Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

ARIPIPRAZOLE MYLAN 15 mg, comprimé orodispersible

À quoi sert ce médicament ?

ARIPIPRAZOLE MYLAN contient le principe actif aripiprazole et appartient à une classe de médicaments appelés antipsychotiques. Il est utilisé chez les adultes et les adolescents âgés de 15 ans ou plus pour traiter une maladie caractérisée par des symptômes tels que le fait d'entendre, de voir ou de sentir des choses qui n’existent pas, d'avoir une suspicion inhabituelle, des croyances erronées, un discours et un comportement incohérents et un retrait affectif et social. Les personnes qui présentent cette maladie peuvent également se sentir déprimées, coupables, anxieuses ou tendues.

ARIPIPRAZOLE MYLAN est utilisé chez les adultes et les adolescents âgés de 13 ans ou plus pour traiter des symptômes de type sentiment d’euphorie, une énergie excessive, une diminution du besoin de sommeil, le fait de parler trop vite avec une accélération des idées et parfois une irritabilité sévère. Chez l’adulte, il prévient également la survenue de ces symptômes chez les patients ayant répondu au traitement par ARIPIPRAZOLE MYLAN.

Que contient ce médicament ?

aripiprazole

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 18.44

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée chez l’adulte est de 15 mg par jour en une seule prise. Toutefois, votre médecin peut diminuer la dose ou l'augmenter jusqu'à 30 mg par jour maximum en une seule prise.

Patients âgés

Si vous êtes un patient âgé votre médecin pourra débuter votre traitement avec une dose plus faible que la dose recommandée.

Patients ayant des problèmes hépatiques

Informez votre médecin si vous avez de graves problèmes hépatiques, votre médecin peut être amené à ajuster la dose de votre traitement.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

ARIPIPRAZOLE MYLAN peut être débuté avec une dose faible sous la forme de solution buvable (liquide). La dose peut être augmentée graduellement afin d’atteindre pour les adolescents la dose recommandée de 10 mg une fois par jour. Cependant, votre médecin peut prescrire une dose plus faible ou plus élevée jusqu’au maximum de 30 mg une fois par jour.

Si vous avez l'impression que l'effet d’ARIPIPRAZOLE MYLAN est trop fort ou trop faible, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Efforcez-vous de prendre votre ARIPIPRAZOLE MYLAN 15 mg, comprimé orodispersible au même moment chaque jour. Vous pouvez prendre le comprimé avant, pendant ou après les repas. N'ouvrir la plaquette qu'au moment de l'administration. Pour retirer un comprimé, ouvrir le carton et soulever l'aluminium de la plaquette pour voir apparaître le comprimé. Ne pas pousser le comprimé à travers l'aluminium car cela pourrait endommager le comprimé. Immédiatement après avoir ouvert la plaquette, retirer le comprimé, après s'être assuré d'avoir les mains sèches, et placer le comprimé orodispersible sur la langue. Le comprimé se dissout rapidement dans la salive. Le comprimé orodispersible peut être pris avec ou sans liquide.

Vous pouvez également dissoudre le comprimé dans l'eau et boire la suspension.

Même si vous vous sentez mieux, ne changez pas la dose ou n’arrêtez pas de prendre votre traitement par ARIPIPRAZOLE MYLAN sans avoir préalablement consulté votre médecin.

Si vous avez pris plus d’ARIPIPRAZOLE MYLAN 15 mg, comprimé orodispersible que vous n’auriez dû

Si vous vous rendez compte que vous avez pris plus d'ARIPIPRAZOLE MYLAN comprimé orodispersible que ce que votre médecin vous a prescrit (ou si quelqu’un d’autre a pris de votre ARIPIPRAZOLE MYLAN comprimé orodispersible), contactez immédiatement votre médecin. Si vous n’arrivez pas à joindre votre médecin, allez à l'hôpital le plus proche et apportez la boîte avec vous. Les signes et symptômes d’un surdosage peuvent inclure une fatigue inhabituelle, une augmentation de la pression artérielle, une somnolence, une augmentation de la fréquence cardiaque, se sentir malade (nausées), diarrhée et être malade (vomissements).

Si vous oubliez de prendre ARIPIPRAZOLE MYLAN 15 mg, comprimé orodispersible

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre ARIPIPRAZOLE MYLAN 15 mg, comprimé orodispersible

N’arrêtez pas le traitement simplement parce que vous vous sentez mieux. Il est important de continuer de prendre ARIPIPRAZOLE MYLAN comprimé orodispersible aussi longtemps que votre médecin vous l’a prescrit.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Interrompez votre traitement et contactez immédiatement votre médecin si vous ressentez les effets indésirables suivants :

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

    · perte de poids, augmentation de la soif, augmentation de la miction. Cela peut être des signes de taux élevés de glucose dans le sang (diabète sucré).

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · diminution des plaquettes dans le sang engendrant des hémorragies ou des ecchymoses plus facilement que la normale,

    · modifications des taux de certaines cellules sanguines, observables lors de tests sanguins et entraînant une augmentation des infections par rapport à la normale,

    · attaque cardiaque (arrêt cardiaque),

    · mort subite inexpliquée,

    · rythme cardiaque inhabituellement lent ou anormal, observable lors de test,

    · réaction allergique (par exemple, gonflement de la bouche, de la langue, du visage et de la gorge, difficulté à respirer et à avaler, démangeaisons, éruption cutanée),

    · apparition ou aggravation du diabète, acidocétose (cétones dans le sang et l'urine) ou coma,

    · suicide, pensées suicidaires, tentative de suicide,

    · convulsions,

    · syndrome sérotoninergique (réaction qui peut se traduire par des sentiments d'euphorie, une somnolence, une maladresse, une agitation, une sensation d’ébriété, une fièvre, des sueurs ou des contractures musculaires),

    · combinaison de fièvre, de raideur musculaire, de respiration plus rapide, de transpiration, de réduction de la conscience et de changements brusques de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque, évanouissements (syndrome neuroleptique malin),

    · caillots sanguins dans les veines, en particulier au niveau des jambes (les symptômes comprennent gonflement, douleur et rougeur de la jambe), qui peuvent migrer à travers les vaisseaux sanguins jusqu’aux poumons provoquant une douleur thoracique et des difficultés respiratoires,

    · inhalation accidentelle de nourriture avec risque de pneumonie,

    · inflammation du pancréas, provoquant des douleurs sévères à l'estomac, souvent avec la sensation d’être malade (nausées) et être malade (vomissements),

    · difficulté à uriner (rétention urinaire),

    · insuffisance hépatique, inflammation du foie, jaunissement de la peau et de la partie blanche des yeux,

    · faiblesse musculaire, sensibilité ou douleur, et en particulier, si vous vous sentez mal ou avez une température élevée, cela peut être causé par une dégradation musculaire anormale pouvant mettre la vie en danger et entraîner des problèmes rénaux,

    · réactions allergiques graves telles qu’une réaction médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (syndrome DRESS). Le syndrome DRESS débute par des symptômes ressemblant à la grippe et un rash sur le visage, puis sur tout le corps, avec élévation de la température, gonflement des ganglions lymphatiques, accroissement du taux des enzymes du foie dans le sang et augmentation d’un type de globules blancs (éosinophilie).

Autres effets indésirables possibles :

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

    · mouvements incontrôlables ou secousses, maux de tête, endormissement, somnolence, vertiges, tremblements,

    · incapacité à rester immobile, difficulté à rester assis(e),

    · fatigue,

    · se sentir malade (nausées), être malade (vomir), indigestion, constipation, augmentation de la production de salive,

    · difficulté à dormir, agitation, sentiment d'angoisse,

    · vision trouble.

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

    · mouvements incontrôlables de la bouche, de la langue ou des membres (dyskinésie tardive),

    · spasmes musculaires incontrôlables affectant les yeux, la tête, le cou ou le corps (dystonie),

    · étourdissements, vertiges ou évanouissement en passant d’une position assise ou allongée à la position debout,

    · fréquence cardiaque rapide,

    · jambes sans repos,

    · vision double,

    · sensibilité de l’œil à la lumière,

    · dépression,

    · intérêt sexuel augmenté ou altéré,

    · niveaux élevés de l'hormone prolactine, ce qui peut être observé dans les tests sanguins,

    · glycémie élevée, qui peut être observée dans les analyses de sang,

    · hoquet.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés depuis la mise sur le marché de l’aripiprazole par voie orale mais leur fréquence de survenue est indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    · faible taux de sodium dans le sang, ce qui peut être observé dans les tests sanguins,

    · prise de poids, perte de poids, perte d’appétit (anorexie),

    · nervosité, agitation, agression,

    · trouble de la parole,

    · fixation du globe oculaire dans une position,

    · évanouissement, hypertension artérielle,

    · spasme des muscles du larynx, difficulté à avaler,

    · gêne abdominale et gastrique, diarrhée,

    · éruption cutanée, sensibilité de la peau à la lumière, perte de cheveux inhabituelle ou éclaircie, transpiration excessive,

    · raideur, douleur musculaire,

    · fuites urinaires (incontinence urinaire),

    · symptômes de sevrage chez les nouveau-nés en cas d'exposition durant la grossesse (voir rubrique 2 « Grossesse »),

    · érection prolongée et/ou douloureuse,

    · difficulté à contrôler la température corporelle ou surchauffe, douleur thoracique et gonflement des mains, des chevilles ou des pieds,

    · tests anormaux de la fonction hépatique, qui peuvent être observés dans les tests sanguins,

    · augmentation ou fluctuation de la glycémie, augmentation de l'hémoglobine glycosylée ce qui peut être observé dans les analyses de sang

              · Informez votre médecin si vous présentez l’un de ces comportements ; il discutera avec vous des moyens pour gérer ou réduire ces symptômes.

            Chez des personnes âgées souffrant de démence, des cas de décès ont été rapportés plus fréquemment lors de la prise d'aripiprazole. De plus, des cas d'accident vasculaire cérébral ou d’accident ischémique transitoire (« attaque ») ont été rapportés.

            Effets indésirables supplémentaires chez les enfants et les adolescents

            Des adolescents âgés de 13 ans et plus ont présenté des effets indésirables qui étaient similaires en termes de fréquence et de nature à ceux des adultes, à l’exception de la somnolence, des mouvements brusques et saccadés incontrôlables, de l’agitation et de la fatigue qui étaient très fréquents (affectant plus de 1 patient sur 10) et des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, de la sécheresse buccale, de l’augmentation de la fréquence cardiaque, de la prise de poids, de l’augmentation de l’appétit, des contractions musculaires, des mouvements incontrôlés des membres et des sensations vertigineuses, en particulier en passant d’une position assise ou allongée à la position debout, qui étaient fréquents (affectant plus de 1 patient sur 100).

            Les effets indésirables :

            Douleur abdominaleTrouble extrapyramidalJeûneYeux troublesAdolescenceAngoisseTroubles du rythme cardiaqueDépression maniaqueConstipationDiabèteSensation vertigineuseDyskinésieIndigestionRespiration difficilePerte d'énergieMal de têteFréquence cardiaqueMal au coeurSchizophrénieSalive augmentéeSpasmesTremblementVomiSecousse musculaireAppétit augmentéSédationProtrusion de la langueGain pondéral anormalAkathisieOppressionInsomnieImpatienceSomnolence