Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

INDOCOLLYRE 0,1 %, collyre en solution

À quoi sert ce médicament ?

Ce collyre est préconisé au cours de certaines interventions chirurgicales de l’œil et de leurs suites opératoires :

    · Inhibition du myosis (rétrécissement du diamètre de la pupille).

    · Prévention des manifestations inflammatoires liées à la chirurgie de la cataracte et du segment antérieur de l’œil.

    · Traitement des manifestations douloureuses liées à la kératectomie photoréfractive (chirurgie correctrice de la myopie).

Que contient ce médicament ?

indométacine

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.08

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie chez l’adulte

    · inhibition du myosis per-opératoire : 4 gouttes la veille de l’intervention, 4 gouttes dans les 3 heures qui précèdent l’intervention ;

    · prévention des manifestations inflammatoires liées aux interventions chirurgicales de la cataracte et du segment antérieur de l’œil : 1 goutte, 4 à 6 fois par jour jusqu'à complète disparition de la symptomatologie en débutant le traitement 24 heures avant l’intervention ;

    Quels sont ses effets indésirables possibles ?

    Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

    Effets indésirables peu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

    Effets sur l’œil

    Irritation oculaire (brûlures transitoires), douleur oculaire (picotements).

    Effets indésirables rares (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

    Effets généraux

    Réactions d’hypersensibilité (avec démangeaisons ou rougeur).

    Effets sur l’œil

    Rougeur conjonctivale, rougeur oculaire, augmentation de la sécrétion lacrymale, gonflement des paupières, gonflement de la cornée (couche transparente située à l’avant de l’œil), kératite (inflammation de la cornée), ulcère de la cornée, perforation cornéenne, défauts visuels.

    Des complications cornéennes telles que des kératites ou des ulcères cornéens pouvant aller jusqu’à la perforation ont été rapportés, particulièrement chez des patients à risque traités par des corticostéroïdes et/ou chez ceux dont la cornée était déjà altérée.