Notice médicament

information medicament

RIVASTIGMINE SANDOZ 6 mg, gélule

À quoi sert ce médicament ?

La substance active de Rivastigmine Sandoz est la rivastigmine.

Rivastigmine Sandoz appartient à une classe de substances appelées inhibiteurs de la cholinestérase. Chez les patients atteints d’une démence d’Alzheimer ou d’une démence liée à la maladie de

Parkinson, certaines cellules nerveuses meurent dans le cerveau, entraînant une baisse des taux d’un neurotransmetteur appelé acétylcholine (une substance qui permet aux cellules nerveuses de

communiquer entre elles). La rivastigmine agit en inhibant les enzymes décomposant l’acétylcholine : l’acétylcholinestérase et la butyrylcholinestérase. En inhibant ces enzymes, Rivastigmine Sandoz

permet une augmentation des taux d’acétylcholine dans le cerveau, ce qui contribue à réduire les symptômes de la maladie d’Alzheimer et de la démence associée à la maladie de Parkinson.

Rivastigmine Sandoz est utilisé pour le traitement des adultes atteints d’une démence d’intensité légère

à modérée liée à la maladie d’Alzheimer, une affection cérébrale d’évolution progressive qui entraîne une altération graduelle de la mémoire, des facultés intellectuelles et du comportement. Les gélules et

la solution buvable peuvent également être utilisées pour le traitement de la démence chez les adultes atteints de la maladie de Parkinson

Que contient ce médicament ?

rivastigmine

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Comment débuter le traitement

Votre médecin vous dira quelle dose de Rivastigmine Sandoz vous devez prendre.

 Le traitement débute habituellement à de faibles doses.  Votre médecin augmentera progressivement les doses en fonction de votre réponse au

traitement.  La dose la plus élevée qui devrait être prise est de 6 mg deux fois par jour.

Votre médecin évaluera régulièrement si le médicament est efficace pour vous. Il surveillera également votre poids durant la période où vous prendrez ce traitement.

Si vous n’avez pas pris Rivastigmine Sandoz pendant plus de trois jours, ne reprenez pas votre traitement avant d’en avoir parlé à votre médecin.

Prendre votre traitement

 Avertissez votre entourage que vous prenez Rivastigmine Sandoz.

 Si vous voulez que le traitement soit efficace, prenez .Rivastigmine Sandoz tous les jours  Prenez Rivastigmine Sandoz deux fois par jour, le matin et le soir, avec les aliments.

 Avalez les gélules avec une boisson.  N’ouvrez pas ou n’écrasez pas les gélules.

Si vous avez pris plus de Rivastigmine Sandoz que vous n’auriez dû

Si vous vous rendez compte que vous avez, par erreur, pris plus de Rivastigmine Sandoz qu’il ne vous

en a été prescrit, prévenez votre médecin. Vous pouvez nécessiter une surveillance médicale. Certaines personnes à qui cela est arrivé ont eu mal au cœur (nausées), ont présenté des vomissements, des

diarrhées, une augmentation de la tension artérielle et des hallucinations. Ralentissement du rythme cardiaque et syncope peuvent également survenir.

Si vous oubliez de prendre Rivastigmine Sandoz

Si vous vous rendez compte que vous avez oublié de prendre une dose de Rivastigmine Sandoz,

attendez et prenez la dose suivante à l’heure habituelle. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Il se peut que vous ayez des effets indésirables, plus souvent en début de traitement ou quand la dose

est augmentée Le plus souvent, ces effets indésirables vont disparaître progressivement au fur et à mesure que votre organisme s’habituera au médicament.

Très fréquent

(peut affecter plus de 1 patient sur 10)  Sensation de vertiges

 Perte d’appétit  Troubles de l’estomac comme mal au cœur (nausées) ou vomissements, diarrhées

Fréquent (peut affecter 1 patient sur 10)

 Anxiété  Sueurs

 Maux de tête  Brûlures d’estomac

 Perte de poids  Douleurs d’estomac

 Sensation d’agitation  Sensation de fatigue ou d’affaiblissement

 Sensation de malaise général / se sentir malade  Tremblements ou sensation de confusion

 Perte d’appétit  Cauchemars

Peu fréquent (peut affecter 1 patient sur 100)

 Dépression  Difficulté à s’endormir

 Evanouissement ou chute accidentelle  Altération de la fonction du foie

Rare (peut affecter 1 patient sur 1 000)

 Douleurs dans la poitrine  Eruptions cutanées, démangeaisons

 Crises convulsives  Ulcères gastro-intestinaux.

Très rare

(peut affecter 1 patient sur 10 000)  Elévation de la tension artérielle

 Infection urinaire  Vision de choses qui n’existent pas (hallucinations)

 Troubles du rythme cardiaque comme accélération ou ralentissement des battements du cœur  Saignements gastro-intestinaux – présence de sang dans les selles ou lors de vomissements

 Inflammation du pancréas – les signes incluent des douleurs importantes du haut de l’estomac, associées fréquemment à un mal au cœur (nausées) et des vomissements

 Aggravation d’une maladie de Parkinson ou apparition de symptômes similaires –tels que rigidité musculaire, difficulté à réaliser des mouvements

Fréquence indéterminée (fréquence ne pouvant être estimée sur la base des données disponibles)

 Vomissements violents qui peuvent conduire à une rupture du conduit reliant votre bouche à votre estomac (œsophage)

 Déshydratation (perte importante de liquide)  Troubles du foie (jaunissement de la peau, jaunissement du blanc des yeux, coloration

anormalement foncée des urines ou nausées inexpliquées, vomissements, fatigue ou perte d’appétit)

 Agressivité, sensation d’agitation  Battements du cœur irréguliers

Patients atteints de démence et de la maladie de Parkinson

Ces patients développent des effets indésirables plus souvent. Ils développent également certains effets indésirables supplémentaires :

Très fréquent

(peut affecter plus d’1 patient sur 10)  Tremblements

 Evanouissement  Chute accidentelle

Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10)

 Anxiété  Sensation d’impatience

 Ralentissement et accélération des battements du cœur  Difficulté à s’endormir

 Hypersécrétion de salive et déshydratation  Mouvements anormalement lents ou mouvements difficiles à contrôler

 Aggravation d’une maladie de Parkinson ou apparition de symptômes similaires –tels que rigidité musculaire, difficulté à réaliser des mouvements et faiblesse musculaire

Peu fréquent

(peut affecter 1 patient sur 100)  Irrégularité des battements du cœur et mauvais contrôle des mouvements

Des effets indésirables supplémentaires ont été rapportés avec les dispositifs transdermiques et peuvent se produire avec les gélules.

Fréquent

(peut affecter 1 patient sur 10)  Fièvre

 Confusion sévère  Incontinence urinaire (incapacité de contrôler correctement l’émission d’urine)

Peu fréquent

(peut affecter 1 patient sur 100)  Hyperactivité (niveau élevé d’activité, agitation)

Fréquence indéterminée (fréquence ne pouvant être déterminée sur la base des données disponibles)

 Réaction allergique à l’endroit où le dispositif transdermique est utilisé, telle que cloques ou inflammation de la peau

En cas de survenue de tels symptômes, contactez votre médecin car vous pourriez avoir besoin d’une assistance médicale.

Déclaration des effets indésirables

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration décrit en

Liste des effets indésirables possibles :

Douleur abdominaleAgressionAngoisseTroubles de l'appétitAsthénieBloc AVConfusDéshydratationDépressionEczéma allergiqueDiarrhéeDyskinésieIndigestionPerte d'énergieFièvreHallucinantMal de têteHépatiteHyperhidroseHypertensionMal au coeurNerveux/nerveuseMaladie de ParkinsonDémangeaisonsSalive augmentéeTrouble de la peauTremblementIncontinence d'urineInfection urinaireTête qui tourneVomiAgitationChuteSous-activitéMouvement ralentiHallucination visuelleEnzyme hépatique augmentéeDémarche parkinsonienneFréquence cardiaque basseAnorexie mentale et boulimieTroubles de la marcheInsomniePerte de poidsSomnolence