Notice médicament

information medicament

DYMISTA 137 microgrammes/50 microgrammes, suspension pour pulvérisation nasale

À quoi sert ce médicament ?

DYMISTA, suspension pour pulvérisation nasale contient deux principes actifs : le chlorhydrate d'azélastine et le propionate de fluticasone.

    · Le chlorhydrate d'azélastine appartient à un groupe de médicaments appelés anti-histaminiques. Les anti-histaminiques agissent en empêchant les effets de substances comme l'histamine que le corps produit au cours d’une réaction allergique, ce qui a pour but de réduire ainsi les symptômes de la rhinite allergique.

    Indications thérapeutiques

    DYMISTA, suspension pour pulvérisation nasale est utilisé pour le traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière et perannuelle modérée à sévère lorsqu'un traitement par un anti-histaminique ou un glucocorticoïde seul par voie intranasale n'est pas considéré comme suffisant.

    La rhinite allergique saisonnière et la rhinite allergique perannuelle sont des réactions allergiques à certaines substances, comme les pollens (rhume des foins), les acariens, les moisissures, la poussière ou les animaux domestiques.

    DYMISTA, suspension pour pulvérisation nasale soulage les symptômes de l’allergie comme l’écoulement nasal, les écoulements rhino-pharyngés, les éternuements, les démangeaisons du nez ou le nez bouché.

Que contient ce médicament ?

fluticasone (propionate de)

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 30%

Prix: 14.34

Comment le prendre ?

Posologie

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. Si vous avez un doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Pour un effet thérapeutique optimal, DYMISTA, suspension pour pulvérisation nasale doit être administré régulièrement.

Éviter tout contact avec les yeux.

Adultes et adolescents (12 ans et plus)

    · La dose recommandée est d'une pulvérisation dans chaque narine matin et soir.

Enfants de moins de 12 ans

    · Ce médicament n’est pas recommandé chez l’enfant de moins de 12 ans.

Utilisation en cas d’insuffisance rénale ou hépatique

Aucune donnée n'est disponible chez les patients atteints d'insuffisance rénale et d’insuffisance hépatique.

Mode et voie d'administration

Voie nasale.

Veuillez lire attentivement les instructions qui suivent et respecter la prescription.

MODE D’EMPLOI

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables très fréquents (pouvant survenir chez plus d’1 personne sur 10) :

    · Saignement de nez.

Effets indésirables fréquents (pouvant survenir chez jusqu'à 1 personne sur 10) :

    · Céphalée

    · Goût amer dans la bouche, en particulier si vous inclinez la tête en arrière lors de l'utilisation du spray. Ce goût devrait disparaître si vous buvez une boisson sucrée quelques minutes après utilisation.

    · Odeur désagréable

Effets indésirables peu fréquents (pouvant survenir chez jusqu'à 1 personne sur 100) :

    · Légère irritation à l'intérieur du nez. Cette irritation peut produire un léger picotement, une démangeaison ou des éternuements.

    · Sécheresse du nez, toux, sécheresse de la gorge ou irritation de la gorge.

Effets indésirables rares (pouvant survenir chez jusqu'à 1 personne sur 1 000) :

    · Bouche sèche

Effets indésirables très rares (pouvant survenir chez jusqu'à 1 personne sur 10 000) :

    · Vertiges ou somnolence.

    · Cataracte, glaucome ou augmentation de la pression dans les yeux, pouvant entraîner une perte de vision et/ou des yeux rouges et douloureux. Ces effets indésirables ont été rapportés après un traitement prolongé avec des sprays nasaux de propionate de fluticasone.

    · Lésion de la peau et de la muqueuse du nez.

    · Nausées, sensation de fatigue, d’épuisement ou de faiblesse

    · Éruption, démangeaison cutanée ou papules rouges qui démangent sur la peau

    · Bronchospasme (rétrécissement des voies aériennes dans les poumons)

Informez immédiatement votre médecin si vous constatez l’un des symptômes suivants :

    Effets indésirables avec une fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · Vision floue

    Des effets indésirables systémiques (affectant l’ensemble du corps) peuvent survenir lorsque ce médicament est utilisé à des doses élevées pendant une longue période. Le risque que ces effets surviennent est bien moins élevé avec un spray nasal qu'avec les corticostéroïdes pris par voie orale. Ces effets peuvent varier selon les patients et selon les différentes formulations de corticostéroïdes (voir rubrique 2).

    Les corticostéroïdes nasaux peuvent affecter la production normale d'hormones dans votre corps, en particulier si vous utilisez des doses élevées pendant une longue période. Chez l'enfant et l'adolescent, cet effet indésirable peut entraîner une croissance moins rapide.

    Dans de rares cas, une diminution de la densité de l'os (ostéoporose) a été observée après utilisation prolongée de corticostéroïdes par voie nasale.

Liste des effets indésirables possibles :

Perturbation du goûtHémorragie nasaleMal de tête