Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

DIACOMIT 250 mg, poudre pour suspension buvable en sachet

À quoi sert ce médicament ?

Le stiripentol, principe actif du Diacomit, appartient à un groupe de médicaments appelés antiépileptiques.

Il est utilisé en association au clobazam et au valproate (autres médicaments antiépileptiques) pour le traitement d’une forme d’épilepsie qui atteint des enfants, appelée épilepsie myoclonique sévère du nourrisson (syndrome de Dravet). Le médecin a prescrit ce médicament afin de mieux traiter l’épilepsie de votre enfant.

Que contient ce médicament ?

stiripentol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 175.88

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications du médecin de votre enfant ou de votre pharmacien. Vérifiez auprès du médecin de votre enfant ou de votre pharmacien en cas de doute.

Dose

La dose est adaptée par le médecin en fonction de l’âge, du poids et de l’état de votre enfant. Elle est généralement de 50 mg par kilogramme de poids corporel et par jour.

Quand prendre Diacomit

Votre enfant doit prendre Diacomit deux ou trois fois par jour à intervalles réguliers, de la façon indiquée par son médecin : par exemple le matin, à midi et le soir, pour couvrir la journée et la nuit.

Adaptation de la dose

Les augmentations de la dose doivent être progressives et effectuées sur plusieurs semaines tout en réduisant la dose du ou des autre(s) antiépileptique(s). Le médecin de votre enfant vous indiquera la nouvelle dose du ou des autres antiépileptique(s).

Si vous avez l’impression que l’effet de Diacomit est trop fort ou trop faible, parlez-en au médecin de votre enfant ou à votre pharmacien. Le médecin adaptera la dose en fonction de la situation de votre enfant.

En cas de survenue d’un quelconque effet indésirable, veuillez consulter le médecin de votre enfant car il devra alors peut-être ajuster la dose de ce médicament ou des autres antiépileptiques.

Il existe de légères différences entre Diacomit gélule et poudre pour suspension buvable. Si votre enfant rencontre une quelconque difficulté lors du remplacement des gélules par de la poudre pour suspension buvable ou vice versa, informez-en votre médecin. Le changement entre gélule et formulation en poudre doit être fait sous surveillance du médecin de votre enfant.

En cas de vomissement dans les minutes qui suivent la prise, il est considéré que le médicament n’a pas été absorbé et qu’une nouvelle dose doit être donnée.

Cependant, la situation est différente si le vomissement se produit plus d’une heure après la prise, le stiripentol ayant été rapidement absorbé.

Dans ce cas, il est considéré qu’une proportion importante de la dose administrée a été absorbée dans l’organisme, depuis le tube digestif. En conséquence, il n’est pas nécessaire d’administrer une nouvelle dose ou d’ajuster la dose suivante.

Comment prendre Diacomit poudre pour suspension buvable

La poudre doit être ajoutée à un verre d’eau puis mélangée et prise immédiatement après ce mélange au cours d’un repas. Votre enfant doit prendre Diacomit avec des aliments, et JAMAIS quand il est à jeun. Pour les aliments et boissons à éviter, lisez la rubrique « Diacomit avec des aliments et boissons » plus haut.

Si votre enfant a pris plus de Diacomit qu’il n’aurait dû

Contactez le médecin de votre enfant si vous savez ou pensez que votre enfant a pris plus de Diacomit qu'il n’aurait dû.

Si vous oubliez de donner Diacomit à votre enfant

Il est important que votre enfant prenne Diacomit régulièrement aux mêmes heures chaque jour. Si vous oubliez de lui donner une dose, faites-le dès que vous vous en apercevez, sauf s’il est l’heure de la dose suivante. En ce cas, donnez-lui cette dose suivante comme habituellement. Ne donnez jamais une dose double à votre enfant pour compenser la dose que vous avez oublié de lui donner.

Si votre enfant arrête de prendre Diacomit

N’interrompez jamais le traitement de votre enfant par Diacomit, sauf si son médecin vous a dit de le faire. Un arrêt brutal du traitement peut provoquer une réaggravation de convulsions.

Si vous avez d'autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations au médecin de votre enfant ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables très fréquents(susceptibles de concerner plus d’une personne sur 10) :

• diminution de l’appétit, perte de poids (particulièrement en cas d'association à un autre antiépileptique, le valproate de sodium) ;

• insomnie, somnolence ;

• ataxie (inaptitude à coordonner les mouvements musculaires), hypotonie (faiblesse musculaire), dystonie (contraction musculaire involontaire).

Effets indésirables fréquents(susceptibles de concerner jusqu’à 1 personne sur 10) :

• augmentation des concentrations d’enzymes hépatiques, particulièrement en cas d’association aux antiépileptiques carbamazépine et valproate de sodium ;

• agressivité, irritabilité, agitation, hyperexcitabilité (excitabilité anormale) ;

• troubles du sommeil ; • hyperkinésie (mouvements exagérés) ; • nausées, vomissements ;

• faible nombre d’un certain type de globules blancs.

Effets indésirables peu fréquents(susceptibles de concerner jusqu’à 1 personne sur 100) :

• vision double en cas d'association avec un autre antiépileptique, la carbamazépine ; • sensibilité à la lumière ;

• éruption cutanée, allergie cutanée, urticaire (plaques surélevées rosâtres sur la peau et démangeaisons) ;

• fatigue.

Effets indésirables rares(susceptibles de concerner jusqu’à 1 personne sur 1 000) • Diminution du taux de plaquettes dans le sang ; • Résultats anormaux de la fonction hépatique.

Afin d’éliminer ces effets indésirables, le médecin de votre enfant peut devoir changer la dose de Diacomit ou de l’un des médicaments concomitants prescrits à votre enfant.

Déclaration des effets secondaires

Si votre enfant ressent un quelconque effet indésirable, parlez-en au médecin de votre enfant ou votre

pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette

notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de

déclaration décrit en Annexe V. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir

davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

Les effets indésirables :

AgressionAtaxieDystonieIrritableRelaxant musculaireMal au coeurNeutropénieVomiAnorexie mentale et boulimieInsomniePoidsSomnolenceHyperkinésie