · Resserrement de la poitrine, respiration sifflante et essoufflement (bronchospasme) (Peu fréquent - peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100),

    · Vertige sévère ou évanouissement dûs à la pression sanguine basse (Fréquent - peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10),

    · Réactions cutanées sévères telles qu’érythème polymorphe (éruption cutanée débutant souvent par des tâches rouges et des démangeaisons sur le visage, les bras ou les jambes) ou une éruption cutanée intense, un urticaire, un rougissement de la peau du corps entier, des démangeaisons sévères, des ampoules, la peau qui pèle et qui gonfle, une inflammation des membranes muqueuses (syndrome de Stevens Johnson) ou d’autres réactions allergiques (Très rare - peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10000).

Consultez également immédiatement votre médecin si vous observez l'un des effets indésirables suivants :

Effets indésirables rares - peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 1000

    · Troubles des reins avec diminution importante ou absence d’émission d’urine, qui peut également survenir avec température élevée (fièvre), nausée, fatigue, douleur sur les flancs, gonflement des jambes, des chevilles, des pieds, du visage et des mains ou sang dans les urines (insuffisance rénale aiguë),

    · Urines foncées, nausées ou vomissements, crampes musculaires, confusion et convulsion. Ces symptômes peuvent être ceux d’un trouble appelé SIADH (Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique),

Effets indésirables très rares - peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 10000

    · Battements du cœur inhabituellement rapides ou irréguliers,

    · Douleur thoracique,

    · Crise cardiaque,

    · Faiblesse des bras ou des jambes, ou problèmes d’élocution pouvant être les signes d’un éventuel accident vasculaire cérébral,

    · Inflammation du pancréas pouvant entraîner des douleurs abdominales et dorsales sévères accompagnées d’un sentiment de grand malaise,

    · Coloration jaune de la peau ou des yeux (jaunisse) pouvant être le signe d’une hépatite.

Effets indésirables de fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · Battements du cœur irréguliers, mettant en jeu le pronostic vital,

    · Maladie du cerveau provoquée par une maladie du foie (encéphalopathie hépatique),

    · Myopie soudaine,

    · Diminution de la vision ou douleur dans les yeux due à une pression élevée [signes possibles d’une accumulation de fluide dans la couche vasculaire de l’œil (épanchement choroïdien) ou d’un glaucome aigu à angle fermé].

Autres effets indésirables :

Des troubles du sang, des reins, du foie ou du pancréas et des modifications dans les paramètres biologiques (prise de sang) peuvent survenir. Votre médecin peut avoir à vous prescrire des prises de sang pour surveiller votre état.

Les effets indésirables :

Douleur abdominaleAsthénieAsthmeConstipationTouxDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionRespiration difficileTrouble de l'oreilleÉruption cutanéeMal de têteAllergieSyndrome de carence en potassiumPA basseMal au coeurNerveux/nerveuseParesthésieDémangeaisonsTrouble de la peauBruits dans la têteTête qui tourneVomiPapuleAffections oculaires NCATroubles visuels NCAAffections respiratoires NCA