Notice médicament

information medicament

ONCASPAR 750 U/ml, solution injectable/pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

Oncaspar contient de la pégaspargase, une enzyme (asparaginase) qui dégrade l’asparagine, un

important élément de construction des protéines sans lequel les cellules ne peuvent pas survivre. Les cellules normales peuvent fabriquer de l’asparagine pour elles-mêmes, mais certaines cellules

cancéreuses ne peuvent pas. Oncaspar baisse le taux d’asparagine dans les cellules cancéreuses du sang et arrête la croissance des cellules cancéreuses.

Oncaspar est utilisé pour traiter la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) chez les enfants de la

naissance jusqu’à 18 ans et chez les adultes. La LLA est un type de cancer des globules blancs dans lequel certains globules blancs immatures (appelés lymphoblastes) commencent à se développer de

manière incontrôlée et empêchent ainsi la production de cellules sanguines fonctionnelles. Oncaspar est utilisé avec d’autres médicaments.

Que contient ce médicament ?

pégaspargase

Comment le prendre ?

Avant l’administration, vous pourriez recevoir une association de médicaments ayant pour objectif de

réduire vos risques de réactions allergiques. Votre médecin décidera si une telle prémédication est nécessaire.

Votre traitement par Oncaspar vous a été prescrit par un médecin spécialiste des médicaments utilisés pour traiter le cancer. Votre médecin décidera de la dose nécessaire et de la fréquence des

administrations, en fonction de votre âge et de votre surface corporelle calculée à partir de votre taille et de votre poids.

Ce médicament est une solution administrée par injection dans un muscle ou, si cela convient mieux, dans une veine.

Si vous avez reçu plus d’Oncaspar que vous n’auriez dû

Étant donné que le médicament vous sera administré par votre médecin, il est fort peu probable que vous en receviez trop.

Dans le cas peu probable d’une surdose accidentelle, vous serez surveillé(e) de près par le personnel médical et recevrez les soins appropriés.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves

Prévenezimmédiatementvotre médecin si vous ressentez l’un des effets indésirables suivants :

Très fréquents (pouvant toucher plus d’une personne sur 10)

    - inflammation ou autres troubles du pancréas (pancréatite) provoquant une douleur abdominale sévère qui pourrait s’étendre au dos, vomissement, augmentation du taux de sucre dans le sang ;

    - réactions allergiques graves avec des symptômes tels qu’un rash, des démangeaisons, des

gonflements, de l’urticaire, des difficultés respiratoires, des battements cardiaques rapides et chute de la tension artérielle ;

    - caillots de sang ;

    Fréquents (pouvant toucher jusqu’à une personne sur 10)

    - saignement abondant ou hématomes ;

    - tremblements violents (convulsions) et perte de connaissance ;

    - infection sévère avec très forte fièvre ;

    Rares (pouvant toucher jusqu’à une personne sur 1 000)

    - insuffisance hépatique ;

    - jaunisse (ictère) ;

    - obstruction de l’écoulement de la bile à partir du foie (cholestase) ;

    Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    - réaction cutanée sévère appelée nécrolyse épidermique toxique ;

    - troubles de la fonction des reins (par ex., modification du volume d’urine, gonflement des pieds et des chevilles) ;

    - accident vasculaire cérébral ;

    - une réaction allergique sévère qui peut provoquer une perte de conscience et menacer le pronostic vital (choc anaphylactique) ;

    Très fréquents (pouvant toucher plus de 1 personne sur 10)

    - modifications de la fonction du pancréas;

    - perte de poids ;

    - douleurs dans les jambes (qui pourrait être un symptôme de thrombose), douleur à la poitrine ou

sensation de souffle court (qui peut être un symptôme de caillots de sang dans les poumons, appelé embolie pulmonaire) ;

    - perte d’appétit, faiblesse générale, vomissements, diarrhée, nausées

    Fréquents (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 10)

    - nombre de globules rouges diminué ;

    - accumulation de liquide dans l’estomac (ascite) ;

    - fièvre et symptômes de type grippe ;

    - plaies dans la bouche ;

    - douleurs dorsales, articulaires ou abdominales ;

    Rares (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000)

    - Syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible (SLPR), un syndrome caractérisé par

des maux de tête, une confusion mentale, des convulsions et une perte de la vue qui disparaît après quelque temps.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    - nombre de globules blancs et de plaquettes diminué ;

    - fièvre ;

    - kystes du pancréas, gonflement des glandes salivaires ;

    - taux élevés d’urée dans votre sang ; anticorps dirigés contre Oncaspar ; taux d’ammoniaque élevé dans votre sang ; taux de sucre dans le sang diminué ;

    - envie de dormir, confusion, légère contraction des doigts.

Déclaration des effets secondaires

chimiothérapie, parlez-en à votre médecin. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement

Liste des effets indésirables possibles :

AsciteDouleur abdominalePancréatite aiguëRéaction anaphylactiqueAnémieTrouble de la coagulationKysteDiarrhéeEmbolieÉruption cutanéeHypercholestérolémieHyperglycémieHyperlipidémieAllergieHypertriglycéridémieSyndrome de carence en potassiumMal au coeurThromboseUrticaireVomiAmylase élevéeGamma GT élevéesGOT augmentéeALT augmentéeNécroseDouleur d'un membrePancréatiteTest de prothrombineConvulsionsStomatiteA perdu connaissanceBilirubine élevéeLipidesLipase augmentéeFibrinogénopénieCholestérol sanguin augmentéNeutropénie fébrileRIN augmentéFibrinogène sanguin diminuéBilirubineTransaminasesAffections respiratoires NCAPerte de poidsInfestationStéatose hépatiqueInfectionAlanine aminotransféraseIssues fatalesAppétit diminuéNeuropathie motrice périphériqueHépatotoxicitéHypoalbuminémieTCA augmentéHypoxie