Notice médicament

information medicament

CERTICAN 0,5 mg, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

La substance active est l’évérolimus.

L’évérolimus appartient à la classe de médicaments connus sous le nom d’immunosuppresseurs. Il est utilisé chez les adultes pour empêcher le système de défense de votre organisme de rejeter le rein, le cœur ou le foie qui vous a été transplanté. CERTICAN est utilisé en association avec d’autres médicaments, comme la ciclosporine sous forme de microémulsion en cas de transplantation rénale ou cardiaque, ou le tacrolimus en cas de transplantation hépatique et les corticoïdes.

Que contient ce médicament ?

évérolimus

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 151.43

Comment le prendre ?

Votre médecin déterminera précisément la dose de CERTICAN que vous devez prendre et à quel moment vous devez la prendre.

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou de votre pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou de votre pharmacien en cas de doute.

Quelle dose prendre :

La dose habituelle initiale est de 1,5 mg par jour en cas de transplantation rénale ou cardiaque et 2,0 mg par jour en cas de transplantation hépatique, à prendre généralement en 2 doses séparées, une dose le matin et une dose le soir.

Comment prendre CERTICAN :

CERTICAN doit être pris uniquement par voie orale.

N’écrasez pas les comprimés : avalez les comprimés avec un verre d’eau.

La première dose doit être prise dès que possible après une transplantation rénale ou cardiaque et environ quatre semaines après une transplantation hépatique.

Prenez les comprimés de CERTICAN en même temps que la ciclosporine sous forme de microémulsion en cas de transplantation rénale ou cardiaque et en même temps que le tacrolimus en cas de transplantation hépatique.

Ne passez pas de CERTICAN comprimés à CERTICAN comprimés dispersibles sans l’avis de votre médecin.

Surveillance durant votre traitement par CERTICAN

Il est possible que votre dose soit adaptée par votre médecin, en fonction de la quantité de CERTICAN dans le sang et de la façon dont vous répondez au traitement. Votre médecin aura besoin de faire réaliser régulièrement des tests sanguins afin de mesurer les taux d’évérolimus et de ciclosporine dans votre sang. Votre médecin surveillera également attentivement votre fonction rénale, votre taux de lipides (graisses) et de sucre dans le sang ainsi que la quantité de protéines dans vos urines.

Si vous avez pris plus de CERTICAN 0,5 mg, comprimé que vous n’auriez dû :

Si vous avez pris plus de comprimés que vous n’auriez dû, consultez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez de prendre CERTICAN 0,5 mg, comprimé :

Si vous avez oublié de prendre votre dose de CERTICAN, prenez-la dès que vous vous en rendez compte, puis prenez la dose suivante à l’horaire habituel. Demandez conseil à votre médecin.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre CERTICAN 0,5 mg, comprimé :

N’arrêtez en aucun cas de prendre votre médicament, sauf si votre médecin vous dit de le faire. Votre traitement durera aussi longtemps que vous aurez besoin d’un traitement immunosuppresseur pour éviter de rejeter le rein, le cœur ou le foie qui vous a été transplanté. L’arrêt de votre traitement par CERTICAN peut accroître le risque de rejet de l’organe qui vous a été transplanté.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Comme CERTICAN est pris en association avec d’autres médicaments, les effets indésirables ne peuvent pas toujours être directement attribués avec certitude à CERTICAN lui-même.

Effets indésirables nécessitant une consultation médicale sans délai :

    · infections,

    · inflammation des poumons,

    · réactions allergiques,

    Si vous développez l’un des effets indésirables suivants :

    · troubles respiratoires/pulmonaires persistants ou s’aggravant comme une toux, des difficultés à respirer ou une respiration sifflante,

    · fièvre, sensation de malaise général, douleur abdominale ou dans la poitrine, frissons, sensation de brûlure en urinant,

    · gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge,

    · difficultés à avaler,

    · apparition spontanée de bleus ou de saignement sans cause apparente,

    · éruptions,

    Vous devez arrêter de prendre CERTICAN et en parler immédiatement à votre médecin.

    Les effets secondaires suivants ont été rapportés :

Effets secondaires très fréquents (pouvant toucher plus de 1 patient sur 10) :

    · infections (infections virales, bactériennes et fongiques),

    · infections des voies aériennes inférieures telles qu’infections pulmonaires, incluant pneumonie,

    · infections des voies aériennes supérieures, telles qu’inflammation du pharynx et rhume,

    · infections urinaires,

    · anémie (diminution du nombre de globules rouges dans le sang),

    · diminution du nombre des globules blancs entraînant un risque d’infection plus élevé, diminution du nombre de plaquettes dans le sang, pouvant conduire à des saignements et/ou des ecchymoses (« bleus »),

    · excès de graisses (lipides, cholestérol et triglycérides) dans le sang,

    · apparition d’un diabète (taux élevé de sucre dans le sang),

    · diminution des taux de potassium dans le sang,

    · anxiété,

    · troubles du sommeil (insomnie),

    · maux de tête,

    · épanchement de liquide dans le sac entourant le cœur pouvant, s’il est important, diminuer sa capacité à pomper le sang,

    · augmentation de la pression artérielle (hypertension artérielle),

    · thrombose veineuse (obstruction d’une veine par un caillot de sang),

    · épanchement de liquide dans les poumons et dans la cavité thoracique pouvant, s’il est important, vous rendre essoufflé,

    · toux,

    · essoufflement,

    · diarrhées,

    · nausées,

    · vomissements,

    · douleur de l’estomac (abdominale),

    · douleur généralisée,

    · fièvre,

    · accumulation de liquide dans les tissus,

    · mauvaise cicatrisation des plaies.

Effets secondaires fréquents (pouvant toucher jusqu’à 1 patient sur 10) :

    · infections généralisées,

    · infections des plaies,

    · cancers et tumeurs bénignes,

    · cancer de la peau,

    · atteinte du rein avec diminution des plaquettes et des globules rouges dans le sang associée ou non à des rougeurs de la peau (syndrome hémolytique et urémique / purpura thrombocytopénique),

    · destruction des globules rouges,

    · diminution des globules rouges et des plaquettes dans le sang,

    · augmentation du rythme cardiaque,

    · saignements du nez,

    · diminution du nombre de cellules sanguines (les symptômes peuvent inclure une sensation de faiblesse, des ecchymoses et des infections fréquentes),

    · obstruction d’un vaisseau sanguin du rein par un caillot de sang pouvant entraîner la perte du greffon apparaissant le plus souvent dans les 30 jours suivant la greffe rénale,

    · troubles de la coagulation,

    · poche de liquide lymphatique,

    · douleur dans la bouche ou la gorge,

    · inflammation du pancréas,

    · irritations de la bouche,

    · acné,

    · urticaire et autres symptômes de réaction allergique, tels que gonflement du visage ou de la gorge (œdème de Quincke),

    · éruptions cutanées,

    · douleurs articulaires,

    · douleurs musculaires,

    · protéines dans les urines,

    · troubles de la fonction rénale,

    · impuissance,

    · hernie au niveau de l’incision faite pour l’opération chirurgicale,

    · résultats anormaux des tests hépatiques,

    · troubles menstruels (y compris règles absentes ou abondantes).

Effets secondaires peu fréquents (pouvant toucher jusqu’à 1 patient sur 100) :

    · cancers du tissu lymphatique (lymphome/syndrome lymphoprolifératif post-transplantation),

    · diminution des taux de testostérone,

    · inflammation des poumons,

    · inflammation du foie,

    · jaunisse,

    Autres effets indésirables :

    D’autres effets indésirables ont été rapportés chez un petit nombre de patients, mais leur fréquence exacte est indéterminée :

    · accumulation anormale de protéines dans les poumons (les symptômes peuvent inclure une toux sèche persistante, une fatigue et une difficulté à respirer),

    · inflammation des vaisseaux sanguins,

    · gonflement, sensation de pesanteur ou d’oppression, douleur, mobilité réduite de certaines parties du corps (cela peut arriver dans n’importe quelle zone du corps et peut être le signe d’une accumulation anormale de liquide dans les tissus mous en raison d’une obstruction dans le système lymphatique, aussi connu sous le nom de lymphœdème),

    · éruption cutanée sévère avec gonflement de la peau,

    Si vous ressentez un de ces effets, informez-en votre médecin.

    En outre, il est possible que certains effets indésirables surviennent sans que vous les ressentiez, comme des résultats anormaux d’examens de laboratoire, notamment ceux des tests de la fonction rénale. Par conséquent, au cours de votre traitement par CERTICAN, votre médecin réalisera des examens sanguins afin de déceler d’éventuelles modifications de la fonction rénale.

Liste des effets indésirables possibles :

Douleur abdominaleAccidentAbsence de règlesAnémieAngoisseArticulation douloureuseCancerCancer de la peauConstipationTouxKysteDiabèteDiarrhéeÉpanchementHémorragie nasaleÉruption cutanéeFièvreMal de têteTransplantation cardiaqueSyndrome hémolytique-urémiqueHernieHyperlipidémieHypertensionSyndrome de carence en potassiumGreffe de reinLeucopénieRègles abondantesTrouble des règles SAIMal au coeurNerveux/nerveuseDouleurPancréatitePancytopénieÉpanchement pleuralPneumoniePolypesPurpura thrombocytopénique thrombotiqueTrouble de la peauStomatiteAphteAccélération cardiaqueInfection des voies aériennes supérieuresInfection viraleVomiPlaieOedème périphériqueTumeur bénigneRetard de cicatrisationCholestérolCréatinineTriglycéridesÉrythropénieMal musculaireImmunosuppressionInfection systémiqueEmbolie veineuseDépendanceAcnéInsomnieThrombose du greffonInfections des voies aériennes inférieures et des poumonsAffections respiratoires NCAInfestationNécrose tubulaireDouleur oropharyngéeMicroangiopathie thrombotiqueInfection