Notice médicament

information medicament

PREGABALINE ARROW LAB 200 mg, gélule

À quoi sert ce médicament ?

PREGABALINE ARROW LAB appartient à une classe de médicaments utilisés pour traiter l'épilepsie, les douleurs neuropathiques et le Trouble Anxieux Généralisé (TAG) chez l’adulte.

Douleurs neuropathiques périphériques et centrales

PREGABALINE ARROW LAB est utilisé pour traiter les douleurs persistantes causées par des lésions des nerfs. Différentes pathologies comme le diabète ou le zona peuvent induire des douleurs neuropathiques périphériques. Les manifestations douloureuses peuvent être décrites comme étant des sensations de chaleur, de brûlure, de douleur lancinante, d’élancement, de coup de poignard, de douleur fulgurante, de crampe, d’endolorissement, de picotements, d’engourdissement, de pincements et de coups d’aiguille. Les douleurs neuropathiques périphériques et centrales peuvent aussi être associées à des changements de l’humeur, des troubles du sommeil, de la fatigue, et peuvent avoir un impact sur le fonctionnement physique et social, et sur la qualité de vie en général.

Epilepsie

PREGABALINE ARROW LAB est utilisé pour traiter un type particulier d’épilepsie (crises épileptiques partielles avec ou sans généralisation secondaire) chez l’adulte. Votre médecin vous prescrira PREGABALINE ARROW LAB pour aider à traiter votre épilepsie lorsque votre traitement actuel ne permet pas de contrôler complètement vos crises. Vous devez prendre PREGABALINE ARROW LAB en association à votre traitement actuel. PREGABALINE ARROW LAB ne doit pas être utilisé seul, mais doit toujours être utilisé en association à un autre traitement antiépileptique.

Trouble Anxieux Généralisé

PREGABALINE ARROW LAB est utilisé pour traiter le Trouble Anxieux Généralisé (TAG).

Les symptômes du TAG comportent une anxiété excessive prolongée et une inquiétude difficiles à contrôler. Le TAG peut également induire une agitation ou une sensation d'excitation ou d'énervement, une sensation d'être facilement fatigué, des difficultés à se concentrer ou des trous de mémoire, une irritabilité, une tension musculaire ou des troubles du sommeil. Ceci est différent du stress et des tensions de la vie quotidienne.

Que contient ce médicament ?

prégabaline

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 24.29

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin.

Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Votre médecin déterminera la posologie qui convient dans votre cas.

PREGABALINE ARROW LAB est destiné à la voie orale uniquement.

Douleurs neuropathiques périphériques et centrales, épilepsie ou Trouble Anxieux Généralisé

    · Prenez le nombre de gélules prescrit par votre médecin.

    · La dose habituelle, qui a été adaptée à vous et à votre état, est comprise entre 150 mg et 600 mg par jour.

    · Votre médecin vous dira si vous devez prendre PREGABALINE ARROW LAB deux fois ou trois fois par jour. En cas de deux prises par jour, prenez PREGABALINE ARROW LAB une fois le matin et une fois le soir, environ aux mêmes heures chaque jour. En cas de trois prises par jour, prenez PREGABALINE ARROW LAB une fois le matin, une fois le midi et une fois le soir, environ aux mêmes heures chaque jour.

Si vous avez l’impression que l’effet de PREGABALINE ARROW LAB est trop fort ou trop faible, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous êtes un patient âgé (de plus de 65 ans), vous devez prendre PREGABALINE ARROW LAB normalement sauf en cas de maladie des reins.

Votre médecin peut vous prescrire un horaire de prise et/ou une dose différents en cas de maladie des reins.

Avalez la gélule entière avec de l’eau.

Continuez à prendre PREGABALINE ARROW LAB jusqu'à ce que votre médecin vous dise d’arrêter.

Si vous avez pris plus de PREGABALINE ARROW LAB 200 mg, gélule que vous n’auriez dû

Vous devez immédiatement contacter votre médecin ou vous rendre au service des urgences de l’hôpital le plus proche. Prenez votre boîte de PREGABALINE ARROW LAB avec vous. Vous pouvez ressentir somnolence, confusion, agitation ou nervosité si vous avez pris plus de PREGABALINE ARROW LAB que vous n’auriez dû. Des convulsions ont également été rapportées.

Si vous oubliez de prendre PREGABALINE ARROW LAB 200 mg, gélule

Il est important de prendre vos gélules de PREGABALINE ARROW LAB de façon régulière aux mêmes heures chaque jour. Si vous avez oublié de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en rendez compte, à moins que ce ne soit le moment de prendre la dose suivante. Dans ce cas, prenez simplement la dose suivante comme convenu. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre PREGABALINE ARROW LAB 200 mg, gélule

N’arrêtez pas votre traitement par PREGABALINE ARROW LAB sauf si le médecin vous le demande. Si votre traitement est arrêté, l’arrêt doit s’effectuer de façon progressive pendant 1 semaine minimum.

Après l'arrêt d'un traitement à long terme ou à court terme par PREGABALINE ARROW LAB, vous devez savoir que vous pouvez ressentir certains effets indésirables. Ces effets comprennent des troubles du sommeil, des maux de tête, des nausées, une sensation d’anxiété, de la diarrhée, des symptômes pseudo-grippaux, des convulsions, de la nervosité, de la dépression, de la douleur, de la transpiration et des étourdissements.

Ces symptômes peuvent apparaître plus fréquemment ou de façon plus sévère lorsque PREGABALINE ARROW LAB est administrée pendant une période prolongée.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Très fréquents : susceptibles d’affecter plus d’1 personne sur 10 :

    · étourdissements, somnolence, maux de tête.

Fréquents : susceptibles d’affecter jusqu’à 1 personne sur 10 :

    · augmentation de l’appétit ;

    · sensation d’euphorie, état confusionnel, désorientation, diminution de la libido, irritabilité ;

    · troubles de l’attention, maladresse, troubles de la mémoire, perte de mémoire, tremblements, difficulté à parler, sensation de picotement, engourdissement, sédation, léthargie, insomnie, fatigue, sensations anormales ;

    · vision floue, vision double ;

    · vertiges, troubles de l’équilibre, chutes ;

    · sécheresse de la bouche, constipation, vomissements, flatulences, diarrhée, nausées, ballonnement ;

    · troubles de l’érection ;

    · gonflement du corps y compris des extrémités ;

    · sensation d’ivresse, troubles de la marche ;

    · prise de poids ;

    · crampes musculaires, douleurs articulaires, douleurs dorsales, douleurs dans les membres ;

    · mal de gorge.

Peu fréquents : susceptibles d’affecter jusqu’à 1 personne sur 100 :

    · perte d’appétit, perte de poids, taux faible de sucre dans le sang, taux de sucre élevé dans le sang ;

    · modification de la personnalité, nervosité, dépression, agitation, humeur changeante, difficulté à trouver les mots, hallucinations, rêves anormaux, crises de panique, apathie, agressivité, exaltation, altération de la fonction mentale, difficulté à se concentrer, augmentation de la libido, problèmes de fonctionnement sexuel incluant l'incapacité de parvenir à un orgasme, éjaculation retardée ;

    · trouble de la vue, mouvements oculaires anormaux, troubles de la vision y compris rétrécissement du champ visuel, éclairs de lumière, mouvements saccadés, diminution des réflexes, hyperactivité, vertiges en position debout, peau sensible, perte du goût, sensation de brûlure, tremblements lors des mouvements, diminution de la vigilance, perte de connaissance, syncope, sensibilité au bruit augmentée, sensation de malaise ;

    · yeux secs, yeux gonflés, douleurs oculaires, faiblesse oculaire, yeux larmoyants, irritation des yeux ;

    · troubles du rythme du cœur, accélération du rythme cardiaque, diminution de la pression sanguine, augmentation de la pression sanguine, modifications des battements du cœur, insuffisance cardiaque ;

    · rougeur de la face, bouffée de chaleur ;

    · difficulté à respirer, sécheresse du nez, congestion nasale ;

    · augmentation de la salive, brûlures d’estomac, engourdissement autour de la bouche ;

    · transpiration, rash cutané, frissons, fièvre ;

    · contractions musculaires, gonflements articulaires, rigidité musculaire, douleurs y compris douleurs musculaires, douleurs de la nuque ;

    · douleur dans les seins ;

    · miction difficile ou douloureuse, incontinence ;

    · sensation de faiblesse, sensation de soif, oppression dans la poitrine ;

    · modifications des résultats des tests sanguins et du foie (augmentation de la créatinine phosphokinase du sang, augmentation de l’alanine aminotransférase, augmentation de l’aspartate aminotransférase, diminution du nombre des plaquettes, neutropénie, augmentation de la créatinine dans le sang, diminution du potassium dans le sang) ;

    · hypersensibilité, gonflement du visage, démangeaisons, urticaire, écoulement nasal, saignement nasal, toux, ronflements ;

    · douleurs menstruelles ;

    · froideur des mains et des pieds.

Rares : susceptibles d’affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000

    · troubles de l’odorat, vision oscillante, altération de la perception de la profondeur, éclat visuel, perte de la vue ;

    · dilatation des pupilles, strabisme ;

    · sueurs froides, contraction de la gorge, gonflement de la langue ;

    · inflammation du pancréas ;

    · difficultés à avaler ;

    · mouvement lent ou réduit du corps ;

    · difficultés à écrire correctement ;

    · accumulation de liquide dans l’abdomen ;

    · liquide dans les poumons ;

    · convulsions ;

    · modifications de l’enregistrement des paramètres électriques (ECG) du cœur correspondant à des troubles du rythme du cœur ;

    · lésion musculaire ;

    · écoulement mammaire, croissance anormale des seins, augmentation de la taille des seins chez l’homme ;

    · interruption des règles ;

    · insuffisance rénale, diminution du volume urinaire, rétention urinaire ;

    · diminution du nombre de globules blancs ;

    · comportement anormal ;

    · réactions allergiques (pouvant comprendre des difficultés à respirer, une inflammation des yeux (kératite), et une réaction cutanée grave qui se manifeste par une éruption, des ampoules, une peau qui pèle et une douleur) ;

    · jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux).

Très rares : susceptibles d’affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000

    · insuffisance hépatique,

    · hépatite (inflammation du foie).

En cas de gonflement du visage ou de la langue ou si votre peau devient rouge et commence à former des ampoules ou à peler, vous devez immédiatement demander un avis médical.

Certains effets indésirables peuvent être plus fréquents, notamment la somnolence, car les patients présentant une lésion de la moelle épinière peuvent recevoir d'autres médicaments, destinés à traiter par exemple la douleur ou la spasticité, qui ont des effets indésirables similaires à ceux de la prégabaline et dont la sévérité peut être augmentée lorsque ces traitements sont pris en même temps.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés après commercialisation : difficultés à respirer,

respiration superficielle.

Déclaration des effets secondaires

Liste des effets indésirables possibles :

AmnésieDésir sexuel diminuéVision doubleTrouble de l'oreilleOedèmeMal de têteHypoesthésieNerveux/nerveuseDouleurParesthésieInfection des voies aériennes supérieuresVomiDésorienté(e)Troubles de la mémoireYeux troublesTroubles de la marcheTroubles de l'équilibreInfectionAbdomen gonfléArticulation douloureuseAtaxieMal de dosConfusConstipationDiarrhéeSensation vertigineuseDysarthriePerte d'énergieGazIrritableLéthargieRhinopharyngiteMal au coeurSpasmesTremblementTête qui tourneBouche sècheChuteOedème périphériqueAppétit augmentéEuphorieSédationGain pondéral anormalManque de coordinationSensation d'ébriétéAffections oculaires NCAInsomnieInfestationArrêt du traitementSomnolence