Notice médicament

information medicament

OXYNORMORO 20 mg, comprimé orodispersible

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est un analgésique opioïde (destiné à soulager la douleur).

OXYNORMORO comprimé orodispersible est utilisé pour le traitement des douleurs intenses qui ne peuvent être correctement traitées que par des analgésiques forts, notamment les douleurs cancéreuses.

Que contient ce médicament ?

oxycodone

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 5.82

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou de votre pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou votre pharmacien en cas de doute.

Comment prendre le comprimé d’OXYNORMORO :

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables très fréquents (peuvent concerner plus de 1 patient sur 10) sont :

    · constipation, qu’il convient de traiter,

    · somnolence, nausées et vomissements, qui régressent après un certain temps,

    · sensations vertigineuses, prurit, maux de tête.

Les effets indésirables fréquents (peuvent concerner entre 1 et 10 patients sur 100) sont :

    · diminution de l’appétit,

    · anxiété, état confusionnel, dépression, insomnie, nervosité, troubles de la pensée, cauchemars, plus spécialement chez le sujet âgé, avec éventuellement hallucinations (perception anormale d’un objet qui n’existe pas dans la réalité),

    · tremblements, augmentation de la pression intracrânienne se traduisant par des maux de tête voire des vomissements,

    · difficultés à respirer (dyspnée),

    · douleurs abdominales, diarrhée, sécheresse de la bouche, douleurs au niveau de l’estomac (dyspepsies),

    · éruption cutanée, transpiration excessive (hyperhidrose),

    · asthénie.

Les effets indésirables peu fréquents (peuvent concerner entre 1 et 10 patients sur 1000) sont :

    · réaction allergique (hypersensibilité),

    · déshydratation,

    · agitation, changement rapide et important de l’humeur (labilité émotionnelle), troubles de l’humeur, hallucinations, diminution de la libido, dépendance au médicament (voir rubrique « Mises en gardes spéciales »),

    · troubles de la mémoire (amnésie), convulsions, tonus musculaire trop élevé (hypertonie), diminution de la sensibilité au toucher (hypoesthésie), contractions musculaires involontaires, troubles du langage, malaise (syncope), sensations de fourmillements ou d’engourdissements dans les membres (paresthésies), troubles du goût (dysgueusie),

    · troubles de la vision, rétrécissement de la pupille (myosis),

    · vertiges,

    · palpitations (en cas de syndrome de sevrage),

    · dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation),

    · respiration lente et peu profonde (dépression respiratoire),

    · difficultés à avaler (dysphagie), flatulences, rots, occlusion intestinale (iléus),

    · augmentation des enzymes hépatiques,

    · sécheresse de la peau,

    · rétention urinaire,

    · troubles de l’érection,

    · frissons, syndrome de sevrage, malaise, gonflement des mains, des chevilles et des pieds (œdème, œdème périphérique), accoutumance au médicament (tolérance), soif.

Les effets indésirables rares (peuvent concerner entre 1 et 10 patients sur 10 000) sont :

    · ralentissement des battements du cœur (bradycardie),

    · pression artérielle basse (hypotension), étourdissements au passage à la position debout (hypotension orthostatique),

    Les effets indésirables suivants sont de fréquence indéterminée :

    · réaction allergique sévère (réaction anaphylactique),

    · agressivité,

    · douleur anormalement intense (hyperalgésie), léthargie,

    · problèmes respiratoires pendant le sommeil (syndrome d'apnée du sommeil),

    · caries dentaires,

    · diminution de sécrétion de la bile (cholestase), douleur au niveau du foie (colique biliaire),

    · absence de règles (aménorrhée),

    · insuffisance en hormones sexuelles (hypogonadisme)

    · syndrome de sevrage chez le nouveau-né,

    En cas d’arrêt brutal de ce médicament, un syndrome de sevrage peut apparaître dont les symptômes sont : bâillements, anxiété, irritabilité, insomnie, frissons, dilatation des pupilles, bouffées de chaleur, tremblements, sueurs, larmoiement, écoulement nasal, nausées, vomissement, perte d’appétit, douleurs abdominales, diarrhée, douleurs musculaires ou articulaires, agitation et convulsions.

Liste des effets indésirables possibles :

Douleur abdominaleAngoisseTroubles de l'appétitAsthénieConfusConstipationDépressionDiarrhéeSensation vertigineuseIndigestionRespiration difficileÉruption cutanéeHallucinantMal de têteHyperhidroseMal au coeurSymptômes de nausées et vomissementsNerveux/nerveuseCauchemarDémangeaisonsTremblementVomiPression du LCR augmentéeTroubles de la penséeInsomnieSomnolence