Notice médicament

information medicament

XYLOCAINE 5 POUR CENT NEBULISEUR, solution pour pulvérisation buccale

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est un anesthésique local.

Ce médicament se présente sous forme de solution pour pulvérisation buccale de 20 g ; boîte de 1 à 5 flacons avec canules.

Chez l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans

XYLOCAINE 5 POUR CENT NEBULISEUR, solution pour pulvérisation buccale est utilisé en anesthésie locale des muqueuses de la bouche, de la gorge ou des bronches par pulvérisation :

    · avant intubation,

    · avant petits actes chirurgicaux en O.R.L,

    · avant examens endoscopiques en O.R.L, pneumologie, gastroentérologie.

Que contient ce médicament ?

lidocaïne

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Réservé à l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans.

Administrer par pulvérisation au niveau des muqueuses buccopharyngées et (ou) des voies aériennes supérieures.

Avant toute utilisation du nébuliseur, amorcer la pompe en donnant 3 à 4 coups de piston.

Les canules sont à usage unique et ne doivent pas être réutilisées.

La dose recommandée chez l’adulte pour réaliser une anesthésie de la bouche, de la gorge et du larynx varie de 10 à 25 pulvérisations selon le type d’intervention et l’importance de l’anesthésie souhaitée, les doses les plus élevées étant celles utilisées avant les examens endoscopiques trachéo-bronchiques.

10 à 25 pulvérisations correspondent à des doses de 90 à 225 mg de chlorhydrate de lidocaïne.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Utilisation chez l’enfant de plus de 12 ans : L’enfant de plus de 12 ans pesant moins de 25 kg devra recevoir des doses proportionnelles à son poids et son état physiologique.

Utilisation chez l’enfant de plus de 6 ans : La dose varie de 2 à 4 mg par kg de poids, sans dépasser 200 mg de chlorhydrate de lidocaïne

Si vous avez utilisé plus de XYLOCAINE 5 POUR CENT NEBULISEUR, solution pour pulvérisation buccale que vous n’auriez dû

Dans les conditions normales d’utilisation, aucun effet de surdosage n’a été rapporté.

Dans le cas où une dose supérieure aux doses préconisées était administrée, les manifestations de toxicité neurologiques, ou cardiovasculaires peuvent apparaître.

Symptômes de surdosage :

Nervosité, agitation, bâillements, tremblements, contractions musculaires involontaires, appréhension, mouvements involontaires des yeux, besoin irrésistible de parler, céphalées, nausées, bourdonnement d’oreilles.

Lorsque ces signes apparaissent un traitement doit être administré rapidement pour prévenir l’apparition de convulsions.

Les autres symptômes sont respiratoires (troubles du rythme respiratoire pouvant conduire à un arrêt respiratoire) et cardiovasculaires (diminution de la force de contraction cardiaque, baisse du débit cardiaque et chute de la tension artérielle).

Les symptômes neurologiques sévères (convulsions) doivent être traités symptomatiquement par assistance respiratoire et l’administration d’anticonvulsivants.

Si un arrêt circulatoire survient, une réanimation cardiorespiratoire doit être instituée immédiatement. L’oxygénation, la ventilation et l’assistance circulatoire ainsi qu’un traitement de l’acidose sont indispensables.

Si vous oubliez d’utiliser XYLOCAINE 5 POUR CENT NEBULISEUR, solution pour pulvérisation buccale

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser XYLOCAINE 5 POUR CENT NEBULISEUR, solution pour pulvérisation buccale

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Comme tous les médicaments, XYLOCAINE 5 POUR CENT NEBULISEUR, solution pour pulvérisation buccale peut entraîner des effets plus ou moins gênants.

Les réactions allergiques (choc anaphylactique dans les cas les plus sévères) aux anesthésiques locaux à liaison amide sont rares.

Une irritation locale au niveau du site d’application a été décrite.

Après application au niveau de la muqueuse laryngée et avant intubation endotrachéale, des symptômes réversibles tels que maux de gorge, enrouements et extinction de voix ont été rapportés.

L’utilisation de Xylocaïne nébuliseur entraîne une anesthésie de surface lors des explorations endotrachéales mais ne prévient pas l’irritation induite par l’intubation.

Des réactions toxiques témoignant d’une concentration anormalement élevée d’anesthésique local dans le sang, peuvent apparaître soit immédiatement dû à un passage intraveineux accidentel, soit plus tardivement dû à l’utilisation d’une trop grande quantité d’anesthésique (voir 4. e) Conduite à tenir en cas de surdosage).

Déclaration des effets secondaires