information medicament

MIMPARA 60 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

Mimpara agit en contrôlant les taux d’hormone parathyroïdienne (PTH), de calcium et de phosphore dans votre organisme. Il est destiné à traiter les problèmes touchant des organes appelés glandes

parathyroïdes. Les glandes parathyroïdes sont au nombre de quatre, situées dans le cou à proximité de la glande thyroïde et produisent une hormone appelée parathormone (PTH).

Mimpara est utilisé chez l’adulte :

pour traiter l’hyperparathyroïdie secondaire chez les adultes insuffisants rénaux sévères qui ont besoin d’une dialyse afin de filtrer le sang de certaines impuretés.

pour diminuer les taux élevés de calcium dans le sang (hypercalcémie) chez les adultes ayant un cancer de la parathyroïde.

pour diminuer les taux élevés de calcium dans le sang (hypercalcémie) chez les adultes présentant une hyperparathyroïdie primaire lorsque l’ablation de ces glandes est impossible.

Mimpara est utilisé chez les enfants âgés de 3 ans à moins de 18 ans :

pour traiter l’hyperparathyroïdie secondaire chez les patients insuffisants rénaux sévères qui ont

besoin d’une dialyse afin de filtrer le sang de certaines impuretés, dont la maladie n’est pas contrôlée par d’autres traitements.

Dans l’hyperparathyroïdie primaire et secondaire, la PTH est produite en excès par les glandes parathyroïdes. « Primaire » signifie que l’hyperparathyroïdie n’est pas causée par une autre maladie et

« secondaire » signifie que l’hyperparathyroïdie est causée par une autre maladie (ex : insuffisance rénale). L’hyperparathyroïdie primaire ou secondaire peut entraîner une perte du calcium osseux,

pouvant conduire à des douleurs osseuses et des fractures, des troubles cardiovasculaires, des calculs rénaux, des troubles mentaux et un coma.

Que contient ce médicament ?

cinacalcet

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 277.38

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou

pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute. Votre médecin vous dira la quantité de Mimpara que vous devez prendre.

Mimpara doit être pris par voie orale, avec de la nourriture ou peu de temps après. Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être mâchés, écrasés ou fractionnés.

Mimpara est également disponible sous forme de granulés en gélules à ouvrir. Les enfants qui ont

besoin de doses inférieures à 30 mg, ou qui ne peuvent pas avaler de comprimés doivent recevoir Mimpara en granulés.

Votre médecin vous fera faire des prises de sang régulières pendant votre traitement pour suivre votre réponse au traitement et ajuster la posologie si nécessaire.

Si vous êtes traité pour une hyperparathyroïdie secondaire

La dose initiale habituelle de Mimpara chez les adultes est de 30 mg (un comprimé) une fois par jour. La dose initiale habituelle de Mimpara chez les enfants âgés de 3 ans à moins de 18 ans ne doit pas être supérieure à 0,20 mg/kg de poids corporel par jour.

Si vous êtes traité pour un cancer de la parathyroïde ou pour une hyperparathyroïdie primaire

La dose initiale habituelle de Mimpara chez les adultes est de 30 mg (un comprimé) deux fois par jour.

Si vous avez pris plus de Mimpara que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus de Mimpara que vous n’auriez dû, vous devez consulter immédiatement votre

médecin. Les signes possibles de surdosage comprennent des engourdissements ou des picotements autour de la bouche, des douleurs musculaires ou des crampes et des convulsions.

Si vous oubliez de prendre Mimpara

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous avez oublié de prendre une dose de Mimpara, prenez normalement la dose suivante.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Prévenez immédiatement votre médecin :

Si vous commencez à ressentir des engourdissements et des picotements autour de la bouche,

des douleurs musculaires ou des crampes et des convulsions. Cela peut signifier que votre taux de calcium est trop bas (hypocalcémie).

Si vous ressentez un gonflement du visage, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge, ce qui peut causer de la difficulté à avaler ou à respirer (angio-œdème).

Très fréquents : peut concerner plus de 1 patient sur 10

nausées et vomissements ; ces effets sont normalement légers et transitoires.

Fréquents : peut concerner jusqu’à 1 patient sur 10

sensations de vertige

engourdissement ou sensation de picotements (paresthésie)

perte (anorexie) ou diminution d’appétit

douleurs musculaires (myalgies)

fatigue (asthénie)

rashs cutanés

diminution du taux de testostérone

taux sanguins de potassium élevés (hyperkaliémie)

réactions allergiques (hypersensibilité)

maux de tête

épisodes convulsifs (convulsions ou spasmes)

pression artérielle basse (hypotension)

infection respiratoire haute

difficultés respiratoires (dyspnée)

toux

indigestion (dyspepsie)

diarrhée

douleurs abdominales, douleurs épigastriques

constipation

spasmes musculaires

douleurs dorsales

taux de calcium sanguin faible (hypocalcémie)

Non connue : la fréquence ne peut être estimée à partir des données disponibles

urticaire

gonflement du visage, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge pouvant entrainer des difficultés à avaler ou à respirer (angio-œdème).

rythme cardiaque anormalement rapide ou fort pouvant être associé à un faible taux de calcium sanguin (allongement de l’intervalle QT et arythmie ventriculaire causés par une hypocalcémie).

Après avoir pris du Mimpara, un très petit nombre de patients ayant une insuffisance cardiaque a présenté une aggravation de la maladie et/ou une pression artérielle basse (hypotension).

Déclaration des effets secondaires

votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de

Liste des effets indésirables possibles :

Douleur abdominaleUrticaire géanteTroubles de l'appétitAsthénieMal de dosConstipationTouxDiarrhéeSensation vertigineuseIndigestionRespiration difficileÉruption cutanéeMal de têteInsuffisance cardiaqueHyperkaliémieAllergieHypocalcémiePA basseSyndrome du QT longMal au coeurNerveux/nerveuseDouleurParesthésieInfection respiratoireConvulsionsTrouble de la peauSpasmesUrticaireVomiArythmie ventriculaireMal musculaireAnorexie mentale et boulimieAffections respiratoires NCADialyse