information medicament

EXFORGE HCT 10 mg/160 mg/25 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

Les comprimés d’Exforge HCT contiennent trois substances appelées amlodipine, valsartan et

hydrochlorothiazide. Toutes ces substances contribuent au contrôle de la tension artérielle lorsque celle-ci est trop élevée.

     L’amlodipine appartient à un groupe de substances appelées « inhibiteurs calciques ».

L’amlodipine empêche le calcium de traverser la paroi des vaisseaux sanguins, ce qui empêche les vaisseaux sanguins de se rétrécir.

     Le valsartan appartient à un groupe de substances appelées « antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II ». L’angiotensine II est produite par le corps et elle provoque le rétrécissement

des vaisseaux sanguins, avec pour conséquence une augmentation de la tension artérielle. Le valsartan agit en bloquant l’effet de l’angiotensine II.

     L’hydrochlorothiazide appartient à une classe de médicaments appelés « diurétiques thiazidiques ». L’hydrochlorothiazide augmente le débit urinaire, ce qui fait également baisser la

pression artérielle. Du fait de ces trois mécanismes, les vaisseaux sanguins se relâchent et la tension artérielle diminue.

Exforge HCT est utilisé pour traiter l’hypertension artérielle chez les patients adultes dont la pression

artérielle est déjà contôlée par la prise d’amlodipine, de valsartan et d’hydrochlorothiazide et qui peuvent bénéficier de la prise d’un seul comprimé contenant les trois substances.

Que contient ce médicament ?

hydrochlorothiazide

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin.

Vérifiez auprès de votre médecin en cas de doute. Cela vous aidera à obtenir les meilleurs résultats possibles et à diminuer le risque d’effets indésirables.

La dose habituelle d’Exforge HCT est d’ un comprimépar jour.

     Il est recommandé de prendre le comprimé à la même heure chaque jour, de préférence le matin.

     Avaler les comprimés tels quels avec un verre d’eau.

    Selon la manière dont vous allez réagir au traitement, votre médecin pourra vous proposer une dose plus forte ou plus faible.

    Ne pas dépasser la dose prescrite.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Comme pour toute association contenant trois substances actives, des effets indésirables associés à chaque composant individuel ne peuvent être exclus. Les effets indésirables rapportés avec Exforge

HCT ou une de ses trois substances actives (amlodipine, valsartan et hydrochlorothiazide) sont listés ci-dessous et peuvent survenir avec l’utilisation d’Exforge HCT.

Certains effets indésirables peuvent être graves et nécessitent une prise en charge médicale immédiate.

Consultez un médecin immédiatement si vous présentez l’un des effets indésirables graves suivants après la prise de ce médicament :

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

sensations vertigineuses

pression artérielle basse (sensation d’évanouissement, étourdissements, perte de conscience soudaine)

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

diminution importante du débit urinaire (diminution de la fonction rénale)

Rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

saignement spontané

battements cardiaques irréguliers

troubles hépatiques

Très rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000) :

respiration sifflante soudaine, douleur thoracique, essoufflement ou difficultés respiratoires

gonflement des paupières, du visage ou des lèvres

gonflement de la langue et de la gorge entraînant de grandes difficultés respiratoires

détresse respiratoire aiguë (les signes comprennent un essoufflement sévère, de la fièvre, une faiblesse et une confusion)

crise cardiaque

inflammation du pancréas pouvant entraîner une douleur abdominale et dorsale sévère accompagnée d’un très grand malaise

faiblesse, bleus, fièvre et infections fréquentes

raideur

Autres effets indésirables possibles :

Très fréquent (pouvant affecter plus d’une personne sur 10) :

taux faible de potassium dans le sang

augmentation du taux de lipides dans le sang

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

somnolence

palpitations (conscience de vos battements cardiaques)

bouffées vasomotrices

gonflement des chevilles (œdème)

douleur abdominale

gêne gastrique après un repas

fatigue

maux de tête

besoin fréquent d’uriner

taux élevé d’acide urique dans le sang

taux faible de magnésium dans le sang

taux faible de sodium dans le sang

sensations vertigineuses, évanouissements lors du passage de la position assise à debout

diminution de l’appétit

nausées et vomissements

éruption accompagnée de démangeaisons et autres formes d’éruptions

incapacité à obtenir ou à maintenir une érection

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

fréquence cardiaque rapide

vertiges rotatoires

troubles de la vision

gêne gastrique

douleurs thoraciques

élévation des taux d’azote uréique, de créatinine et d’acide urique dans le sang

taux élevé de calcium, de graisses ou de sodium dans le sang

diminution du taux de potassium dans le sang

mauvaise haleine

diarrhées

bouche sèche

prise de poids

perte d’appétit

anomalies du goût

douleurs dans le dos

gonflements articulaires

crampes/faiblesse/douleurs musculaires

douleurs dans les membres

incapacité à se tenir debout ou à marcher normalement

faiblesse

anomalies de la coordination

sensations vertigineuses en passant en position debout ou après un effort

manque d’énergie

troubles du sommeil

sensations de picotements ou d’engourdissement

neuropathie

perte de conscience temporaire subite

baisse de la tension artérielle en se levant

toux

essoufflement

irritation de la gorge

transpiration excessive

démangeaisons

gonflements, rougeur et douleur le long d’une veine

rougissement de la peau

tremblements

changement de l’humeur

anxiété

dépression

insomnie

anomalies du goût

évanouissements

perte de la sensation de douleur

troubles visuels

baisse de la vision

tintements dans les oreilles

éternuements et écoulement nasal provoqués par une inflammation de la muqueuse du nez (rhinite)

modifications du transit intestinal

indigestion

chute des cheveux

démangeaisons cutanées

changement de coloration de la peau

difficultés pour uriner

augmentation des envies d’uriner la nuit

augmentation du nombre de mictions

gêne ou augmentation des seins chez l’homme

douleur

malaise

diminution du poids

Rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

taux faible de plaquettes sanguines (parfois accompagné de saignements ou de bleus sous la peau)

sucre dans les urines

taux élevé de sucre dans le sang

aggravation du diabète

gêne abdominale

constipation

affection du foie qui peut être accompagnée d’un jaunissement de la peau et des yeux, ou d’urines foncées (anémie hémolytique)

augmentation de la sensibilité de la peau au soleil

plaques violettes sur la peau

affections des reins

confusion

Très rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000) :

diminution du nombre des globules blancs

diminution des plaquettes sanguines pouvant entraîner une formation anormale d’hématomes ou des saignements fréquents (lésions des globules rouges)

gonflement des gencives

ballonnement abdominal (gastrite)

inflammation du foie (hépatite)

jaunissement de la peau (ictère)

élévation des enzymes hépatiques pouvant avoir un effet sur certaines analyses médicales

augmentation de la tension musculaire

inflammation des vaisseaux sanguins, souvent accompagnée d’une éruption cutanée

sensibilité à la lumière

troubles associant une rigidité, des tremblements et/ou troubles du mouvement

fièvre, maux de gorge ou aphtes buccaux, infections plus fréquentes (manque ou taux faible de globules blancs dans le sang)

pâleur, fatigue, essoufflement, urines foncées (anémie hémolytique, dégradation anormale des globules rouges dans les vaisseaux sanguins ou dans une autre partie du corps)

confusion, fatigue, contractions et spasmes musculaires, respiration rapide (alcalose hypochlorémique)

douleur intense dans le haut de l’abdomen (inflammation du pancréas)

difficulté à respirer avec fièvre, toux, respiration sifflante, essoufflement (détresse respiratoire, œdème pulmonaire, pneumonie)

éruption sur le visage, douleurs articulaires, troubles musculaires, fièvre (lupus érythémateux)

inflammation des vaisseaux sanguins accompagnée de symptômes tels que éruption, taches violacées à rouges sur la peau, fièvre (vascularite)

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

modification des tests sanguins pour la fonction rénale, augmentation du taux de potassium dans votre sang, faible taux de globules rouges

taux de globules rouges anormal

taux faible de certains types de globules blancs et de plaquettes

augmentation du taux de créatinine dans le sang

anomalies des tests hépatiques

diminution importante du débit urinaire

inflammation des vaisseaux sanguins

faiblesse, hématomes et infections fréquentes (anémie aplasique)

essoufflement

diminution importante du débit urinaire (signes possibles de troubles rénaux ou d’insuffisance rénale)

spasmes musculaires

fièvre (pyrexie)

apparition de cloques sur la peau (signe de dermatite bulleuse)

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

HyperlipidémieOedèmeFièvreSyndrome de carence en potassiumPalpitationsHypomagnésémieAffections vasomotrices de la peauArrêt du traitement