Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

PERJETA 420 mg, solution à diluer pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

Perjeta contient la substance active pertuzumab et est utilisé pour traiter les patients adultes atteints d’un cancer du sein quand :

• Le cancer du sein a été identifié comme étant de type “HER2-positif” – votre médecin fera réaliser un test pour le déterminer.

• Le cancer s’est étendu à d’autres parties du corps, telles que les poumons ou le foie (métastasé) et n’a pas été précédemment traité avec des médicaments anticancéreux (chimiothérapie) ou d’autres médicaments conçus pour se fixer à HER2 ou bien le cancer est réapparu dans le sein après un précédent traitement.

• Le cancer ne s'est pas étendu à d'autres parties du corps et un traitement va être administré avant

la chirurgie (un traitement avant la chirurgie est appelé traitement néoadjuvant).

• Le cancer ne s'est pas étendu à d'autres parties du corps et un traitement va être administré après

la chirurgie (un traitement après la chirurgie est appelé traitement adjuvant).

En association à Perjeta, vous allez également recevoir du trastuzumab et des médicaments appelés chimiothérapie. Les informations concernant ces médicaments sont décrites dans les notices d’information respectives. Interrogez votre médecin ou votre infirmier/ère pour obtenir des informations à propos de ces médicaments.

Comment agit Perjeta ?

Perjeta est un type de médicament appelé “anticorps monoclonal” qui se fixe à des cibles spécifiques dans votre corps et sur les cellules cancéreuses.

Perjeta reconnait et se fixe sur une cible appelée “récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain” (HER2). HER2 est présent en grande quantité à la surface de certaines cellules cancéreuses dont il stimule la croissance. Lorsque Perjeta se fixe aux cellules cancéreuses HER2, il peut ralentir ou arrêter la croissance des cellules cancéreuses, ou entraîner leur mort.

Que contient ce médicament ?

pertuzumab

Comment le prendre ?

Administration de ce médicament

Perjeta vous sera administré par un médecin ou un/une infirmier/ère dans un hôpital ou une clinique.

• Il est administré par un goutte à goutte dans une veine (perfusion intraveineuse) une fois toutes les trois semaines.

• La quantité de médicament qui vous est administrée et la durée de la perfusion sont différentes

entre la première dose et les doses suivantes.

• Le nombre de perfusions qui vous sera administré dépend de la façon dont vous répondez au

traitement et du fait que vous recevez le traitement avant ou après la chirurgie (traitement néoadjuvant ou adjuvant) ou pour une maladie qui s'est étendue.

• Perjeta est administré avec d'autres traitements anticancéreux (le trastuzumab et une chimiothérapie).

Pour la première perfusion :

• Vous recevrez 840 mg de Perjeta sur 60 minutes. Votre médecin ou votre infirmier/ère

surveillera l’apparition d’effets indésirables durant votre perfusion et pendant 60 minutes après la fin de celle-ci.

• Vous recevrez également du trastuzumab et une chimiothérapie.

Pour toutes les perfusions suivantes , si la première perfusion a été bien tolérée :

• Vous recevrez 420 mg de Perjeta sur 30 à 60 minutes.Votre médecin ou votre infirmier/ère surveillera l’apparition d’effets indésirables durant votre perfusion et pendant 30 à 60 minutes après la fin de celle-ci.

• Vous recevrez également du trastuzumab et une chimiothérapie.

Pour plus d’informations sur la dose de trastuzumab et de chimiothérapie (qui peuvent également provoquer des effets indésirables), veuillez vous référer à la notice d'information de ces médicaments.

Si vous avez des questions au sujet de ces médicaments, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Si vous oubliez de recevoir Perjeta

Si vous oubliez ou manquez votre rendez-vous pour recevoir Perjeta, établissez un autre rendez-vous dès que possible. Si il s’est écoulé 6 semaines ou plus depuis votre dernière visite, vous recevrez une dose plus élevée de Perjeta de 840 mg.

Si vous arrêtez de recevoir Perjeta

N’arrêtez pas de recevoir ce médicament sans en parler d'abord à votre médecin. Il est important que vous receviez toutes les perfusions qui ont été recommandées.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves Prévenez immédiatement un médecin ou un/une infirmier/ère si vous remarquez un des effets indésirables suivants :

• Diarrhée très sévère ou persistante (7 selles ou plus par jour).

• Diminution du nombre ou faible quantité de globules blancs (mise en évidence par un examen

sanguin), avec ou sans fièvre, pouvant augmenter le risque d’infection.

• Réactions à la perfusion dont les symptômes peuvent être légers ou plus sévères et peuvent

inclure une sensation de malaise (nausée), de la fièvre, des frissons, une sensation de fatigue, des maux de tête, une perte d’appétit, des douleurs articulaires et musculaires et des bouffées de chaleur.

• Réactions allergiques et anaphylactiques (réactions allergiques plus sévères) dont les

symptômes peuvent inclure un gonflement de votre visage et de votre gorge, accompagné d’une difficulté à respirer. Très rarement, des patients sont décédés en raison de réactions anaphylactiques durant la perfusion de Perjeta.

• Problèmes cardiaques (insuffisance cardiaque) dont les symptômes peuvent inclure une toux,

un essoufflement et un gonflement (rétention d'eau) de vos jambes ou de vos bras.

• Syndrome de lyse tumorale (affection pouvant survenir lorsque les cellules cancéreuses

meurent rapidement) entraînant des changements des concentrations sanguines en potassium et en métabolites mis en évidence par des analyses de sang. Les symptômes peuvent inclure des problèmes rénaux (faiblesse, essouflement, fatigue et confusion), des problèmes cardiaques(battements irréguliers avec un rythme cardiaque accéléré ou ralenti), convulsions, vomissements ou diarrhées et picotements de la bouche, des mains ou des pieds.

Prévenez immédiatement un médecin ou un/une infirmier/ère si vous remarquez un des effets indésirables ci-dessus.

Autres effets indésirables :

Très fréquents (pouvant affecter plus de 1 personne sur 10) :

• Diarrhée • Perte de cheveux

• Sensation de malaise ou d'être malade • Eruption

• Inflammation de votre tube digestif (par exemple un mal de bouche) • Diminution du nombre de globules rouges - mise en évidence par un examen sanguin

• Douleurs articulaires ou musculaires, faiblesse musculaire • Constipation

• Diminution de l'appétit • Perte ou altération du goût

• Fièvre • Chevilles enflées ou autres parties du corps enflées dues à une importante rétention d’eau

• Insomnie • Bouffées de chaleur

• Sensation de faiblesse, d’engourdissement, de picotement ou de fourmillement affectant principalement les pieds et les jambes

• Saignements de nez

• Toux

• Brûlures d’estomac • Sécheresse, démangeaisons ou problèmes de peau de type acné

• Problèmes d'ongles • Mal de gorge, nez rouge, douloureux ou qui coule, symptômes pseudo-grippaux et fièvre

• Larmoiement • Fièvre associée à un taux dangereusement bas d’un type de globules blancs (neutrophiles)

• Douleur dans le corps, les bras, les jambes et l’abdomen • Essoufflement

• Sensation de vertige

Fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10) :

• Une sensation d’engourdissement, de picotement ou de fourmillement dans les pieds ou les mains ; piqûre aigue, élancement, sensation douloureuse de froid ou de brûlure ; sensation douloureuse suite à quelque chose qui ne devrait pas être douloureux tel qu’un léger effleurement ; diminution de l’aptitude à ressentir les variations de froid ou de chaleur ; perte de l’équilibre ou de la coordination

• Inflammation du lit d’ongles où l'ongle et la peau se rencontrent • Infection de l’oreille, du nez ou de la gorge • Affection au cours de laquelle le ventricule gauche du cœur est fonctionnellement déficient,

avec ou sans symptômes

Peu fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 100) :

• Symptômes thoraciques comme une toux sèche ou un essoufflement (signes possibles d’une

pneumopathie interstitielle, une affection endommageant les tissus autour des alvéoles pulmonaires)

• Liquide autour des poumons provoquant des difficultés à respirer

Si vous ressentez un des symptômes ci-dessus après que le traitement avec Perjeta ait été arrêté, vous devez immédiatement consulter votre médecin et l’informer que vous avez été précédemment traité avec Perjeta.

Certains des effets indésirables que vous présentez peuvent être dus à votre cancer du sein. Si vous recevez au même moment Perjeta avec le trastuzumab et une chimiothérapie, certains de ces effets peuvent également être causés par ces autres médicaments.

Les effets indésirables :

Perte des cheveux ou de poilsRéaction anaphylactiqueAsthénieCancerDiarrhéePerte d'énergieFièvreMal de têteAllergieMal au coeurNeutropénieVomiFrissonsRéaction indésirablePerfusionNeutropénie fébrile