information medicament

GIOTRIF 50 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

GIOTRIF est un médicament qui contient une substance active, l'afatinib. Il agit en bloquant l'activité d'une famille de protéines appelée la famille ErbB (comprenant EGFR [récepteur du facteur de

croissance épidermique ou ErbB1], HER2 [ErbB2], ErbB3 et ErbB4). Ces protéines interviennent dans la croissance et la dissémination des cellules cancéreuses et peuvent être affectées par des anomalies

(mutations) des gènes qui les produisent. En bloquant l’activité de ces protéines, ce médicament peut inhiber la croissance et la dissémination des cellules cancéreuses.

Ce médicament est utilisé seul pour traiter les patients adultes souffrant d'un type spécifique de cancer bronchique (cancer bronchique non à petites cellules) :

qui est identifié par une anomalie (mutation) du gène de l'EGFR. GIOTRIF peut vous être

prescrit comme premier traitement ou après une chimiothérapie si elle s’est révélée insuffisante.

de type épidermoïde après une chimiothérapie si elle s’est révélée insuffisante.

Que contient ce médicament ?

afatinib

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 1748.17

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La dose recommandée est de 40 mg chaque jour.

Votre médecin peut ajuster (augmenter ou diminuer) votre dose selon que vous supportez plus ou moins bien ce médicament.

Quand prendre GIOTRIF

Il est important de ne pas prendre ce médicament avec des aliments

Prenez ce médicament au moins 1 heure avant de manger ou

Si vous avez déjà mangé, attendez au moins 3 heures avant de prendre ce médicament.

Prenez ce médicament une fois par jour, à peu près à la même heure chaque jour. Cela vous permettra de vous souvenir plus facilement qu’il faut prendre ce médicament.

Ne cassez pas, ne croquez pas ou n'écrasez pas le comprimé.

Avalez le comprimé en entier avec un verre d'eau plate.

GIOTRIF se prend par la bouche. Si vous avez des difficultés à avaler le comprimé, dispersez-le dans

un verre d'eau plate. Aucun autre liquide ne doit être utilisé. Mettez le comprimé dans l'eau, sans l'écraser, et agitez de temps à autre pendant 15 minutes au maximum, jusqu'à ce que le comprimé se

soit dispersé en très petites particules. Buvez le liquide immédiatement. Remplissez à nouveau le verre avec de l'eau et buvez-la pour être certain d'avoir pris tout le médicament.

Si vous ne pouvez pas avaler et avez une sonde gastrique, votre médecin pourrait demander que ce médicament vous soit administré par la sonde.

Si vous avez pris plus de GIOTRIF que vous n'auriez dû

Contactez votre médecin ou votre pharmacien immédiatement. Vous pourriez présenter une

augmentation des effets indésirables et votre médecin pourra interrompre votre traitement et vous administrer un traitement symptomatique.

Si vous oubliez de prendre GIOTRIF

Si votre prochaine dose est prévue dans plus de 8 heures, prenez la dose oubliée dès que vous vous en rendez compte.

Si votre prochaine dose est prévue dans les 8 heures, ne prenez pas la dose oubliée et prenez la

dose suivante à l'heure habituelle. Continuez ensuite à prendre les comprimés aux heures régulières comme d’habitude.

Ne prenez pas de dose double (deux comprimés en même temps au lieu d’un) pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre GIOTRIF

N'arrêtez pas de prendre ce médicament sans d'abord consulter votre médecin. Il est important de prendre ce médicament chaque jour, aussi longtemps que votre médecin vous le prescrit. Si vous ne

prenez pas ce médicament comme prescrit par votre médecin, votre cancer pourrait se développer de nouveau.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, GIOTRIF peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Contactez votre médecin le plus rapidement possible si vous avez l'un des effets indésirables graves

mentionnés ci-dessous. Dans certains cas, votre médecin pourra interrompre le traitement et réduire votre dose ou arrêter le traitement :

Diarrhée (très fréquent, peut toucher plus d'1 personne sur 10) Une diarrhée durant plus de 2 jours ou une diarrhée plus sévère peut entraîner une perte de

liquide (fréquent, peut toucher jusqu'à 1 personne sur 10), une baisse du potassium dans le sang (fréquent) et une détérioration de la fonction rénale (fréquent). La diarrhée peut être traitée. Dès

les premiers signes de diarrhée, buvez beaucoup de liquide. Contactez immédiatement votre médecin et commencez un traitement adapté contre la diarrhée le plus rapidement possible.

Vous devez avoir à votre disposition des médicaments contre la diarrhée avant de commencer à prendre GIOTRIF.

Éruption cutanée (très fréquent)

Il est important d'instaurer un traitement dès le début de l'éruption. Si une éruption apparait, parlez-en à votre médecin. Si le traitement contre l'éruption cutanée n'agit pas et que l'éruption

cutanée s'aggrave (par exemple votre peau pèle ou des ampoules se forment sur votre peau), informez-en immédiatement votre médecin car votre médecin peut décider d’arrêter votre

traitement par GIOTRIF. Une éruption peut apparaître ou s'aggraver sur les zones exposées au soleil. Il est recommandé de protéger sa peau par des vêtements et une crème solaire.

Inflammation des poumons (peu fréquent, peut toucher jusqu'à 1 personne sur 100) appelée « affection pulmonaire interstitielle ».

Informez immédiatement votre médecin si vous développez un essoufflement, nouveau ou qui s'aggrave soudainement, s'accompagnant éventuellement d'une toux ou d'une fièvre.

Irritation ou inflammation de l'œil

Une irritation ou inflammation de l'œil peut apparaître (une conjonctivite/sécheresse de l’œil apparaît fréquemment et une kératite peu fréquemment). Si vous présentez une douleur, une

rougeur ou une sécheresse de l'œil apparaissant soudainement ou s'aggravant, informez-en votre médecin.

Si vous présentez un des symptômes ci-dessus, contactez votre médecin le plus rapidement possible.

Les autres effets indésirables suivants ont aussi été rapportés :

Effets indésirables très fréquents (peut toucher plus d'1 personne sur 10) :

Irritation et inflammation dans la bouche

Infection des ongles

Diminution de l'appétit

Saignement de nez

Nausées

Vomissements

Démangeaisons

Sécheresse cutanée

Effets indésirables fréquents (peut toucher jusqu'à 1 personne sur 10) :

Douleur, rougeur, gonflement ou desquamation de la peau de vos mains et de vos pieds

Augmentation de la quantité des enzymes hépatiques (aspartate aminotransférase et alanine aminotransférase) lors de tests sanguins.

Inflammation de l'intérieur de la vessie avec sensations de brûlure à la miction (en urinant) et besoin fréquent et urgent d'uriner (cystite)

Sensations de goût anormales (dysgueusie)

Maux d'estomac, indigestion, brûlures d'estomac

Inflammation des lèvres

Perte de poids

Écoulement nasal

Spasmes musculaires

Fièvre

Anomalies des ongles

Effets indésirables peu fréquents (peuvent toucher jusqu'à 1 personne sur 100):

Inflammation du pancréas (pancréatite)

Déchirure de la paroi de l’estomac ou des intestins (perforation gastro-intestinale)

Effets indésirables rares (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

Formation de vésicules ou décollement sévère de la peau (suggérant un syndrome de Stevens- Johnson ou une nécrolyse épidermique toxique)

Ceci s'applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

CancerMaladie des ongles non préciséeOngle incarnéInfection urinaireOnycholyseDystrophie unguéaleInflammation nasaleOnychogryphosePerte d'ongleOngles cassésPotassium sanguin