Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

BIVALIRUDINE ACCORD 250 mg, poudre pour solution à diluer pour solution injectable/pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

BIVALIRUDINE ACCORD contient une substance appelée bivalirudine qui est un médicament antithrombotique. Les antithrombotiques sont des médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins (thrombose).

BIVALIRUDINE ACCORD est utilisé :

    · Chez les patients souffrant de douleurs thoraciques dues à une affection cardiaque (syndromes coronariens aigus – SCA)

    · Chez les patients qui bénéficient d’une intervention chirurgicale destinée à traiter des obstructions dans les vaisseaux sanguins (angioplastie ou intervention coronaire percutanée – ICP).

Que contient ce médicament ?

bivalirudine

Comment le prendre ?

Votre traitement sera surveillé par un médecin. Votre médecin déterminera quelle quantité de BIVALIRUDINE ACCORD vous sera administrée et la préparera.

La dose administrée dépend de votre poids et du type de traitement qui vous a été donné.

Posologie

Pour les patients atteints d’un syndrome coronarien aigu (SCA) qui sont traités par médicaments, la dose initiale recommandée est :

    Si, après cela, vous devez bénéficier d’une intervention coronaire percutanée (ICP), il vous sera administré :

    · 0,5 mg/kg de poids corporel pour l’injection intraveineuse, suivie d’une perfusion dans une veine de 1,75 mg/kg de poids corporel par heure pendant la durée de l’ICP.

    · Quand ce traitement est terminé, la perfusion peut être ramenée à 0,25 mg/kg de poids corporel par heure pendant 4 à 12 heures supplémentaires.

Si vous nécessitez une intervention pour effectuer un pontage aorto-coronaire, le traitement par la bivalirudine sera arrêté une heure avant l’intervention ou bien une dose supplémentaire de 0,5 mg/kg de poids corporel sera administrée par injection, et suivie d’une perfusion de 1,75 mg/kg de poids corporel par heure pendant la durée de l’intervention.

Pour les patients bénéficiant d’une intervention coronaire percutanée (ICP), la dose recommandée est:

    · 0,75 mg/kg de poids corporel en injection intraveineuse, immédiatement suivie d'une perfusion (goutte à goutte) dans une veine de 1,75 mg/kg de poids corporel par heure pendant au moins la durée de l’ICP. La perfusion intraveineuse peut être poursuivie à cette dose pendant une période allant jusqu'à 4 heures après l’ICP et, chez les patients présentant un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (un type sévère de crise cardiaque), elle doit être poursuivie à cette dose pendant une période allant jusqu’à 4 heures. La perfusion peut être suivie d’une perfusion à une dose plus faible de 0,25 mg/kg pendant 4 à 12 heures supplémentaires.

Si vous avez des problèmes rénaux, il se peut qu’il soit nécessaire de réduire la dose de BIVALIRUDINE ACCORD.

Chez les personnes âgées, si leur fonction rénale est diminuée, il sera parfois nécessaire de réduire la dose.

Votre médecin déterminera la durée de votre traitement.

BIVALIRUDINE ACCORD doit être injecté, puis suivi d’une perfusion (goutte à goutte) dans une veine (jamais dans un muscle). Elle sera administrée et surveillée par un cardiologue.

Si vous avez reçu plus de BIVALIRUDINE ACCORD que vous n’auriez dû :

Votre médecin décidera du traitement à vous administrer, notamment en arrêtant le médicament et en vous surveillant pour détecter tout signe éventuel d’un effet indésirable.

Si vous oubliez de prendre BIVALIRUDINE ACCORD:

Sans objet

Si vous arrêtez de prendre BIVALIRUDINE ACCORD:

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Si vous ressentez l’un des effets indésirables potentiellement graves suivants :

    · lorsque vous êtes à l’hôpital : informez-en immédiatement le médecin ou l’infirmier(ère)

    · après votre sortie de l’hôpital : contactez directement votre médecin ou allez immédiatement au service des urgences de l’hôpital le plus proche de vous.

L'effet indésirable grave le plus fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10) observé avec un traitement par BIVALIRUDINE ACCORD est un saignement majeur pouvant survenir dans n’importe quelle partie du corps (p. ex. estomac, appareil digestif – y compris vomissements sanguinolents ou selles sanguinolentes – abdomen, poumons, aine, vessie, cœur, œil, oreille, nez ou cerveau). Dans de rares cas, ils peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral ou la mort. Un œdème ou une douleur dans l’aine ou le bras, des douleurs dorsales, des contusions, des céphalées, une toux sanguinolente, des urines roses ou rouges, des sueurs, une sensation de vertige, une envie de vomir ou des étourdissements causés par une baisse de la tension artérielle peuvent être des signes de saignement interne. Un saignement est plus susceptible d'avoir lieu lorsque BIVALIRUDINE ACCORD est combiné à un autre anticoagulant ou antithrombotique (voir rubrique 2 « Autres médicaments et BIVALIRUDINE ACCORD »).

    · Les saignements et les contusions au site de ponction (après traitement ICP) peuvent être douloureux. Dans de rares cas, cela peut nécessiter une intervention chirurgicale pour réparer le vaisseau sanguin dans l’aine (fistule, pseudoanévrisme) (peut affecter jusqu’à une personne sur 1000). Dans des cas peu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100), le nombre de plaquettes sanguines peut être faible, ce qui peut aggraver un saignement quelconque. Un saignement des gencives (peu fréquent, peut affecter jusqu’à une personne sur 100) est généralement non grave.

    · Des réactions allergiques sont peu fréquentes (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100) et elles sont généralement non graves, mais elles peuvent devenir sévères dans certaines circonstances et être mortelles à cause d’une baisse de la tension artérielle (choc). Elles peuvent commencer avec des symptômes limités tels que des démangeaisons, des rougeurs cutanées, une éruption cutanée transitoire ou de petites bosses sur la peau. Parfois, les réactions peuvent être plus sévères avec des démangeaisons dans la gorge, une sensation de constriction de la gorge, des enflures des yeux, du visage, de la langue ou des lèvres, un son sifflant aigu durant l’inhalation (stridor), une respiration ou une exhalation difficile (respiration sifflante).

    · La thrombose (caillot sanguin) est un effet indésirable peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100) qui peut entraîner des complications graves ou mortelles telles qu’une crise cardiaque. La thrombose inclut la thrombose de l’artère coronaire (caillot sanguin dans les artères cardiaques ou dans un stent qui est ressenti comme une crise cardiaque et qui peut également être mortel) et/ou la thrombose dans le cathéter, ces deux cas étant rares (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 1000).

Si vous remarquez un des effets indésirables, potentiellement moins graves, suivants :

    · lorsque vous êtes à l’hôpital : prévenez immédiatement votre médecin ou votre infirmière.

    Effets indésirables très fréquents (peuvent affecter plus d’1 personne sur 10) :

    Effets indésirables fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

      · Anémie (faible nombre de globules sanguins)

      · Hématome (contusions)

    Effets indésirables peu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

      · Nausées et/ou vomissement

    Effets indésirables rares (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 1000)

      · Test INR (résultat de l’analyse de sang pour la warfarine) augmenté (voir rubrique 2, « Autres médicaments et BIVALIRUDINE ACCORD »)

      · Angine de poitrine ou douleurs thoraciques

      · Ralentissement de la fréquence cardiaque

      · Accélération de la fréquence cardiaque

      · Essoufflement

      · Lésion de reperfusion (pas de reflux ou reflux lent) : flux altéré dans les artères cardiaques après les avoir réouvertes.

    Déclaration des effets secondaires

    Les effets indésirables :

    JeûneVolume de globules concentrésHématomeHémorragieChuteInterventionIssues fatalesMoiteHémoglobineHématome au site de ponctionTransfusionEcchymoses