Notice médicament

information medicament

ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN 0,02 mg/3 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN est une pilule contraceptive utilisée afin d'éviter une grossesse.

Chaque comprimé contient une faible quantité de deux substances à activité hormonale : la drospirénone et l'éthinylestradiol.

Les contraceptifs oraux qui contiennent deux substances à activité hormonale sont appelés contraceptifs oraux « combinés ».

Que contient ce médicament ?

éthinylestradiol

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Prenez un comprimé de ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN chaque jour, éventuellement avec un peu d'eau. Vous pouvez prendre le comprimé au cours ou en dehors des repas. Prenez votre comprimé chaque jour à la même heure.

La plaquette contient 21 comprimés. A côté de chaque comprimé est imprimé le jour de la semaine où vous devez le prendre. Si, par exemple, vous commencez à prendre ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN un mercredi, prenez le comprimé à côté duquel est inscrit « Mer ». Suivez la direction de la flèche indiquée sur la plaquette jusqu'à ce que vous ayez pris les 21 comprimés.

Ne prenez pas de comprimés pendant les 7 jours suivants. Pendant ces 7 jours sans prise de comprimé (appelée période d'arrêt) vos règles devraient commencer. Elles sont appelées « hémorragies de privation » et commencent en général 2 à 3 jours après la prise du dernier comprimé de ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN.

Le 8ème jour après la prise du dernier comprimé de la plaquette de ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN (c'est-à-dire après la période de 7 jours d'interruption), commencez la plaquette suivante, même si l'hémorragie de privation n'est pas terminée. Vous commencerez toujours chaque plaquette le même jour de la semaine et vos règles surviendront à peu près le même jour, tous les mois.

Si vous utilisez ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN de cette façon, vous êtes protégée d'une grossesse y compris pendant la période de 7 jours où vous ne prenez pas de comprimés.

Quand devez-vous commencer la première plaquette ?

    Commencez ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN le 1er jour de votre cycle (c'est-à-dire, le 1er jour de vos règles). Si vous commencez ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN le 1er jour de vos règles, vous êtes immédiatement protégée d'une grossesse. Vous pouvez également commencer ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN entre le 2ème et le 5ème jour de votre cycle, mais vous devez alors utiliser une méthode contraceptive complémentaire (par exemple un préservatif) pendant les 7 premiers jours.

    Vous pouvez commencer ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN de préférence le lendemain de la prise du dernier comprimé actif (dernier comprimé contenant les substances actives) de la pilule précédente, ou au plus tard le jour qui suit la période habituelle d'arrêt de prise de votre contraception précédente (ou après la prise du dernier comprimé inactif de votre contraception précédente).

    Si vous changez de l'anneau vaginal ou du patch contraceptif combiné, suivez les conseils de votre médecin.

    · Si vous utilisiez une méthode progestative seule (pilule progestative, injection, implant ou un système intra‑utérin délivrant un progestatif) :

    o si vous utilisiez une pilule progestative, vous pouvez commencer ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN à tout moment du cycle, le lendemain de l'arrêt de la pilule progestative ;

    o si vous utilisiez un implant ou un SIU (Système Intra-Utérin), vous pouvez commencer ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN le jour du retrait ;

    Cependant, quelle que soit la méthode précédente, vous devez utiliser des précautions complémentaires (par exemple un préservatif) pendant les 7 premiers jours de prise de ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN.

      Quels sont ses effets indésirables possibles ?

      Il existe une augmentation du risque de caillots sanguins dans vos veines (thrombo‑embolie veineuse [TEV]) ou dans vos artères (thrombo‑embolie artérielle [TEA]) chez toutes les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux combinés. Pour plus de précisions sur les différents risques associés à la prise de contraceptifs hormonaux combinés, reportez‑vous à la rubrique 2, « Quelles sont les informations à connaître avant de prendre ETHINYLESTRADIOL/DROSPIRENONE BIOGARAN 0,02 mg/3 mg, comprimé pelliculé ».

      Les effets indésirables suivants ont été reliés à l'utilisation de l’association éthinylestradiol et drospirénone :

      Effets indésirables fréquents, observés chez plus d'une femme sur 100 mais moins d'une sur 10 :

        · modification de l'humeur ;

        · maux de tête ;

        · douleur abdominale (douleurs à l'estomac) ;

        · acné ;

        · douleur mammaire, augmentation de la taille des seins, sensibilité mammaire, règles douloureuses ou irrégulières ;

        Effets indésirables peu fréquents, observés chez plus d'une femme sur 1000 mais moins d'une sur 100 :

        · candidose (mycose) ;

        · herpès ;

        · réactions allergiques ;

        · augmentation de l'appétit ;

        · dépression, nervosité, troubles du sommeil ;

        · sensation de picotements aux extrémités, étourdissements (vertiges) ;

        · troubles visuels ;

        · rythme cardiaque irrégulier ou exceptionnellement accélération du rythme ;

        · caillot (thrombose) dans les poumons (embolie pulmonaire), pression sanguine élevée, pression sanguine basse, migraine, varices ;

        · mal de gorge ;

        · nausées, vomissements, inflammation de l'estomac et/ou des intestins, diarrhée, constipation ;

        · gonflement soudain de la face et/ou des membranes muqueuses (langue ou gorge), et/ou difficulté à avaler ou une urticaire associée à des difficultés pour respirer (angio‑œdème), perte de cheveux (alopécie), eczéma, démangeaisons, rash, peau sèche, troubles cutanés de type gras (dermite séborrhéique) ;

        · douleur du cou et des membres, crampes musculaires ;

        · infection de la vessie ;

        · nodule dans les seins (bénin et cancer), production de lait en dehors d'une grossesse (galactorrhée), kystes des ovaires, bouffées de chaleur, absence de règles, règles très abondantes, sécrétions vaginales, sécheresse vaginale, douleur abdominale basse (douleur pelvienne), frottis cervical douteux (test de dépistage), diminution du désir sexuel,

        · rétention d'eau, manque d'énergie, soif excessive, transpiration augmentée ;

        Effets indésirables rares, observés chez plus d'une femme sur 10000 mais moins d'une sur 1000 :

        · asthme ;

        · altération de l'audition ;

        · érythème noueux (caractérisé par des nodules cutanés rougeâtres et douloureux) ;

        · érythème polymorphe (éruption cutanée avec lésions ou rougeurs en forme de « cible ») ;

        · caillots sanguins dans une veine ou une artère, par exemple :

        o dans une jambe ou un pied (thrombose veineuse profonde, TVP) ;

        o dans un poumon (embolie pulmonaire, EP) ;

        o crise cardiaque ;

        o accident vasculaire cérébral (AVC) ;

        o mini-AVC ou symptômes temporaires de type AVC, connus sous le nom d’accident ischémique transitoire (AIT) ;

        Le risque d’apparition d’un caillot sanguin peut être plus élevé si vous présentez certains autres facteurs qui augmentent ce risque (voir rubrique 2 pour plus d’informations sur les facteurs augmentant le risque de caillots sanguins et les symptômes d’un caillot sanguin).

      Liste des effets indésirables possibles :

      Douleur abdominaleDouleurs des règlesMal de têteDouleur au seinHémorragie utérine dysfonctionnelleChangements d'humeurSensibilité mammaireGain pondéral anormalAcné