Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

MOSCONTIN 60 mg, comprimé enrobé à libération prolongée

À quoi sert ce medicament ?

Ce médicament est préconisé dans les douleurs intenses ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.

Que contient ce médicament ?

morphine

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 15.83

Comment le prendre ?

Posologie

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin ou votre pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou votre pharmacien en cas de doute.

La posologie dépendra de l’intensité de votre douleur et peut varier en fonction des personnes. Les doses doivent être adaptées à chaque personne et doivent faire l’objet d’une évaluation régulière par le médecin.

Une augmentation de l’intensité de la douleur peut nécessiter une augmentation de la dose quotidienne. Veuillez suivre les instructions de votre médecin ou de votre pharmacien.

Si vous avez l’impression que l’effet de MOSCONTIN est trop fort ou si vous ressentez toujours des douleurs, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Mode d’administration

Voie orale.

Les comprimés de MOSCONTIN doivent être avalés entiers. Les comprimés de MOSCONTIN ne doivent pas être cassés, mâchés, écrasés, ou injectés; cela vous exposerait à un risque de surdosage et d’effets indésirables graves, qui peuvent être fatals (voir rubrique « Si vous avez pris plus de MOSCONTIN 60 mg, comprimé enrobé à libération prolongée que vous n’auriez dû »).

Fréquence d'administration

Ce médicament doit être pris en deux prises journalières, espacées par un intervalle de 12 heures.

Suivez toujours les instructions de votre médecin.

Durée du traitement

La posologie de MOSCONTIN doit être évaluée fréquemment, et peut devoir être ajustée. Vous devez donc consulter votre médecin régulièrement.

Tout changement ou interruption du traitement doit être effectué selon les recommandations de votre médecin (voir rubrique « Si vous arrêtez de prendre MOSCONTIN 60 mg, comprimé enrobé à libération prolongée »).

Si vous avez pris plus de MOSCONTIN 60 mg, comprimé enrobé à libération prolongée que vous n’auriez dû :

Consultez immédiatement votre médecin ou un service d’urgence, un surdosage peut avoir des conséquences graves et peut être mortel.

En cas d’intoxication, on peut noter un rétrécissement extrême des pupilles, des troubles de la conscience allant jusqu’au coma (inconscience profonde), une respiration très lente, une chute de la pression artérielle, et une baisse de la température corporelle.

Les personnes ayant pris une dose trop importante peuvent développer une pneumonie causée par l’inhalation de vomissements ou de matières étrangères ; les symptômes peuvent comprendre un essoufflement, une toux et de la fièvre.

Les personnes ayant pris une dose trop importante peuvent également présenter des difficultés respiratoires entraînant une perte de connaissance ou même le décès.

Si vous oubliez de prendre MOSCONTIN 60 mg, comprimé enrobé à libération prolongée :

Ne prenez pas de dose double pour compenser celle que vous avez oublié de prendre.

Demandez l’avis de votre médecin.

Si vous arrêtez de prendre MOSCONTIN 60 mg, comprimé enrobé à libération prolongée :

L’arrêt brutal d’un traitement prolongé peut entraîner un syndrome de sevrage.

Ne pas arrêter brutalement votre traitement.

Si vous souhaitez interrompre le traitement par MOSCONTIN, demandez à votre médecin comment réduire progressivement la dose afin d’éviter l’apparition de symptômes de sevrage. Les symptômes de sevrage peuvent comprendre les effets suivants : courbatures, tremblements, diarrhée, douleurs abdominales, nausée, symptômes semblables à ceux de la grippe, accélération des battements du coeur et pupilles dilatées. Les symptômes psychologiques comprennent un sentiment intense d’insatisfaction, de l’anxiété et de l’irritabilité.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Symptômes et effets indésirables importants à surveiller et conduite à tenir le cas échéant :

    · effets indésirables graves entraînant des difficultés respiratoires ou des sensations vertigineuses.

Si vous présentez l’un de ces effets indésirables importants, prenez immédiatement contact avec un médecin.

Les effets indésirables très fréquents (peuvent concerner plus de 1 patient sur 10) sont :

    · Nausées ; qui régressent après un certain temps, constipation ; qu’il convient de traiter,

Les effets indésirables fréquents (peuvent concerner entre 1 et 10 patients sur 100) sont :

    · confusion, insomnie,

    · sensation vertigineuse, maux de tête, contractions musculaires involontaires (myoclonies), somnolence,

    · douleur abdominale, diminution de l’appétit, bouche sèche, vomissements,

    · excès de transpiration (hyperhidrose), éruption cutanée (rash),

    · asthénie, fatigue, malaise, démangeaison (prurit).

Les effets indésirables peu fréquents (peuvent concerner entre 1 et 10 patients sur 1000) sont :

    · réaction allergique,

    · agitation, euphorie, hallucinations (perception anormale d’un objet qui n’existe pas dans la réalité), humeur modifiée,

    · convulsions, tonus musculaire trop élevé (hypertonie), sensations de fourmillements ou d’engourdissements dans les membres (paresthésies), syncope,

    · perturbation visuelle,

    · vertiges,

    · rougeur, hypotension,

    · œdème du poumon, respiration lente et peur profonde (dépression respiratoire), gêne respiratoire (bronchospasme),

    · occlusion intestinale (iléus), altération du goût (dysgueusie), digestion difficile (dyspepsie),

    · augmentation des enzymes hépatiques,

    · réactions cutanées de type urticaire,

    · rétention urinaire,

    · œdème périphérique.

Les effets indésirables suivants sont de fréquence indéterminée :

    · réaction allergique sévère (réactions anaphylactiques, réactions anaphylactoïdes),

    · pensées anormales, dépendance psychique et physique, instabilité de l’humeur (dysphorie), cauchemars (plus spécialement chez le sujet âgé),

    · sensibilité accrue à la douleur,

    · augmentation de la pression intracrânienne, sédation,

    · problèmes respiratoires pendant le sommeil (syndrome d’apnée du sommeil),

    · rétrécissement de la pupille (myosis),

    · douleurs biliaires,

    · difficultés pour uriner (dysurie),

    · absence de règles (aménorrhée), diminution de la libido, troubles de l’érection,

    · syndrome de sevrage ou dépendance (pour les symptômes, voir la rubrique 3 « Si vous arrêtez de prendre MOSCONTIN »),

    · syndrome de sevrage néonatal.

En cas d’arrêt brutal de ce médicament, un syndrome de sevrage peut apparaître : anxiété, irritabilité, frissons, dilatation des pupilles, bouffées de chaleur, sueurs, larmoiement, écoulement nasal, nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée, douleurs articulaires.

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

Douleur abdominaleTroubles de l'appétitAsthénieConfusConstipationSensation vertigineuseÉruption cutanéePerte d'énergieMal de têteHyperhidroseMyoclonieMal au coeurSymptômes de nausées et vomissementsDémangeaisonsInsuffisance rénaleVomiBouche sècheSe sent très malInsomnieSomnolence