Notice médicament

information medicament

NALSCUE 0,9 mg/0,1 ml, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose

À quoi sert ce médicament ?

NALSCUE est indiqué chez l’adulte et l’enfant d’un mois et plus dans le traitement d’urgence des surdosages aux opioïdes (tels que héroïne, morphine, codéine, oxycodone, méthadone, buprénorphine), caractérisés ou suspectés, se manifestant par une dépression respiratoire et dans l’attente d’une prise en charge par une structure médicalisée.

Que contient ce médicament ?

chlorhydrate de naloxone anhydre

Comment le prendre ?

Un pulvérisateur est à usage unique et ne peut délivrer qu’une seule pulvérisation.

NE PAS TESTER AVANT UTILISATION.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

    · Appelez immédiatement et systématiquement le 15 ou le 112 pour prévenir les services de secours.

    · Allonger le patient sur le dos

    · Utiliser 2 pulvérisateurs, un pulvérisateur par narine : insérez complètement le premier pulvérisateur dans la première narine, vers le côté de la narine opposé à la cloison nasale. Appuyez fermement sur le piston avec le pouce pour administrer le médicament. Utiliser le deuxième pulvérisateur dans l’autre narine.

    · Noter l’heure d’administration de NALSCUE.

    · Rester auprès du patient, surveiller son état d’éveil et sa fréquence respiratoire : le patient doit être capable de respirer sans aide à une fréquence de 10 à 12 inspirations par minute. Dans ce cas, installer le patient en position latérale de sécurité.

    · Si la fréquence respiratoire ou l’état d’éveil du patient ne s’améliore pas au bout de 3-5 minutes après l’administration de NALSCUE, ou si après une légère amélioration, la fréquence respiratoire ou l’état du patient se dégrade, répéter l’administration de 2 nouveaux pulvérisateurs (un pulvérisateur par narine).

    · Installer le patient en position latérale de sécurité, c’est à dire légèrement sur le côté.

    · Attendez l’arrivée des secours et remettez-leur les pulvérisateurs usagés.

    Chaque kit contient 4 pulvérisateurs unidoses pour administration par voie nasale uniquement.

    Etape 1

Appelez immédiatement et systématiquement le 15 ou le 112 pour prévenir les services de secours.

Etape 2

Allongez la personne sur le dos.

Tenez la tête et le cou de la personne afin qu’elle puisse respirer normalement.

Etape 3

Sortez les 2 pulvérisateurs de NALSCUE de la boîte, un pulvérisateur pour chaque narine.

NE PAS TESTER AVANT UTILISATION.

Un pulvérisateur est à usage unique et ne peut délivrer qu’un seul spray.

Etape 4

Tenez le pulvérisateur délicatement entre les doigts et le pouce.

Ne pressez pas encore le piston.

Etape 4

Etape 5

Placez le pulvérisateur complètement dans la narine de la personne vers les parois de la narine, à l’opposé de la cloison nasale.

Appuyez maintenant fermement sur le piston avec le pouce jusqu’au “click”.

Répétez les étapes 4 et 5 en utilisant le deuxième pulvérisateur dans l’autre narine.

Etape 6

Noter l’heure d’administration de NALSCUE.

Etape 7

Restez avec la personne et surveillez ses réactions.

La personne doit être capable de respirer sans aide à une fréquence de 10 à 12 inspirations par minute.

Si les symptômes ne s’améliorent pas au bout de 3-5 minutes après l’administration de NALSCUE ou si les signes de surdosage réapparaissent, répétez le processus (étapes 2 à 4) avec 2 nouveaux pulvérisateurs.

Etape 8

Placer la personne en position latérale de sécurité, c’est-à-dire légèrement sur le côté.

Etape 9

Attendez l’arrivée des secours et remettez-leur les pulvérisateurs usagés.

Une surveillance du patient de plusieurs heures en milieu hospitalier est nécessaire.

Si vous oubliez d’utiliser NALSCUE 0,9 mg/0,1 ml, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose :

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser NALSCUE 0,9 mg/0,1 ml, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose :

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés après l’administration de NALSCUE :

Très fréquemment (plus de 1 cas sur 10) :

    · Altération du goût (goût amer, goût métallique, goût salé, ou goût inhabituel dans la bouche)

Fréquemment (1 cas sur 100 à moins de 1 cas sur 10) :

    · Maux de tête

    · Trouble de la sensibilité tactile telle que fourmillements, picotements, engourdissements

    · Trouble de l’odorat

    · Congestion nasale

La naloxone est aussi disponible en solution injectable. Les effets indésirables suivants ont été rapportés après commercialisation de naloxone, solution injectable (les fréquences suivantes ont été observées dans la population générale; cependant, le syndrome de sevrage aux opioïdes serait plus fréquent chez les patients présentant un trouble de l'usage des opioïdes) :

Fréquemment (1 cas sur 100 à moins de 1 cas sur 10) :

    · Maux de tête

    · Nausées, vomissements

Peu fréquemment (1 cas sur 1000 à moins de 1 cas sur 100) :

    · Accélération du rythme cardiaque

    · Syndrome de sevrage aux opioïdes incluant entre-autres frissons, nausées, diarrhées, anxiété, agitation, irritabilité, sueurs, tremblements, augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle.

Rarement (1 cas sur 10000 à moins de 1 cas sur 1000) :

    · Convulsions

    · Troubles du rythme cardiaque et de la tension artérielle

    · Diminution ou augmentation de la tension artérielle

    · Douleurs postopératoires, Difficultés à respirer

Très rarement (moins de 1 cas sur 10000) :

    · Œdème pulmonaire

Liste des effets indésirables possibles :

Perturbation du goûtMal de têteCongestion nasaleMal au coeurSensation d'odeur étrangeParesthésieVomi