Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

IMIPENEM/CILASTATINE KABI 250 mg/250 mg, poudre pour solution pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique : Antibactériens à usage systémique, code ATC : J01D H51.

IMIPÉNEM/CILASTATINE KABI appartient à un groupe d’antibiotiques appelés carbapénèmes.

Il agit en tuant de nombreuses bactéries (ou germes) qui sont responsables d’infections dans différentes parties du corps chez les adultes et enfants de 1 an et plus.

Traitement

Votre médecin a prescrit IMIPENEM/CILASTATINE KABI parce que vous présentez une (ou plusieurs) des infections suivantes :

    · infections compliquées dans l’abdomen,

    · infection des poumons (pneumonies),

    · infections que vous pouvez attraper pendant ou après l’accouchement,

    · infections compliquées des voies urinaires,

    IMIPENEM/CILASTATINE KABI peut être utilisé chez les patients ayant une diminution importante du taux de globules blancs dans le sang et qui présentent une fièvre pouvant être liée à une infection bactérienne.

    IMIPENEM/CILASTATINE KABI peut être utilisé pour traiter une infection bactérienne du sang pouvant être associée à une des infections mentionnées ci-dessus.

Que contient ce médicament ?

imipénem anhydre

Comment le prendre ?

IMIPENEM/CILASTATINE KABI sera préparé et administré par un médecin ou un autre professionnel de santé. Votre médecin déterminera quelle est la dose d’IMIPENEM/CILASTATINE KABI nécessaire.

Utilisation chez les adultes et les adolescents

La dose recommandée chez les adultes et les adolescents est de 500 mg/500 mg toutes les 6 heures ou 1000 mg/1000 mg toutes les 6 ou 8 heures. Votre médecin pourra diminuer cette dose si vous souffrez de problèmes rénaux.

Utilisation chez les enfants

La dose recommandée chez les enfants âgés d’un an et plus est de 15/15 ou 25/25 mg/kg/dose toutes les 6 heures. IMIPENEM/CILASTATINE KABI est déconseillé chez les enfants en dessous de 1 an, et chez les enfants ayant des problèmes de rein.

Mode d’administration

IMIPENEM/CILASTATINE KABI est administré par voie intraveineuse (dans une veine) en 20 à 30 minutes pour une dose inférieure ou égale à 500 mg/500 mg ou en 40 à 60 minutes pour une dose supérieure à 500 mg/500 mg. La vitesse de perfusion peut être ralentie si vous avez des nausées.

Si vous avez utilisé plus de IMIPENEM / CILASTATINE KABI 250 mg/250 mg, poudre pour solution pour perfusion que vous n’auriez dû :

Les symptômes d'un surdosage peuvent inclure convulsions, confusion, tremblements, nausées, vomissements, diminution de la pression artérielle et ralentissement des battements cardiaques. Si vous pensez que l’on vous a administré une dose trop élevée d’IMIPENEM/CILASTATINE KABI, parlez-en immédiatement à votre médecin ou à un autre professionnel de santé.

Si vous oubliez d’utiliser IMIPENEM / CILASTATINE KABI 250 mg/250 mg, poudre pour solution pour perfusion :

Si vous pensez qu’une dose a été omise, parlez-en immédiatement à votre médecin ou à un autre professionnel de santé.

Vous ne devez pas recevoir une dose double pour compenser la dose qui a été oubliée.

Si vous arrêtez d’utiliser IMIPENEM / CILASTATINE KABI 250 mg/250 mg, poudre pour solution pour perfusion :

Vous ne devez pas arrêter le traitement par IMIPENEM/CILASTATINE KABI sans l’avis de votre médecin.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants surviennent rarement, cependant en cas de survenue pendant ou après l’administration d’IMIPENEM / CILASTATINE KABI, le médicament doit être arrêté et votre médecin contacté immédiatement.

    · Réactions allergiques incluant éruption cutanée, gonflement du visage, des lèvres, de la langue et/ou de la gorge (avec des difficultés pour respirer ou avaler) et/ou tension artérielle basse,

    · Décollement de la peau (nécrolyse épidermique toxique, ou syndrome de Lyell),

    · Réactions cutanées sévères (syndrome de Stevens-Johnson et érythème polymorphe),

    Autres effets indésirables possibles

    Fréquent (peut affecter jusqu’à une personne sur 10)

    · nausées, vomissements, diarrhée. Les nausées et vomissements semblent plus fréquents chez les patients avec un faible nombre de globules blancs,

    · gonflement et rougeur le long d'une veine qui est extrêmement sensible au toucher,

    · éruption cutanée,

    · anomalie de la fonction hépatique détectée par des examens de sang,

    Peu fréquent (peut affecter jusqu’à une personne sur 100)

    · rougeur de la peau localisée,

    · douleur localisée et formation d’un nodule ferme au site d’injection,

    · démangeaisons de la peau,

    · urticaire,

    · fièvre,

    · troubles sanguins affectant certains éléments du sang et détectés généralement par les analyses de sang (les symptômes peuvent être fatigue, pâleur de la peau et bleu persistant après une blessure),

    · anomalies de la fonction rénale, hépatique ou sanguine détectées par les analyses de sang,

    · tremblements et contractions musculaires incontrôlables,

    · crises (convulsions),

    · troubles psychiques (tels que sautes d’humeur et altération du jugement),

    · sensation de voir, entendre ou sentir des choses qui n’existent pas (hallucinations),

    · confusion,

    · étourdissements, somnolence,

    Rare (peut affecter jusqu’à une personne sur 1 000)

    · infection fongique (candidose),

    · coloration des dents et/ou de la langue,

    · inflammation du côlon avec diarrhée sévère,

    · troubles du goût,

    · incapacité du foie à effectuer ses fonctions normales,

    · inflammation du foie,

    · incapacité des reins à effectuer leurs fonctions normales,

    · modification du volume des urines, modifications de la couleur des urines,

    · atteinte du cerveau, sensation de picotements, tremblements localisés,

    Très rare (peut affecter jusqu’à une personne sur 10 000)

    · dysfonctionnement majeur du foie dû à une inflammation (hépatite fulminante),

    · inflammation de l’estomac ou de l’intestin (gastro-entérite),

    · inflammation de l’intestin avec diarrhée sanglante (colite hémorragique),

    · langue rouge et gonflée, grossissement des papilles sur la langue donnant à celle-ci un aspect « chevelu », brûlures d’estomac, mal de gorge, augmentation de la production de salive,

    · douleurs gastriques,

    · sensations de vertiges, maux de tête,

    · sifflements ou bourdonnements dans les oreilles (acouphènes),

    · douleur dans plusieurs articulations, faiblesse,

    · rythme cardiaque irrégulier, avec des battements de cœur forts ou rapides,

    · gêne dans la poitrine, difficultés pour respirer, respiration anormalement rapide et superficielle, douleurs cervicales,

    · bouffées de chaleur, coloration bleuâtre du visage et des lèvres, modifications de la texture de la peau, transpiration excessive,

    · démangeaisons de la vulve chez les femmes,

    · modifications des quantités de cellules du sang,

    Fréquence indéterminée

    · mouvements anormaux,

    Liste des effets indésirables possibles :

    AgranulocytoseDiarrhéeDyskinésieÉosinophilieÉruption cutanéeMal au coeurPhlébiteTrouble de la peauThrombophlébiteVomiAgitationDouleur au site d'injectionIndurationTransaminases