Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

CELIPROLOL ALMUS 200 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament contient une substance active, le céliprolol qui appartient à la famille des bêta-bloquants.

Ces médicaments sont utilisés pour diminuer la tension artérielle et traiter certaines maladies du cœur.

Ce médicament est utilisé :

    · pour diminuer la tension artérielle ;

    · pour prévenir les crises douloureuses d'angine de poitrine qui surviennent lors d’un effort.

L’angine de poitrine (angor) se traduit par l’apparition d’une douleur localisée dans la poitrine qui peut irradier vers l’épaule gauche et la mâchoire.

Que contient ce médicament ?

céliprolol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 5.73

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La dose est variable en fonction de la maladie traitée, elle est aussi adaptée à chaque patient.

La dose habituelle est de 1 comprimé par jour. Elle peut être augmentée en fonction de votre réponse au traitement.

Mode et voie d'administration

Ce médicament est à prendre par voie orale. Les comprimés doivent être avalés avec une boisson, sans les croquer, de préférence le matin avant le petit-déjeuner. Les comprimés doivent être pris au moins 30 minutes avant un repas ou 2 heures après un repas.

Durée du traitement

Votre médecin vous précisera pendant combien de temps vous devez prendre ce médicament. Vous ne devez pas arrêter brutalement le traitement sans son autorisation. En général ce traitement est poursuivi pendant plusieurs mois ou années. Pour une bonne utilisation de ce médicament, vous devrez vous soumettre à une surveillance médicale régulière pendant toute la durée du traitement.

Si vous avez pris plus de CELIPROLOL ALMUS 200 mg, comprimé pelliculé que vous n’auriez dû

Des cas de ralentissement ou perturbations des battements du cœur ont été rapportés.

En cas de surdosage, contactez immédiatement votre médecin ou les urgences médicales.

Si vous oubliez de prendre CELIPROLOL ALMUS 200 mg, comprimé pelliculé

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. . Contactez votre médecin.

Si vous arrêtez de prendre CELIPROLOL ALMUS 200 mg, comprimé pelliculé

Ne jamais interrompre brutalement le traitement en cas d'angine de poitrine ; l'arrêt brusque peut entraîner des troubles cardiaques graves.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants surviennent fréquemment (1 à 10 personnes sur 100) :

    · vomissements, nausées ;

    · douleurs à l’estomac ;

    · sécheresse de la bouche ;

    · bouffée de chaleur ;

    · aggravation de la difficulté à marcher en cas d’artérite ;

    · aggravation d’un problème de circulation du sang au niveau des doigts (syndrome de Raynaud), maux de tête, sensations de vertiges, tremblements, fourmillements,

    · fatigue ;

    · somnolence ;

    · transpiration excessive ;

    · rougeur de la peau (érythème) ;

    · éruption passagère de boutons (rash) ;

    · démangeaisons (prurit) ;

    · troubles de l’érection ;

    · dépression, une augmentation du risque de dépression a été rapportée en cas d’administration avec du diltiazem ;

    · apparition d’anticorps dans le sang pouvant dans certains cas s’accompagner de signes cliniques faisant évoquer un lupus (maladie inflammatoire touchant notamment la peau).

Les effets indésirables suivants surviennent peu fréquemment (1 à 10 personnes sur 1 000) :

    · palpitations ;

    · baisse de la tension artérielle ;

    · refroidissement des extrémités ;

    · difficulté à respirer (dyspnée) ;

    · insomnies ;

    · contractions musculaires involontaires (spasme musculaire) ;

    · douleur dans les articulations.

Effets indésirables avec fréquence inconnue (leur fréquence ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles) :

    · diarrhées ;

    · ralentissement des battements du cœur, pouvant être important ;

    · ralentissement de l’activité électrique du cœur pouvant entraîner un ralentissement des battements du cœur ;

    · troubles du rythme cardiaque ;

    · défaillance du fonctionnement du cœur (insuffisance cardiaque) ;

    · perte de connaissance brève (syncope) ;

    · maladie des poumons (pneumopathie interstitielle) ;

    · difficulté à respirer (bronchospasme) pouvant s’accompagner de toux ;

    · quantité insuffisante de sucre dans le sang (hypoglycémie) ;

    · quantité excessive de sucre dans le sang (hyperglycémie) ;

    · éruptions au niveau de la peau, pouvant ressembler au psoriasis ;

    · aggravation d’un psoriasis ;

    · sécheresse des yeux ;

    · troubles de la vision ;

    · baisse du désir sexuel (baisse de la libido) ;

    · hallucination ;

    · cauchemars ;

    · anomalie du fonctionnement du foie avec augmentation des enzymes du foie ;

    · maladie inflammatoire touchant notamment la peau (lupus érythémateux systémique) ;

    · les battements de votre cœur deviennent très lents ou dans certains cas sont perturbés (arrêt sinusal). Vous pouvez également avoir des vertiges, vous sentir inhabituellement fatigué et essoufflé. Cela peut se produire surtout chez les personnes de plus de 65 ans ou chez les personnes ayant d'autres problèmes de rythme cardiaque.

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

AsthénieDépressionSensation vertigineuseÉruption cutanéeMal de têteClaudication intermittenteSyndrome du LEMal au coeurParesthésieDémangeaisonsSyndrome de RaynaudArrêt du traitementSomnolenceTremblementPeau rougeVomiDouleur abdominale hauteFacteur antinucléaireBouffée de chaleurAffections vasculaires périphériques NCA