Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

ZOPICLONE EG 7,5 mg, comprimé pelliculé sécable

À quoi sert ce medicament ?

La zopiclone appartient à une classe de médicaments appelés « cyclopyrrolones ». Elle possède des propriétés similaires à celles des benzodiazépines. Vous ne devez utiliser des benzodiazépines ou des substances de type benzodiazépine que si vous souffrez de troubles sévères du sommeil, causant une détresse extrême.

La zopiclone, la substance active contenue dans ZOPICLONE EG, est un médicament hypnotique et sédatif (pilule pour dormir). Elle induit le sommeil et on l’utilise donc dans le traitement à court terme de l’insomnie.

Que contient ce médicament ?

zopiclone

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 15%

Prix: 2.94

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée est de...

Adultes

La dose recommandée est de 7,5 mg de zopiclone. Il ne faut pas dépasser cette dose.

Utilisation chez les enfants

Vous ne devez pas prendre ZOPICLONE EG si vous avez moins de 18 ans.

Patients âgés et patients ayant une altération de la fonction du foie ou des reins, ou une insuffisance respiratoire chronique (une affection où les échanges de gaz dans les poumons sont insuffisants pour répondre aux besoins de l’organisme)

Vous devez débuter le traitement à une posologie de 3,75 mg de zopiclone.

Dose maximale

Il ne faut pas dépasser une dose quotidienne d’un comprimé pelliculé de ZOPICLONE EG.

Vous pouvez casser le comprimé de la manière suivante :

    · placez le comprimé sur une table ;

    · à l’aide des deux pouces ou des deux index, appuyez de part et d’autre de la barre de cassure.

Le comprimé peut être divisé en doses égales.

Prenez ZOPICLONE EG juste avant le coucher. Veillez à avoir une période de sommeil ininterrompu de 7 à 8 heures. Avalez le comprimé avec une boisson (par ex. 1 verre d’eau), mais pas avec du jus de pamplemousse.

Durée du traitement

Votre traitement par ZOPICLONE EG doit être le plus court possible. En général, il doit durer de quelques jours à 2 semaines. Votre médecin vous expliquera comment réduire progressivement la dose de ZOPICLONE EG à la fin du traitement (arrêt progressif du traitement). Cette mesure permet de réduire le risque de symptômes de sevrage ou de rebond (voir rubrique 2. Avertissements et précautions).

Vous ne devez pas prendre ZOPICLONE EG pendant une période de plus de 4 semaines, incluant la phase d’arrêt progressif du traitement. Demandez conseil à votre médecin si vos symptômes ne s’améliorent pas durant cette période.

Si vous avez pris plus de ZOPICLONE EG 7,5 mg, comprimé pelliculé sécable que vous n’auriez dû

Si vous avez pris trop de comprimés, prévenez votre médecin ou allez directement au service des urgences de l’hôpital le plus proche.

Un surdosage par la zopiclone combinée avec certains agents pourrait s’avérer potentiellement fatal. Ces agents sont des substances ayant un effet dépresseur sur le système nerveux central, et incluent l’alcool.

Un surdosage en benzodiazépines ou substances de type benzodiazépine induit généralement une dépression du système nerveux central, allant d’une simple somnolence à un coma. Les symptômes les plus fréquents sont des vertiges, un manque d’énergie (léthargie) et des difficultés au niveau de la coordination des mouvements musculaires (ataxie).

Si vous oubliez de prendre ZOPICLONE EG 7,5 mg, comprimé pelliculé sécable

Si vous avez encore le temps de dormir pendant 7 à 8 heures, vous devez prendre immédiatement la dose oubliée.

S’il ne reste plus assez de temps, ne prenez pas la dose oubliée et ne prenez aucune autre dose avant le jour suivant, avant le coucher. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre, car ce serait pire que de ne pas prendre une dose.

Si vous arrêtez de prendre ZOPICLONE EG 7,5 mg, comprimé pelliculé sécable

L’arrêt brutal du traitement peut donner lieu à la survenue de symptômes de sevrage ou de rebond. Les symptômes de sevrage peuvent inclure :

    · maux de tête ;

    · douleurs musculaires ;

    · anxiété extrême ;

    · tension ;

    · nervosité ;

    · confusion ;

    · irritabilité.

Dans les cas sévères, les symptômes de sevrage suivants peuvent survenir :

    · altération de la perception du monde, avec un sentiment d’étrangeté et d’irréalité (déréalisation) ;

    · perte de votre propre identité personnelle, suivie de sensations d’irréalité et d’étrangeté (dépersonnalisation) ;

    · hypersensibilité au son (hyperacousie) ;

    · engourdissement et picotements dans les bras et les jambes ;

    · hypersensibilité à la lumière, au bruit ou au contact physique ;

    · visualisation, audition ou sensation de choses qui n’existent pas réellement (hallucinations) ;

    · crises d’épilepsie.

Le risque de développer ces symptômes augmente avec la dose et la durée du traitement. Votre médecin vous conseillera donc concernant la manière de réduire progressivement la dose.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

La réaction indésirable la plus fréquente de la zopiclone consiste en un goût amer ou en un arrière-goût métallique.

Les effets indésirables suivants ont été observés chez les patients traités par zopiclone.

Très fréquent (pouvant affecter plus de 1 personne sur 10) :

    · un goût amer ou métallique (dysgueusie).

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

    · somnolence le jour suivant ;

    · diminution de la vigilance ;

    · maux de tête ;

    · vertiges ;

    · problèmes gastro-intestinaux, incluant des nausées et des vomissements.

Rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

    · augmentations légères à modérées de certaines enzymes du foie (transaminases sériques et/ou phosphatases alcalines) ;

    · perte de mémoire (amnésie) ;

    · incoordination ;

    · difficultés au niveau de la coordination des mouvements musculaires (ataxie), survenant principalement au début du traitement et disparaissant généralement après une utilisation répétée ;

    · légère sensation d’hébétude ;

    · vision double, survenant principalement au début du traitement et disparaissant généralement après une utilisation répétée ;

    · bouche sèche ;

    · réactions cutanées, incluant une urticaire ;

    · faiblesse musculaire ;

    · risque de chute, plus particulièrement chez les personnes âgées (voir également rubrique 2 : Avertissements et précautions) ;

    · fatigue ;

    · diminution de la sensibilité ;

    · confusion ;

    · dépression ;

                      Très rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000) :

                        · gonflement du visage, des lèvres ou de la langue s’accompagnant de difficultés pour avaler ou pour respirer (angio-œdème) ;

                        · réactions allergiques sévères (réactions anaphylactiques) ;

                        · réactions cutanées sévères (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique/syndrome de Lyell, érythème polymorphe) ;

                        · modification du désir sexuel (diminution de la libido).

                      Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

                        · dépendance physique et psychologique ;

                        · somnambulisme (fait de marcher la nuit et comportements associés, voir également rubrique 2 : Avertissements et précautions).

                      Même lorsque l’on prend le médicament normalement aux doses prescrites, une perte de mémoire (à court terme) peut survenir, parfois en association avec un comportement inapproprié. Le risque de cet effet augmente avec des doses plus élevées.

                      Pendant le traitement par ZOPICLONE EG, une dépression préexistante peut devenir apparente.

                      L’utilisation de ZOPICLONE EG peut induire une dépendance physique ou psychologique. Dès lors, l’arrêt du traitement peut donner lieu à la survenue de réactions de sevrage ou à la réapparition de l’insomnie. Veuillez consulter également la rubrique 2 : Avertissements et précautions.

                      Déclaration des effets secondaires

                      Les effets indésirables :

                      Sensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionMal de têteSymptômes de nausées et vomissementsSomnolence