Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

CALCIPARINE SOUS CUTANEE 20 000 UI/0,8 ml, solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est un anticoagulant de la famille des héparines.

Ce médicament est utilisé à fortes doses (traitement curatif) pour traiter :

    · Un caillot dans une veine (thrombose veineuse, aussi appelée phlébite) ou un caillot dans une artère pulmonaire (embolie pulmonaire).

    · Un infarctus du myocarde ou une forme sévère d’angine de poitrine (maladie des artères coronaires reconnaissable par une douleur dans la poitrine).

    · Un caillot qui se forme dans une artère en dehors du cerveau (embolie artérielle extra-cérébrale).

Ce médicament est utilisé à doses plus faibles (traitement préventif) pour éviter :

    · la formation d’un caillot dans une veine (thrombose veineuse, aussi appelée phlébite) :

    o Si vous devez subir ou avez subi une chirurgie.

    o Si vous devez rester allongé à cause d’une maladie aiguë (après un infarctus du myocarde, en cas d’insuffisance cardiaque, après un accident vasculaire cérébral sans saignement). Dans ce cas, ce médicament ne vous sera prescrit que si vous présentez par ailleurs une insuffisance rénale sévère.

Que contient ce médicament ?

héparine calcique

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 8.58

Comment le prendre ?

Posologie

La dose et la durée du traitement sont déterminées par votre médecin en fonction de votre poids et en fonction de la maladie pour laquelle vous êtes traité.

A fortes doses (traitement curatif) :

    · Le premier jour, la dose est généralement de 500 UI/kg en 2 ou 3 injections. On peut également vous injecter, en début de traitement, une dose d’héparine par voie intraveineuse directe.

    · La dose d’héparine sera ensuite adaptée en fonction des résultats des examens sanguins de surveillance.

    · Afin de surveiller votre traitement, votre médecin réalisera au moins une fois par jour des examens de sang tels que :

    o une mesure du temps de coagulation de votre sang (TCA),

    Quels sont ses effets indésirables possibles ?

    Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

    Les effets indésirables suivants surviennent très fréquemment (plus de 1 personne sur 10) :

      · Saignements de gravité variable pouvant être graves, visibles ou non, dont certains peuvent engager le pronostic vital. Ces saignements peuvent être majorés si vous présentez une lésion risquant de saigner, si vous souffrez d’une insuffisance rénale, ou si vous prenez en même temps certains médicaments. Il faut avertir immédiatement votre médecin ou l’infirmière.

      · Hématomes, nodules (boules) sous la peau aux points d’injection, plus ou moins douloureux. Les nodules disparaissent spontanément et ne doivent pas faire interrompre le traitement.

    Les effets indésirables suivants surviennent fréquemment (1 à 10 personnes sur 100) :

      · Baisse modérée et précoce du nombre de plaquettes dans le sang (thrombopénie).

      · Augmentation du taux de certaines enzymes du foie.

    Les effets indésirables suivants surviennent peu fréquemment (1 à 10 personnes sur 1 000) :

      · Réactions allergiques locales ou générales. Vous reconnaîtrez une réaction allergique par l’apparition de l’un des signes suivants : éruption sur la peau, démangeaisons, peau violacée, inflammation de la conjonctive (conjonctivite), inflammation du nez (rhinite), asthme, accélération de la fréquence respiratoire, sensation d’oppression, fièvre, frissons, gonflement du visage et de la langue. Si l’un de ces effets survient, vous devez arrêter le traitement et le signaler immédiatement à votre médecin traitant.

    Les effets indésirables suivants surviennent rarement (1 à 10 personnes sur 10 000) :

      · Réactions graves de la peau (nécrose) aux points d’injection ou à distance de ces points d’injection, pouvant être précédées de petites taches rouges sur la peau (purpura), douloureuses. Ceci doit faire interrompre immédiatement le traitement.

      · Augmentation du taux de certains globules blancs (éosinophiles) parfois associée à une éruption de la peau.

      · Baisse importante du nombre de plaquettes dans le sang, pouvant engager le pronostic vital. Dans ce cas, il faut avertir immédiatement votre médecin. C’est pourquoi le nombre de plaquettes devra être régulièrement contrôlé.

    Les effets indésirables suivants surviennent très rarement (moins de 1 personne sur 10 000) :

      · Apparition de « boules » (constituées par des dépôts de sels de calcium) sous la peau, au point d’injection. Cet effet survient essentiellement chez les personnes ayant une maladie des reins (insuffisants rénaux sévères).

      · Saignements au niveau de la colonne vertébrale, lors de l’administration au cours d’une anesthésie pratiquée via la colonne vertébrale ou lors d’une ponction lombaire (prélèvement dans le bas du dos).

      · Anomalies biologiques (lors d’une prise de sang), en particulier si vous êtes diabétique ou si vous souffrez d’une insuffisance rénale :

      o Diminution du taux d’aldostérone, se manifestant par une tension artérielle basse, une déshydratation, avec :

    § Une augmentation du taux de potassium dans le sang,

    § Une diminution du taux de sodium dans le sang,

    § Une augmentation de l’acidité dans le sang (acidose métabolique).

      · Chute des cheveux.

      Les effets indésirables suivants surviennent avec une fréquence indéterminée :

      Une ostéoporose (déminéralisation du squelette entraînant une fragilité osseuse) lors d’un traitement prolongé.

    Liste des effets indésirables possibles :

    NoduleThrombopénieHématomeHémorragieTransaminasesInjectionArrêt du traitement