Notice médicament

information medicament

AZOPT 10 mg/ml, collyre en suspension

À quoi sert ce médicament ?

AZOPT contient du brinzolamide qui fait partie d’un groupe de médicaments appelé inhibiteurs de l’anhydrase carbonique. Il réduit la pression dans l’œil.

AZOPT collyre est utilisé pour traiter une pression élevée à l’intérieur de l’œil. Cette pression peut conduire à une maladie appelée glaucome.

Si la pression dans l’œil est trop forte, cela peut endommager votre vue.

Que contient ce médicament ?

brinzolamide

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 5.09

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

N’utilisez AZOPT que dans les yeux. Ne pas l’avaler ou l’injecter.

La dose recommandée est : 1 goutte dans l’œil ou les yeux atteint(s), deux fois par jour , matin et soir. Utilisez cette posologie à moins que votre médecin ne vous dise de faire différemment. N’utilisez

AZOPT dans les deux yeux que si votre médecin vous a dit de le faire. Prenez-le aussi longtemps que votre médecin vous l’a dit.

Comment l’utiliser

1 2 3

• Prenez le flacon d’AZOPT et un miroir.

• Lavez-vous les mains.

• Agitez le flacon et enlevez le capuchon. Après avoir retiré le capuchon, si la bague de sécurité est trop lâche, la retirer avant utilisation du produit.

• Tenez le flacon, tête en bas, entre le pouce et le majeur.

• Penchez la tête en arrière. Avec un doigt propre, tirez doucement votre paupière vers le bas pour créer un sillon entre la paupière et l’œil. La goutte sera déposée à cet endroit (figure 1).

• Rapprochez l’embout du flacon de votre œil. Utilisez le miroir pour vous aider.

• Ne touchez pas votre œil ou vos paupières, ou les surfaces voisines ou d’autres surfaces avec le compte-gouttes. Cela peut infecter le collyre.

• Appuyez légèrement sur la base du flacon pour libérer une goutte d’AZOPT à chaque fois.

Ne comprimez pas le flacon : il est conçu pour qu’une légère pression sur la base suffise (figure 2).

• Après avoir utilisé AZOPT, appuyez avec un doigt sur le coin de votre œil près du nez pendant

au moins 1 minute (figure 3). Ceci permet d’empêcher la pénétration d’AZOPT dans le reste du corps.

• Recommencez ces étapes pour l’autre œil, si vous devez traiter les deux yeux.

• Refermez bien le flacon immédiatement après usage.

• Finissez d’utiliser un flacon avant d’en ouvrir un autre.

Si une goutte tombe à côté de votre œil, recommencez .

Si vous utilisez un autre collyre ou une autre pommade ophtalmique, attendez au moins 5 minutes entre chaque médicament. Les pommades ophtalmiques doivent être administrées en dernier.

Si vous avez utilisé plus d’AZOPT que vous n’auriez dû

Si vous avez mis trop de gouttes dans les yeux, rincez-les avec de l’eau tiède. Ne mettez pas d’autres gouttes sauf quand le moment est venu de prendre la dose suivante.

Si vous oubliez d’utiliser AZOPT

Prenez une dose dès que possible, et reprenez ensuite la posologie habituelle. N’utilisez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié d’utiliser.

Si vous arrêtez d’utiliser AZOPT

Si vous arrêtez d’utiliser AZOPT sans en parler à votre médecin, la tension dans votre œil ne sera plus contrôlée ce qui pourrait entraîner la perte de la vue.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants ont été observés avec AZOPT.

Arrêtez la prise d’AZOPT et adressez-vous immédiatement à votre médecin si vous observez l’un des symptômes suivants :

• plaques rougeâtres non surélevées, en forme de cible ou circulaires sur le tronc, souvent avec

des cloques centrales, une desquamation de la peau, aphtes de la bouche, de la gorge, du nez, des organes génitaux et des yeux. Ces éruptions cutanées graves peuvent être précédées de fièvre et

de symptômes pseudo-grippaux (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique).

Fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

    - Effets oculaires : vision floue, irritation oculaire, douleur oculaire, écoulement oculaire, démangeaisons oculaires, œil sec, sensation anormale dans l’œil, rougeur oculaire.

    - Effets indésirables généraux : mauvais goût dans la bouche.

Peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

    - Effets oculaires : sensibilité à la lumière, inflammation ou infection de la conjonctive, gonflement de l’œil, démangeaisons, rougeurs ou gonflement de la paupière, dépôts dans l’œil,

éblouissement, sensation de brûlure, excroissance sur la surface de l’œil, augmentation de la pigmentation de l’œil, fatigue oculaire, croûtes sur la paupière, ou augmentation des larmes.

    - Effets indésirables généraux : diminution de la fonction cardiaque, battements cardiaques forts

qui peuvent être rapides ou irréguliers, diminution du rythme cardiaque, difficulté à respirer, essouflement, toux, diminution du nombre de globules rouges dans le sang, augmentation du

taux de chlorure dans le sang, vertiges, problèmes de mémoire, dépression, nervosité, désintérêt émotionnel, cauchemars, faiblesse généralisée, fatigue, mal-être, douleurs, troubles moteurs,

diminution du désir sexuel, problèmes sexuels masculins, symptômes de rhume, encombrement des bronches, sinusite, irritation de la gorge, douleurs de la gorge, sensibilité anormale ou

diminuée dans la bouche, inflammation de la paroi de l’œsophage, douleur abdominale, nausée, vomissements, maux d’estomac, selles fréquentes, diarrhée, gaz intestinaux, troubles digestifs,

douleur rénale, douleur musculaire, spasmes musculaires, mal de dos, saignements de nez, nez qui coule, nez bouché, éternuements, éruption, sensation cutanée anormale, démangeaisons,

peau lisse avec éruption cutanée ou rougeur couverte de protubérances, tiraillement de peau, mal de tête, bouche sèche, débris dans l’oeil. Rares (pouvant concernerjusqu’à 1 personne sur 1000)

    - Effets oculaires : gonflement cornéen, vision diminuée ou double, vision anormale, flashs

lumineux dans le champ de vision, diminution de la sensation oculaire, gonflement autour de l’œil, augmentation de la pression intra-oculaire, altération du nerf optique.

    - Effets indésirables généraux : troubles de la mémoire, somnolence, douleur thoracique,

congestion des voies respiratoires supérieures, congestion sinusale, congestion nasale, nez sec, bourdonnements dans les oreilles, perte de cheveux, démangeaison généralisée, sentiment de

nervosité, irritabilité, rythme cardiaque irrégulier, faiblesse de l’organisme, difficulté pour dormir, respiration sifflante, démangeaisons liées à une éruption cutanée.

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles)

    - Effets oculaires : paupière anormale, trouble de la vision, troubles cornéens, allergie oculaire, diminution de la pousse ou du nombre de cils, rougeur de la paupière.

    - Effets indésirables généraux : augmentation des symptômes allergiques, sensation diminuée, frisson, diminution ou perte du goût, diminution de la tension artérielle, augmentation de la

tension artérielle, augmentation du rythme cardiaque, douleur articulaire, asthme, douleur des extremités, rougeur de la peau, inflammation, ou démangeaison, examens sanguins hépatiques

anormaux, gonflement des extremités, mictions fréquentes, appétit diminué, sensation de malaise, plaques rougeâtres non surélevées, en forme de cible ou circulaires sur le tronc,

souvent avec des cloques centrales, une desquamation de la peau, aphtes de la bouche, de la gorge, du nez, des organes génitaux et des yeux et pouvant être précédées de fièvres et de

symptômes pseudo-grippaux. Ces éruptions cutanées graves peuvent engager le pronostic vital (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique).

Déclaration des effets secondaires

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

Oeil inflammatoirePerturbation du goûtDouleur dans les yeuxIrritation des yeuxYeux troublesSensation de corps étrangerAffections oculaires NCA