Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

RELISTOR 12 mg/0,6 ml, solution injectable

À quoi sert ce medicament ?

Relistor contient un principe actif appelé bromure de méthylnaltrexone qui agit en bloquant les effets indésirables gastro-intestinaux des médicaments opioïdes qui affectent les intestins.

Il traite la constipation liée aux médicaments appelés opioïdes (par exemple la morphine ou la codéine). Il est utilisé chez ces patients lorsque les autres médicaments pour la constipation (laxatifs) n'ont pas été suffisamment efficaces. Les opioïdes sont prescrits par votre médecin. Votre médecin vous dira si vous devez arrêter ou continuer vos laxatifs habituels quand vous commencez à utiliser ce médicament.

Ce médicament est réservé à l’adulte (âgé de 18 ans et plus).

Que contient ce médicament ?

méthylnaltrexone (bromure de)

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 178.19

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin.

Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée pour les patients ayant des douleurs à long terme (sauf les patients recevant des soins palliatifs pour une pathologie avancée) est de 12 mg de bromure de méthylnalrexone (0,6 mL de solution) administrés sous forme d’injection sous-cutanée, selon les besoins, mais administrée au moins 4 fois par semaine et jusqu’à une fois par jour (7 fois par semaine).

La dose recommandée pour les patients en soins palliatifs pour une pathologie avancée est de 8 mg de bromure de méthylnaltrexone (0,4 mL de solution) pour les patients pesant de 38 à 61 kg ou de 12 mg(0,6 mL de solution) pour les patients pesant de 62 à 114 kg. La dose est administrée toutes les 48 heures (un jour sur deux), en injection sous la peau.

Votre médecin déterminera la dose qui vous convient.

Ce médicament est administré en injection sous la peau (en injection sous-cutanée) au niveau (1) des cuisses, (2) de l’abdomen (ventre) ou (3) du haut des bras (en l’absence d’auto-injection). (Voir

INSTRUCTIONS POUR LA PRÉPARATION ET L’ADMINISTRATION DE L’I NJECTION DE

RELISTOR à la fin de cette notice.)

Vous pouvez émettre une selle quelques minutes à quelques heures après l’injection ; par conséquent, il est recommandé de rester à proximité de toilettes ou de garder un bassin près de vous.

Si vous avez utilisé plus de Relistor que vous n’auriez dû

Si vous avez utilisé plus de ce médicament que vous n’auriez dû (soit en cas d’injection d’une quantité excessive, soit en cas d’une injection supplémentaire sur 24 heures), il se peut que vous ressentiez des étourdissements quand vous êtes debout ; parlez-en immédiatement à un médecin ou un pharmacien.

Conservez toujours l’emballage extérieur avec vous, même s’il est vide.

Si vous oubliez d’utiliser Relistor

Si vous oubliez une dose, parlez-en dès que possible à votre médecin ou votre pharmacien. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous arrêtez d’utiliser Relistor

Si vous souhaitez arrêter d’utiliser ce médicament, parlez-en à un médecin ou un pharmacien.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Des cas de perforation se développant dans la paroi intestinale (perforation gastro-intestinale) ont été rapportés chez des patients utilisant Relistor. Les données disponibles sont insuffisantes pour connaître la fréquence de cet événement. Si vous souffrez de douleurs gastriques qui sont sévères ou qui ne disparaissent pas, arrêtez de prendre ce médicament et appelez immédiatement votre médecin.

Les effets indésirables suivants sont très fréquents et susceptibles de survenir chez plus de 1 personne sur 10. Si vous éprouvez l’un de ces effets indésirables, qui sont sévères ou ne veulent pas disparaître, vous devriez parler à votre médecin :

• Douleur abdominale (maux de ventre)

• Nausées (envie de vomir)

• Diarrhée (selles liquides fréquentes)

• Flatulence (ballonnements)

D’autres effets indésirables fréquents qui peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 10 sont :

• Sensations vertigineuses (étourdissements)

• Symptômes analogues à ceux du sevrage des opioïdes (l’un des symptômes suivants :

sensation de froid, frissonnements, écoulements du nez, transpiration, cheveux hérissés sur la tête, rougeurs, battements de cœur rapides)

• Réactions au site d’injection (par exemple picotement, brûlure, douleur, rougeur, œdème)

• Vomissements

Les effets indésirables :

Bouffée de chaleurBrûlure thermiqueNez qui couleDouleur abdominaleDiarrhéeSensation vertigineuseOedèmeGazMal au coeurDouleurPalpitationsPareTremblementVomiFrissonsRéaction au site d'injection