Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

IOPIDINE 0,5 %, collyre en solution

À quoi sert ce médicament ?

IOPIDINE 0,5 %, collyre en solution contient de l’apraclonidine (sous forme de chlorhydrate) comme substance active.

IOPIDINE appartient à un groupe de médicaments appelés agonistes alpha.

Il est utilisé pour le traitement du glaucome chronique chez les personnes prenant déjà d’autres médicaments pour traiter cette maladie.

Chez ces personnes, IOPIDINE aide à réduire la pression du fluide présent dans l’œil et peut retarder l’intervention chirurgicale nécessaire à la correction de cette pression.

Que contient ce médicament ?

apraclonidine

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 11.78

Comment le prendre ?

Posologie recommandée

La posologie recommandée est 1 goutte dans votre œil ou vos yeux, 3 fois par jour.

1 2 3

Enlevez la bague détachable du capuchon la première fois que vous ouvrez le flacon.

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Mode d’administration

    · Lavez-vous les mains avant de commencer.

    · Dévissez le capuchon du flacon.

    · Tenez le flacon tête en bas, entre votre pouce et vos autres doigts.

    · Penchez la tête en arrière.

    · Avec un doigt, tirez votre paupière vers le bas pour créer un « sillon » entre la paupière et votre œil. La goutte sera déposée à cet endroit (figure 1).

    · Rapprochez l’embout du flacon de l’œil. Si besoin, utilisez le miroir.

    · Ne touchez pas votre œil ou vos paupières, les surfaces voisines ou d’autres surfaces avec le compte-gouttes. Cela peut infecter le collyre.

    · Appuyez légèrement sur la base du flacon pour libérer une goutte à la fois (figure 2).

    · Ne comprimez pas le flacon, il est conçu pour qu’une légère pression sur la base suffise.

    · Après avoir utilisé IOPIDINE, appuyez avec un doigt sur le coin de votre œil près du nez (figure 3). Ceci permet d’empêcher la pénétration de IOPIDINE dans le reste du corps.

    · Si vous devez traiter les deux yeux, recommencez ces étapes pour l’autre œil. Refermez bien le flacon immédiatement après usage.

    · Si une goutte tombe à côté de votre œil, recommencez.

    · En cas d’ingestion d’IOPIDINE, consultez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez d’utiliser IOPIDINE :

Continuez votre traitement normalement. Cependant, si le moment de la dose suivante est proche, ne prenez pas la dose oubliée et reprenez votre posologie normale. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose oubliée.

Si vous avez utilisé plus de IOPIDINE que vous n’auriez dû :

Rincez votre œil abondamment à l’eau tiède. Ne mettez pas d’autre goutte jusqu’à ce que le moment soit venu de mettre la goutte suivante.

En cas d’ingestion accidentelle, les symptômes de surdosage peuvent inclure une diminution de la pression artérielle, somnolence, diminution des battements cardiaques, hypoventilation (souffle moins rapide et moins profond), et convulsions.

Si vous utilisez d’autres collyres ou pommades ophtalmiques :

Attendre au moins 5 minutes entre chaque médicament. Les pommades ophtalmiques doivent être administrées en dernier.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de IOPIDINE, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

IOPIDINE peut entraîner des réactions allergiques. Si vous ressentez un ou plusieurs des symptômes oculaires suivants : rougeur, démangeaison, gêne, larmoiement des yeux, sensation anormale dans l’œil, gonflement de l’œil et de la paupière, mauvaise vision, consultez votre médecin immédiatement.

Si votre vision s’aggrave juste après avoir utilisé IOPIDINE, arrêtez de l’utiliser et consultez votre médecin immédiatement.

    · Vous pouvez ressentir un ou plusieurs des effets suivants dans votre œil ou vos yeux :

Très fréquents (pouvant affecter plus d’une personne sur 10) : rougeur qui augmente, démangeaison, inflammation.

Fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) : gêne oculaire, larmoiement des yeux, gonflement des paupières, sensation d’avoir du sable dans l’œil, œil sec, formation de croûtes sur le bord des paupières.

Peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) : œdème des paupières, gonflement de l’œil, vision anormale, douleur, inflammation et irritation de l’œil ou des paupières, lésion de la surface de la cornée (partie avant de l’œil), sensibilité à la lumière, rougeur de la paupière, élévation ou rétractation des paupières, augmentation de la taille de la pupille, vision diminuée, vision trouble, paupière tombante, écoulement oculaire ou blanchiment oculaire.

    · Vous pouvez également ressentir des effets dans d’autres parties du corps, notamment :

Fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) : sécheresse de la bouche, inflammation à l’intérieur du nez, dermatite, sécheresse du nez, faiblesse corporelle, maux de tête, goût inhabituel dans la bouche.

Peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) : douleur thoracique, gonflement des mains, des pieds ou des extrémités, battements cardiaques irréguliers, constipation, nausées, sensation de fatigue, mal de gorge, nez qui coule, douleurs musculaires, mauvaise coordination, somnolence, vertiges, sensation de fourmillement, anxiété, dépression, difficultés à s’endormir, essoufflement ou difficultés à respirer, odorat perturbé, gonflement du visage, irritabilité, dilatation des vaisseaux sanguins.

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

AccidentAsthénieConjonctivitePerturbation du goûtCorps étranger dans l'oeilMal de têteDémangeaisonsTrouble respiratoireRhiniteOeil inflammatoireOedème de la paupièreCroûteNez secGêne dans l'oeilInfestationÉcoulementInfectionSécheresse des yeuxFollicules conjonctivaux