Notice médicament

information medicament

COSIMPREL 10 mg/5 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

COSIMPREL contient 2 substances actives, le fumarate de bisoprolol et le périndopril arginine, dans un comprimé :

    · Le fumarate de bisoprolol appartient à la classe de médicaments appelés bêtabloquants. Le bisoprolol ralentit ainsi le rythme cardiaque et permet au cœur de pomper plus efficacement le sang dans l’ensemble du corps.

    COSIMPREL est utilisé pour traiter l’hypertension artérielle et/ou l’insuffisance cardiaque chronique stable (lorsque le cœur est incapable de fournir suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme entraînant des difficultés respiratoires et des gonflements) et/ou pour réduire le risque d’évènements cardiaques, tels qu’une crise cardiaque, chez les patients atteints de maladie coronaire stable (lorsque le flux sanguin alimentant le cœur est diminué ou bloqué) et qui ont déjà eu une crise cardiaque et/ou une intervention visant à élargir les vaisseaux du cœur afin d’améliorer l’approvisionnement de ce dernier en sang.

    Au lieu de prendre du bisoprolol et du périndopril séparément, vous prendrez seulement un comprimé de COSIMPREL qui contient ces deux substances actives au même dosage.

Que contient ce médicament ?

bisoprolol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 8.53

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La dose recommandée est de 1 comprimé 1 fois par jour. Le comprimé doit être avalé avec un verre d’eau le matin, avant le repas.

Insuffisants rénaux

COSIMPREL n’est pas recommandé si vous souffrez d’insuffisance rénale modérée ou sévère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous remarquez l’un des effets indésirables suivants, arrêtez tout de suite de prendre ce médicament et contactez immédiatement votre médecin :

    · étourdissement sévère ou évanouissement dus à l’hypotension, (fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10),

    · aggravation de l’insuffisance cardiaque augmentant l’essoufflement et/ou la rétention d’eau, (fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10),

    · gonflement de la face, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge, difficulté à respirer (angioedème) (peu fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100),

    · respiration sifflante d’apparition soudaine, douleur thoracique, essoufflement ou difficultés respiratoires (bronchospasme) (peu fréquent - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100),

    · battements du cœur inhabituellement rapides ou irréguliers, douleurs thoraciques (angor) ou infarctus (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    · faiblesse des bras ou des jambes, ou problèmes d’élocution pouvant être les signes d’un éventuel accident vasculaire cérébral (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    · inflammation du pancréas pouvant entraîner une douleur abdominale et dorsale sévère accompagnées d’un très grand malaise (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    · coloration jaune de la peau ou des yeux (jaunisse) pouvant être le signe d’une hépatite (très rare - peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000),

    COSIMPREL est habituellement bien toléré mais, comme tout médicament, vous pouvez présenter des effets indésirables différents, en particulier au début du traitement.

    Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10) :

    · maux de tête,

    · étourdissements,

    · vertiges,

    · troubles du goût,

    · sensations de picotements,

    · sensations de fourmillement ou d’engourdissement dans les mains et les pieds,

    · troubles visuels,

    · acouphène (sensation de bruit dans les oreilles),

    · sensation de refroidissement des mains ou des pieds,

    · toux,

    · difficulté respiratoire,

    · troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissement, douleur abdominale, digestion difficile ou dyspepsie, diarrhée, constipation),

    · réactions allergiques (comme des éruptions cutanées, démangeaisons),

    · crampes musculaires,

    · sensation de fatigue,

    Peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100) :

    · troubles de l’humeur,

    · troubles du sommeil,

    · dépression,

    · bouche sèche,

    · démangeaisons intenses ou éruptions cutanées sévères,

    · formation de cloques sur la peau,

    · augmentation de la sensibilité de la peau au soleil (réaction de photosensibilité),

    · transpiration,

    · problèmes rénaux,

    · impuissance,

    · excès d’éosinophiles (catégorie de globules blancs),

    · somnolence,

    · évanouissement,

    · palpitations,

    · tachycardie,

    · battements cardiaques irréguliers (troubles de la conduction auriculo-ventriculaire, inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite)),

    · vertiges lors du passage en position debout,

    · faiblesse musculaire,

    · arthralgie (douleurs articulaires),

    · myalgie (douleur musculaire),

    · douleur thoracique,

    · malaise,

    · gonflement localisé (oedème périphérique),

    · fièvre,

    · chute,

    Rare (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 1000) :

      · urines foncées, nausées ou vomissements, crampes musculaires, confusion et convulsion. Ces symptômes peuvent être ceux d’un trouble appelé SIADH (Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique).

      · diminution ou absence de production d’urine,

      · bouffée congestive,

      · cauchemars, hallucinations,

      · diminution de la sécrétion de larmes (yeux secs),

      · troubles de l’audition,

      · troubles de l’érection,

      · inflammation du foie pouvant causer un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux,

      · rhinite allergique, éternuements,

      · réactions allergiques à type de démangeaisons, bouffées de chaleur, éruptions cutanées,

      · aggravation du psoriasis,

      Très rare (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10 000) :

      · confusion,

      · irritation et rougeur de l’oeil (conjonctivite),

      · pneumopathie à éosinophiles (un type rare de pneumonie),

      · inflammation du pancréas (pouvant entraîner une douleur dans l’abdomen et dans le dos),

      · chute des cheveux,

      · apparition ou aggravation d’une affection cutanée squameuse (psoriasis) ; éruption psoriasiforme,

      Fréquence indéterminée (fréquence ne pouvant être estimée sur la base des données disponibles) :

      Si vous développez ces symptômes, veuillez contacter votre médecin au plus vite.

    Liste des effets indésirables possibles :

    Douleur abdominaleAsthénieConstipationTouxDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionRespiration difficileTrouble de l'oreilleÉruption cutanéePerte d'énergieMal de têteInsuffisance cardiaquePA basseMal au coeurNerveux/nerveuseParesthésieDémangeaisonsTrouble de la peauBruits dans la têteTête qui tourneVomiSensation de froidFréquence cardiaque basseAffections oculaires NCATroubles visuels NCAAffections respiratoires NCA