Notice médicament

information medicament

STALEVO 175 mg/43,75 mg/200 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

Stalevo contient trois substances actives (la lévodopa, la carbidopa et l’entacapone) dans un même comprimé pelliculé. Stalevo est un médicament destiné au traitement de la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson est causée par la diminution de la concentration d’une substance, appelée la dopamine, dans le cerveau. La lévodopa augmente les quantités de dopamine et réduit ainsi les

symptômes de la maladie de Parkinson. La carbidopa et l'entacapone améliorent les effets antiparkinsoniens de la lévodopa.

Que contient ce médicament ?

carbidopa anhydre

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 49.64

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Pour adultes et sujets âgés :

    - Votre médecin vous dira le nombre exact de comprimés de Stalevo à prendre chaque jour.

    - Les comprimés ne sont pas destinés à être coupés ou écrasés.

    - Prendre un seul comprimé de Stalevo à chaque fois.

    - En fonction de votre réponse au traitement, votre médecin peut augmenter ou réduire la dose.

    - Si vous êtes traité(e) par les comprimés de Stalevo dosés à 175 mg/43,75 mg/200 mg, ne prenez pas plus de 8 comprimés par jour.

Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien si vous avez l'impression que l'effet de Stalevo est trop fort ou trop faible ou si vous ressentez d’éventuels effets indésirables.

Image 1

Pour la première ouverture du flacon : ôtez le bouchon

puis appuyez sur l’opercule avec votre pouce jusqu’à ce qu’il se déchire. Voir l’image 1.

Si vous avez pris plus de Stalevo que vous n'auriez dû

Si vous avez pris accidentellement plus de comprimés de Stalevo que vous n’auriez dû, consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien. En cas de surdosage, il est possible que vous

vous sentiez confus ou agité, que votre fréquence cardiaque soit plus lente ou plus rapide qu’en temps normal ou que la couleur de votre peau, de votre langue, de vos yeux ou de votre urine change.

Si vous oubliez de prendre Stalevo

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre Stalevo

N'arrêtez pas de prendre Stalevo à moins que votre médecin ne vous le demande. Dans ce cas, votre

médecin devra peut-être ajuster la posologie de vos autres médicaments antiparkinsoniens, la lévodopa en particulier, pour conserver un contrôle suffisant de vos symptômes. Si vous arrêtez

brusquement de prendre Stalevo et d’autres médicaments antiparkinsoniens, il peut s’ensuivre des effets indésirables.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament est susceptible d'avoir des effets indésirables, mais ils

ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Un grand nombre de ces effets indésirables peuvent disparaître simplement en ajustant la dose.

Si, au cours du traitement par Stalevo, vous constatez les symptômes suivants, contactez immédiatement votre médecin :

    - Vos muscles deviennent très rigides ou présentent de violentes secousses ou vous présentez des tremblements, une agitation, une confusion mentale, de la fièvre, une accélération du pouls ou

d'importantes fluctuations de votre pression artérielle. Il peut s’agir de symptômes d’un syndrome malin des neuroleptiques (SMN, une réaction sévère rare à des médicaments utilisés

pour traiter des troubles du système nerveux central) ou d’une rhabdomyolyse (un trouble musculaire grave rare).

    - Vous êtes victime d’une réaction allergique, pouvant prendre les formes suivantes : urticaire,

démangeaisons, éruption, gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge, et entraînant des difficultés pour respirer ou avaler.

Très fréquent (pouvant affecter plus d’1 personne sur 10)

    - mouvements incontrôlés (dyskinésies),

    - nausées,

    - coloration bénigne brun-rougeâtre des urines,

    - douleurs musculaires,

    - diarrhée.

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

    - sensation d’ébriété ou évanouissement dus à l'hypotension artérielle, hypertension artérielle,

    - aggravation des symptômes parkinsoniens, vertiges, somnolence,

    - vomissements, douleurs et gêne abdominales, brûlures d’estomac, sécheresse buccale, constipation,

    - insomnie, hallucinations, confusion mentale, rêves anormaux (notamment cauchemars), fatigue,

    - troubles psychiatriques – notamment pertes de mémoire, anxiété et dépression (éventuellement avec idées suicidaires),

    - troubles cardiaques ou vasculaires (douleurs thoraciques, par exemple), fréquence cardiaque irrégulière ou troubles du rythme cardiaque,

    - chutes plus fréquentes,

    - essoufflement,

    - sueurs abondantes, éruptions cutanées,

    - crampes musculaires, gonflement des jambes,

    - vision trouble,

    - anémie,

    - perte d’appétit, perte de poids,

    - maux de tête, douleurs articulaires,

    - infections urinaires.

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

    - crise cardiaque,

    - hémorragie intestinale,

    - modification du nombre des cellules sanguines (pouvant entraîner des hémorragies et des résultats anormaux des tests de la fonction hépatique),

    - convulsions,

    - sensation d’agitation,

    - symptômes psychotiques,

    - colite (inflammation du côlon),

    - décolorations diverses, autres que de l’urine (peau, ongles, cheveux, sueur par exemple),

    - difficultés à avaler,

    - difficultés à uriner.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Envie irrépressible de prendre de fortes doses de Stalevo, supérieures à celle requise pour contrôler les symptômes moteurs, connue sous le nom de syndrome de dysrégulation dopaminergique. Certains

patients présentent des mouvements involontaires anormaux sévères (dyskinésies), des sautes d’humeur ou d’autres effets indésirables après la prise de fortes doses de Stalevo.

Les effets indésirables suivants ont également été rapportés :

    - hépatite (inflammation du foie),

    Vous pouvez rencontrer les effets indésirables suivants :

Liste des effets indésirables possibles :

AnémieAngoisseArticulation douloureuseDouleur dans la poitrineConfusConstipationDépressionDiarrhéeDyskinésieIndigestionRespiration difficileÉruption cutanéeTrouble extrapyramidalHallucinantHémorragieHyperhidroseHypertensionHypotension orthostatiqueCrise cardiaqueMal au coeurRhabdomyolyseSpasmesThrombopénieVomiChuteOedème périphériqueIschémie cardiaqueMal musculaireMouvement ralentiRêves anormauxYeux troublesChromaturieTroubles de la marcheFluctuationsInsomnieDouleur et gêne NCAPerte de poids